Fil info
23:15 Le label tant convoité, qui a valu au une en… https://t.co/QhS9yRWBon
23:04Périgueux : Salué, le Sans Réserve se rassure sur son avenir -> https://t.co/yhRaS6ZL31
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

Une journée spéciale «14-18»

Le Pays d’art et d’histoire organise deux animations sur le thème de la Grande Guerre à Eymoutiers samedi 13 juillet, en partenariat avec la Libraire Vignes et l’artiste François Lelong.

A 10h : visite-lecture « 14-18 à Eymoutiers ».

Philippe Radonnet et Julie Grèze, guides-conférenciers du Pays d’art et d’histoire, vous accueillent pour une déambulation dans la ville autour de la guerre de 14-18. Dans la collégiale, auprès du Monument aux Morts ou au bord de la Vienne, ils vous liront des extraits saisissants des carnets de 5 soldats, écrits au jour le jour ou plusieurs années après l’horreur des tranchées. Ces carnets ont été collectés auprès de leurs descendants et font l’objet d’une publication réalisée par le Pays d’art et d’histoire : « Peut-être demain ça sera notre tour – 5 Limousins dans la Grande Guerre », en vente 15 €. Ernest Aymard, Jacques Biron, André Bousquet, Jean Lajat et Joseph Mayne, âgés de 19 à 30 ans, de Saint-Léonard-de-Noblat, Linards, Bujaleuf ou Eymoutiers, nous livrent des récits tantôt rudes, drôles, effrayants, mais toujours touchants : ceux de gens simples pris dans la tourmente de la guerre. La visite aura en partie lieu au château de la Font Macaire. Son propriétaire, Henri Vignes, aura la gentillesse de vous ouvrir ses portes et de présenter des documents d’archives issus de son aïeul, Henri de Joyet, propriétaire du domaine en 1914-1918 : cartes postales, photographies… Des lectures retraceront son parcours pendant la guerre : d’abord ingénieur des ponts et chaussées (il reconstruisait les ponts détruits pour permettre le passage des troupes), il fut dès 1915 lieutenant, puis détaché à l’Aéronautique à Paris en qualité de pilote-aviateur de 1916 à la fin de la guerre. Il devait alors faire du repérage, des photos aériennes des tranchées ennemies, ce qui lui valut d’être blessé « par chute d’avion » le 5 janvier 1917 !

Vous pourrez aussi visiter l’annexe de la librairie Vignes, spécialisée dans les livres anciens,

installée dans les anciennes écuries du château. Des titres épuisés y sont en vente, dans un cadre remarquablement restauré.

RDV devant la collégiale à 10 h – durée 2 h. Pique-nique possible à la Font Macaire (petite restauration et boissons en vente sur place). Une autre visite-lecture liée à la Font Macaire est prévue le samedi 27 juillet avec table-ronde et exposition-vente de livres autour de la bibliothèque de l’écrivain limousin Georges-Emmanuel Clancier (rachetée par la librairie Vignes et revendue ici) – RDV le 27 juillet à 15 h à la bibliothèque municipale d’Eymoutiers.

A 14 h : visite guidée de l’exposition « 14-18, Fragments & Poussières de guerre » par l’artiste François Lelong.

François Lelong vous fera découvrir son travail artistique autour des déchets de la guerre collectés sur les champs de bataille de l’Artois. A partir d’éclats d’obus et autres « fragments », mais aussi de photographies ayant une valeur documentaire, il a réalisé 6 vitrines adaptées à l’espace d’exposition, dont les thèmes sont : le paysage ; les munitions légères ; l’air ; les obus ; les terrassements qu’ils ont créé dans le paysage ; l’archéologie (les obus ayant brassé tant de terre qu’ils ont fait émerger des vestiges préhistoriques à la surface, côtoyant anormalement des éclats d’obus seulement centenaires). Au centre s’exposent 48 caissettes remplies d’éclats d’obus classés par taille et type, représentant près d’unedemi-tonne de déchets (ce n’est même pas la quantité tirée chaque jour en moyenne lors de certains combats). Sur des présentoirs verticaux se trouvent : des bocaux en verre remplis de fragments mêlés par le brassage de la terre lié aux obus (verre, tessons de poteries du Moyen âge à nos jours, balles...) ; un crâne de cheval face à une reconstitution reprenant ce modèle mais en éclats d’obus soudés ; une vanité (crâne humain reconstitué en éclats d’obus soudés).

En complément, un guide-conférencier du Pays d’art et d’histoire lira quelques passages de carnets de soldats collectés sur notre territoire (publiés en un livre en vente sur place), faisant écho à ces « fragments » de la guerre : scènes de combat, tirs d’obus par les artilleurs, blessures, convois avec les chevaux, repérage des tranchées en avion…

Exposition ouverte jusqu’au 14 juillet de 14 h à 17 h (sauf dimanche 7 juillet) – mairie d’Eymoutiers (salle d’exposition – niveau 4). Visite guidée à 15 h les mercredis et samedis, et samedi 13 juillet visite à 14 h en présence de l’artiste.

Exposition et visites guidées gratuites.

 

nike air max 2019 trends