Fil info
05:30Enfin une bretelle pour accéder directement au parc d'activités de la Croisière. https://t.co/EhNKk6ZDAJ
05:27RT : Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:22Brive-la-Gaillarde : La Maison Robert Bach se fait toute rose -> https://t.co/Cb5nSnlbiX
21:09Tulle : Un cross solidaire au collège Clémenceau -> https://t.co/vSDj4XoEy4
18:45Indre : Les communistes du côté des retraités contre la hausse de la CSG -> https://t.co/ylC2FMkyFn
18:42Une plaque commémorative a été installée en 2013 devant la médiathèque pour ne pas oublier https://t.co/OEb5gZc8yp
18:39Chaque année ville martyre se souvient du massacre des Algériens à Paris https://t.co/1IKFNRfSKE
18:17# # - -Vienne : «Petites machines à habiter» : le défi de l’«archi-récup» -> https://t.co/HZ4CVlcKhn
18:06Dordogne : « Je suis déjà condamné à perpétuité par ma conscience » -> https://t.co/S7cEaMGQ8J
18:03Région : Accès direct à La Croisière, enfin ! -> https://t.co/pT5qdN2GEx
17:57 Vous avez remarqué que qd vous mettez -Vienne ça ne prend que ? Et personne ne cherche ça...
17:53Arrivés mardi soir à Felletin, les participants à une des quatre marches pour la forêt, celle démarrée à Perpignan… https://t.co/GfVcrG7NkE
17:41# # - -Vienne : «Ils ont délibérément choisi la méthode de la chaise vide» -> https://t.co/RqS4qjwao6
17:38# # - -Vienne : Un lieu et des idées -> https://t.co/nqJId6qEQL
17:36# # - -Vienne : Quand le mérite porte bien son nom -> https://t.co/K5DhVpkE8X
17:21Dordogne : Les engagements de Soliha en faveur de l’amélioration de l’habitat -> https://t.co/E8uwmwewi6
17:06Châteauroux : Gilles Colosio raccroche son appareil photo -> https://t.co/VmCrjC6A3l
16:31Thierry Mazabraud, secrétaire général du SPF 87 a été fait chevalier de l'Ordre National du Mérite. La médaille lui… https://t.co/9n79RabMbc
15:35Périgueux : De la démonstration au geste technique -> https://t.co/uY0g2qNrVH
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf

Une visite sous le prisme de la maison du XXe siècle

CAUE

En complément à l’exposition «Maisons XXe Quel confort ?» visible à l’Hôtel de Ville d’Egletons jusqu’au samedi 29 novembre, le Conseil d’architecture, d’urbanisme et de l’environnement de la Corrèze a organisé une visite de la ville sur les traces des différentes typologies de maisons.
L’exposition «Maisons XXe Quel confort ?» revient sur les différentes typologies de maisons du siècle dernier en exposant les qualités architecturales propres à chaque époque, mais aussi en amenant des pistes de réflexion sur les rénovations envisageables afin d’améliorer l’habitat. Et quel meilleur lieu qu’Egletons pour lancer cette exposition ? Ville labellisée pour son patrimoine XXe par le ministère de la Culture, la ville est le berceau d’un urbanisme unique en milieu rural conçu dès les années 1930.

Lors du vernissage, la députée et présidente du CAUE, Sophie Dessus, et le maire, Charles Ferré, ont insisté sur l’importance de la maison individuelle qui correspond, parfois, à l’accomplissement d’un projet de vie. Preuve en est, aujourd’hui en France, l’habitat individuel représente plus de la moitié du parc de logements. En complément de ces interventions, Catherine Deschamps, architecte conseillère, a présenté les différents panneaux, tandis que Philippe Rossignol, architecte, et Pierre Peyrat, conseiller de l’ADEME,  exposait des cas concrets de rénovation.

Pour rendre concrète l’exposition, Xavier Hochart, directeur du CAUE et architecte, a organisé samedi matin, une visite de la ville. Le but, permettre à chacun de distinguer, dans le paysage urbain, les différents types de maisons présentées.

Vingt cinq personnes ont ainsi suivi le guide pour une déambulation de deux kilomètres aux abords du centre-ville. La présentation de l’architecte, les questions des promeneurs, ont permis de distinguer les styles et les époques mais aussi de comprendre, par une remise en contexte historique, les raisons de tel et tel choix.

L’importance de la transmission du XIXe siècle pour les maisons du début XXe : dans le choix des matériaux, et notamment l’arrivée des pierres calcaires de la Dordogne par le train, mais aussi le développement des maisons individuelles avec l’avènement d’une classe ouvrière plus disponible à la suite des grandes lois sur le travail ou plus tard des congés payés. L’émergence des maisons régionalistes et des maisons en « L » coïncidant avec l’époque de la construction des grands barrages et donc l’arrivée de nouveaux matériaux tels le ciment, mais aussi le recours toujours effectifs aux serruriers et maçons pour le décor de l’habitat (ferronneries, frises…). La visite a également mené le groupe vers des maisons plus modernes.

Parlant à tous, cette visite et cette exposition, permettent aux curieux de prendre le temps de découvrir une part importante du patrimoine urbain, mais aussi de mieux comprendre sa maison et les améliorations que l’on souhaiterait lui apporter.