Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0

Une visite sous le prisme de la maison du XXe siècle

CAUE

En complément à l’exposition «Maisons XXe Quel confort ?» visible à l’Hôtel de Ville d’Egletons jusqu’au samedi 29 novembre, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de la Corrèze a organisé une visite de la ville sur les traces des différentes typologies de maisons.
L’exposition «Maisons XXe Quel confort ?» revient sur les différentes typologies de maisons du siècle dernier en exposant les qualités architecturales propres à chaque époque, mais aussi en amenant des pistes de réflexion sur les rénovations envisageables afin d’améliorer l’habitat. Et quel meilleur lieu qu’Egletons pour lancer cette exposition ? Ville labellisée pour son patrimoine XXe par le ministère de la Culture, la ville est le berceau d’un urbanisme unique en milieu rural conçu dès les années 1930.

Lors du vernissage, la députée et présidente du CAUE, Sophie Dessus, et le maire, Charles Ferré, ont insisté sur l’importance de la maison individuelle qui correspond, parfois, à l’accomplissement d’un projet de vie. Preuve en est, aujourd’hui en France, l’habitat individuel représente plus de la moitié du parc de logements. En complément de ces interventions, Catherine Deschamps, architecte conseillère, a présenté les différents panneaux, tandis que Philippe Rossignol, architecte, et Pierre Peyrat, conseiller de l’ADEME,  exposait des cas concrets de rénovation.

Pour rendre concrète l’exposition, Xavier Hochart, directeur du CAUE et architecte, a organisé samedi matin, une visite de la ville. Le but, permettre à chacun de distinguer, dans le paysage urbain, les différents types de maisons présentées.

Vingt cinq personnes ont ainsi suivi le guide pour une déambulation de deux kilomètres aux abords du centre-ville. La présentation de l’architecte, les questions des promeneurs, ont permis de distinguer les styles et les époques mais aussi de comprendre, par une remise en contexte historique, les raisons de tel et tel choix.

L’importance de la transmission du XIXe siècle pour les maisons du début XXe : dans le choix des matériaux, et notamment l’arrivée des pierres calcaires de la Dordogne par le train, mais aussi le développement des maisons individuelles avec l’avènement d’une classe ouvrière plus disponible à la suite des grandes lois sur le travail ou plus tard des congés payés. L’émergence des maisons régionalistes et des maisons en « L » coïncidant avec l’époque de la construction des grands barrages et donc l’arrivée de nouveaux matériaux tels le ciment, mais aussi le recours toujours effectifs aux serruriers et maçons pour le décor de l’habitat (ferronneries, frises…). La visite a également mené le groupe vers des maisons plus modernes.

Parlant à tous, cette visite et cette exposition, permettent aux curieux de prendre le temps de découvrir une part importante du patrimoine urbain, mais aussi de mieux comprendre sa maison et les améliorations que l’on souhaiterait lui apporter.