Fil info
23:15 Le label tant convoité, qui a valu au une en… https://t.co/QhS9yRWBon
23:04Périgueux : Salué, le Sans Réserve se rassure sur son avenir -> https://t.co/yhRaS6ZL31
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

Un spectacle au-delà des secrets

La semaine dernière, la comédienne, Audrey Langellotti, est venue présenter sa dernière création, « Ce fil qui nous lie » dans laquelle elle continue

l'histoire de sa grand-mère. Cette républicaine espagnole qui s'était réfugiée avec sa famille en France en amont de la répression des forces franquistes du général Franco.

Mercredi et jeudi, elle était dans la salle attenante au presbytère et les émotions ont empli les lieux.

Une filandière du passé

Comme elle l'explique au tout début de son spectacle, su abuela – sa grand-mère – est morte subitement et cette comédienne a senti qu'elle devait continuer ce récit comme s'il s'agissait d'un besoin, une urgence de reconstruire ce récit familial si singulier afin qu'il tende vers l'universel : « bien entendu, les faits que je raconte sont propres à ma famille mais ils peuvent être similaires dans toutes les familles notamment celles qui ont dû s'exiler. »

Tout le long du spectacle, elle reprend des lettres de sa grand-mère qu'elle éclaire de faits que tout un chacun a pu apprendre dans ses manuels historiques mais sous l'angle des Républicains luttant contre la montée du fascisme en Europe au début des années 1930. Les marionnettes qu'elle utilise ne sont, pour elle, qu'un medium servant à porter cette histoire qu'elle a écrite avec la complicité de Christian Remer. Ce metteur en scène célèbre l'a accompagnée tel un pygmalion, car le caractère historico-politique de cette histoire familiale lui semblait important. Théo Semer en a trouvé la musique.

Le passé ne s'oublie pas

et doit être transmis

Son récit relate des passages de cette histoire mouvementée de sa famille dont certains ont pu être éludés dans les transmissions familiales ; telle une architecte ou une araignée, elle retisse les liens. Sans complaisance envers les idéaux nationalistes et fascisant de cette période et les implications de ceux qui n'ont pas voulu soutenir ces Républicains, elle y aborde les différentes expériences qui ont été vécues et construites par ces femmes et ces hommes pour qui la liberté était un héraut à défendre coûte que coûte.

Ce spectacle est à voir à L'Auberge de la Cascade à Saint-Martin-Château dimanche 21 avril à 18 h 30.

Plus d'information sur la page facebook Ma petite compagnie.

 

nike air max 1 soccer