Fil info
10:37Mercredi, Alain s’est levé un quart d’heure avant minuit. Comme d’habitude. Il a claqué quelques bises à… https://t.co/KQgcm8Sc1I
21:49Très nombreux avec notre maire Vincent Millan pour défendre notre territoire de mobilité https://t.co/gCKHfA1Hga
20:16 Rétablissons les faits réels : a publié une image de cette cérémonie.

Pose de la première pierre de l'usine Gainotech ZAC de la Montane

Economie

La première pierre de l’usine Gainotech a été posée ce vendredi sur la ZAC de la Montane à Eyrein. Ce futur outil industriel symbolise la réussite de l’entreprise mère Polytech spécialisée dans la fabrique de blocs-portes en bois. Ce sont 50 emplois qui viendront s’ajouter dans un an aux 110 salariés de Polytech. La pose de la première pierre d’une usine en Corrèze est un événement en soi. Il fallait bien que l’ex Président de la République François Hollande soit de la fête, tout sauf un hasard. L’ancien président du Conseil général de la Corrèze avait eu à traiter en son temps le lancement de l’usine Polytech  implantée depuis 2012 sur la ZAC de la Montane. Depuis, un quinquennat a passé, François Hollande a perdu son emploi de président et l’effectif de Polytech se monte aujourd’hui à 110 salariés contre les 35 envisagés à l’époque.
Cette belle réussite entrepreneuriale portée par Gilles Luc, Pierre Peyramaure et Fabrice Pigeroulet, respectivement Président, Directeur Industriel et Directeur Technique, ne pouvait pas s’arrêter en si bon chemin. Polytech poursuit sa croissance et agrandit son unité de production de 5.000 m2 supplémentaires avec à la clé de Gainotech dans un an, le recrutement de cinquante emplois supplémentaires.
François Hollande a rappelé le contexte de 2009, l’année de création de Polytech à Initio (pépinière d’entreprises de Tulle) : «2009 a connu une crise
économique et financière profonde. 35 emplois ici c’était une bonne nouvelle» a-t-il souligné. Il a surtout pointé les deux atouts majeurs de ce projet industriel : l’innovation et la formation du personnel.
«Le recrutement et la formation sont les axes majeurs  de notre développement. L’insertion fait aussi partie de nos valeurs avec la sollicitation des structures d’aide au travail et à la lutte contre les handicaps» a expliqué Gilles Luc.
Pour le bien des salariés, Gainotech  comprendra une salle destinée à la formation, une salle «zen», une salle de repos et une infrastructure dédiée à la médecine du travail. «Vous l’avez compris, il est important que tout le monde se sente bien au travail» a insisté Gilles Luc. Il a rendu un  hommage appuyé à un cadre de Polytech, Denis Sivade, «parti trop tôt».
Au plan industriel, le rayonnement actuel de Polytech correspond à  l’intégration de la filière bois locale dans les premiers bloc-portes en bois indigène ; représente 250 fournisseurs dont 150 issus du département et de la Région Nouvelle Aquitaine ; un carnet de 550 clients avec des
réalisations  dans les domaines de la santé (CHU de Limoges), de l’innovation (siège de l’Oréal), le domaine culturel (le mémorial du Débarquement Australien) ou des loisirs avec des animations du parc de Disney Land Paris...
«L’innovation dans le process et le produit est au cœur de la stratégie que nous avons mise en place. L’industrie 4.0 nous conforte sur les choix stratégiques et technologiques que nous avons initiés dès 2009. Aujourd’hui Polytech jouit d’une avancée significative sur le marché du Bloc-portes techniques» s’est félicité Gilles Luc.
Ouverture du marché sur l’Europe, digitalisation et numérisation de l’outil de production, l’objectif  visé à court terme est de devenir au plan régional une ETI (Entreprise de Taille Intermédiaire). Pour ce faire, une réserve foncière est déjà actée sur la ZAC dans le but de créer un pôle logistique : Logitech. En attendant, l’inauguration de Gainotech aura lieu dans un an. La ZAC de la Montane n’appartiendra plus au SYMA de Tulle, syndicat mixte qui sera dissous dans quelques semaines suite aux conséquences de la loi NOTre et «la clarification des compétences» voulue par le Président Hollande.
Le Département et Tulle agglo sont en train d’en discuter les modalités afin que ce retrait «ne soit pas mortifère pour la zone» constatait Pascal Coste, le président du Conseil départemental. «On compte sur vous pour continuer à être notre ambassadeur» invitait le président Coste à l’adresse de François Hollande.

Quelques chiffres : Polytech high tech : La Recherche et Développement de Polytech a permis la mise au point du premier Bloc-porte bois résistant au feu 2 heures d’Europe. L’investissement dans Gainotech se monte à 7M euros contre 23M euros pour Polytech.

Serge Hulpusch

Material Matters: The Evolution of Air in Sneakers

Commentaires

Celui qui est mortifère, c'est surtout Coste. Là où il passe, les honnêtes gens trépassent. Hollande pourra être son "ambassadeur" à son procès.