Fil info
23:24 Tellement vrai ! Et triste...
22:42A lire et à méditer: Que vaut une association de bénévoles dans une société qui promeut l’individualisme, le «je pa… https://t.co/ZUpeipEpgl
20:28notre communiqué sur l' et le dans l ' aujourd'hui https://t.co/6ChbCQK4k5
19:58Périgueux : Grosse mobilisation contre la haine et les racismes -> https://t.co/U2RwAQ8i6J
19:14Région : Vie et mort d’un club sportif: quand trop, c'est trop! | L'Echo https://t.co/BzKlvfJ5fM via
18:19Le Blanc : Un chèque pour le Secours populaire -> https://t.co/F7fTiGPw9h
18:18Bélâbre : La Comédie bélâbraise rigole en famille -> https://t.co/zx8EuH26Ts
18:17La Châtre : Chantal Goya a enchanté petits et grands -> https://t.co/fTxaqCSl3C
18:15Indre : Appel à témoin -> https://t.co/QhzYi1g2dU
18:15Indre : La région sera bien représentée au salon de l’agriculture -> https://t.co/lLuf3D2Ly1
17:49Face au mécontentement social grandissant, la CGT met en place les mardis de l'urgence sociale. Premier rassembleme… https://t.co/tm7c2QaZsX
17:17RT : L’appel du Barreau pour les rassemblements républicains du 19 février. https://t.co/ZMpHg1kAPw
17:11# # - -Vienne : Une centaine de harpistes du monde entier attendus à Limoges -> https://t.co/yQqMoCOxbi
17:08# # - -Vienne : «En Israël, nous allons droit dans le mur» -> https://t.co/Zs5YCA1on4
17:06# # - -Vienne : Toujours plus de droits humains à défendre -> https://t.co/ep5v1Yd9XO
15:57Région : Plus de trente ans de prestige -> https://t.co/WFDMdoJxZ2
15:45Périgueux : Le vivre ensemble passe par le respect -> https://t.co/g5aoBcWOgl
15:16 Avec L'Echo, j'espère aussi !!!
15:02Disparition de Joseph Akouissonne - France 3 Nouvelle-Aquitaine https://t.co/NnFyGaLQ4C
14:47RT : Fier de mon journal préféré. https://t.co/kQN5TphI73
14:21RT : 🚨⚠️ [FLASH-INFO] Intervention en cours à , rue des Dahlais ⏩ EVITEZ CE SECTEUR et FACILITEZ LE PASSAGE DE… https://t.co/e8a5tv1876
13:35 Votre pizzeria-épicerie fine italienne ouverte à l'année au coeur de Belvès en Périgord Noir https://t.co/dnKTGWPRDC
10:05Périgueux : la FSU appelle les adhérents et plus largement l’ensemble des citoyens à rejoindre le rassemblement pré… https://t.co/6QZtf0teAW

Fêtes de Noël et effet boule de neige

Association Dunamic

Quiconque a vu un peu de pays, du moins traîné ses pneus et ses savates ici et là, a déjà eu ce sentiment, en traversant un patelin morne où Dieu aurait perdu sa sandale, d’être irrémédiablement perdu. Comme si chacune de ses rues ramènerait invariablement vers le centre du bourg, un ventre insatiable dont on ne sortirait jamais. Un patelin dont les quelques habitants marchanderaient une tranquillité morbide à une bestiole millénaire à coup de kidnapping et de sacrifices... Quand à la réalité de ces bourgades dans lesquelles on ne s’attarderait pas même pour s’y acheter un sandwitch, elle est certainement bien pire. Se dit-on. Sauf que par un cruel effet de miroir ce patelin pourrait tout aussi bien être le sien, tel que le verrait un autre. C’est en partie ce constat qui a motivé la création de l’association Dunamic sur Dun-le-Palestel au 1er septembre.
Le stade de ville fantôme, Dun en reste tout de même loin, mais comme beaucoup elle s’en rapproche, lentement mais sûrement... De là, s’arrête-t-on au constat, ou décide-t-on d’agir ? Montée par un collectif d’habitants, Dunamic n’a qu’un désir : rendre la ville vivante et attractive, en bonne intelligence avec les citoyens - qui gardent le souvenir d’une époque où la ville vibrait tantôt au son du jazz tantôt à celui des Ferrari-  et les commerces et les services... tant qu’il y en a encore.
Développement urbain et cohésion citoyenne, un projet ambitieux qui commence le plus sobrement du monde avec un tableau fleuri de post-it et le stylo qui va avec. Celui-ci trône dans la grande rue, devant l’atelier 48, qui accueille désormais, tous les jeudis matin les réunions de Dunamic...
Sous les pavés le potager
Et force est de constater que les Dunois, un stylo entre les mains, sont plutôt bavards et inventifs. Beaucoup d’entre eux aimeraient limiter la place des voitures notamment dans la grande rue : « une personne à mobilité réduite ou avec une poussette a du mal à utiliser la grande rue quelque soit le sens de stationnement. L’idée serait de prendre la place des voitures et d’élargir les trottoirs », résume le président de Dunamic, Serge Cohic. « L’offre de stationnement existe, après, il faut juste accepter de ne plus se garer devant la boulangerie pour chercher son pain. C’est un changement de société mais on y arrive. » Dans le prolongement, les Dunois qui se sont exprimés ont faim de verdure et leur envie de potagers urbains où les gens pourraient se servir en aromates ou simplement se retrouver. « Après nous ne sommes pas urbanistes mais on peut se faire accompagner par des personnes compétentes de la com com ou du CAUE23 et voir avec elles quelles sont les contraintes et les possibilités »
L’urbanisme pourtant ne fait pas tout... Ce qui fait briller les yeux des Dunois relève davantage des  manifestations artistiques culturelles, sportives qu’ils ont pu connaître. « C’est quelque chose vers quoi on cherche à tendre pour les habitants mais aussi, plus largement d’essayer de faire rayonner Dun au niveau touristique. » Et à terme, faire valoir le bien fondé d’une installation en Creuse, plus particulièrement à Dun. « On a un territoire qui demande à vivre. Ce que veulent les chefs d’entreprises, c’est l’accès à internet. À Dun, on l’a. On a aussi la chance d’avoir tous les services, tous les commerces et si on veut faire construire, on a tous les artisans », énumère Serge Cohic. L’installation en Creuse résultat d’une dynamique boule de neige... qui vivra verra.
Premiers pas
Pour l’heure, il s’agit d’agglomérer les premiers flocons venus se coller sur le tableau à post-it. Deux manifestations devraient ainsi voir le jour en décembre. La première, la création des décorations de Noël à partir de trois fois rien à l’image des petits Ludun aux faux airs de Monsieur Barthélémy, naufragé du A, qui envahiront sous peu les rues : corps de sapin, un peu de laine pour en renforcer l’aspect hirsute et une pomme bien ronde et bien rouge en guise de nez jovial. Mieux, l’association compte investir les vitrines des commerces délaissés pour égayer et raviver la ville.
Seconde idée sur les rails, l’organisation d’une brocante professionnelle mensuelle et inscrire dans un parcours régional intercalée entre Châteauroux, Limoges en début de mois et La Souterraine en fin. La première est prévue le troisième samedi de décembre de 7h à 14h.

L’association est ouverte à tous. Rendez-vous tous les jeudis à l’atelier 48. Cotisations, 20 €. Informations/contacts : dunamic.org, contact@dunamic.org (+facebook, twitter, instagram)