Fil info
19:06Tulle : La suppression de huit tournées ne passe pas comme une lettre à La Poste ! -> https://t.co/9mnBLUUSwj
18:57Brive-la-Gaillarde : Coup de chaud sur les services publics -> https://t.co/mEVNF5xdun
18:56RT : - et sont dans cette semaine pour présenter https://t.co/9yuLDETB0Q
18:54RT : Inauguration dans le 14e d'une place Louise-Losserand. Femme, résistante, communiste, encore une dont https://t.co/XlALdNKBGP
18:48Dordogne : Les syndicats dénoncent la disparition des dernières trésoreries -> https://t.co/xrlssPGkvK
18:43Dordogne : Le département vote son premier budget participatif -> https://t.co/4VpkWydT1m
18:26Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/mn4yMiwFQc
18:25Indre : Argenton accueille la première édition du Défi inter-associations -> https://t.co/VmcjC0GJVe
16:57Rosiers-d'Égletons : Incendie du chantier des futures serres à tomates : des réactions en chaîne -> https://t.co/5riBMj2s0O
16:35Sarlat-la-Canéda : Concours d’architecte au collège La Boétie -> https://t.co/shk4jyO5cU
16:07Indre : Une journée à Maillé, le village martyr -> https://t.co/gK4TaUVtqT
15:48Coulounieix-Chamiers : Les Izards, magnifique terrain de jeu -> https://t.co/EveM9ByToI
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/Kq5AaG1u59
15:47Brantôme : « Tout ça pour ça ! » -> https://t.co/fQikuK2Qgf
15:16RT : 🐶🥵 Si un animal est enfermé dans une en plein soleil et que sa vie est en danger,… https://t.co/avWRIZ0jBm
14:33RT : 🏉Match préparatoire de reprise du vs : la billetterie ouvre aujourd’hui !… https://t.co/IZpwD2dq7s
12:15RT : Une excellente nouvelle : le 18e avance vers la municipalisation de ses cantines scolaires. Bien nourrir nos enfan… https://t.co/TjwFxyLcnb
12:15RT : Les milliardaires américains réclament un ISF car ils estiment ne pas payer assez d’impôts. Macron a fait l’inverse… https://t.co/9cLXEL9K27
12:15RT : Marseille :Macron rend visite à Gaudin https://t.co/oua2PXir3r
09:15# # - : Fête de la Musique : réussie... -> https://t.co/n5F1ndGht8
09:12# # - -Vienne : Tennis : on va vers la fin de saison -> https://t.co/huljk07cGA
09:10# # - : UNSS pétanque : de véritables champions de France -> https://t.co/lLsf5jTE97
09:06# # - : Elles et ils ont couru... -> https://t.co/KbmT5SwcyR
09:03# # - : Les musiciens étaient dans la place -> https://t.co/NH2WjG5WpO
09:02# # - -le-Château : Quelques trésors oubliés dévoilés -> https://t.co/q4Y0MxixiM
08:59# # - -Yrieix-la-Perche : Les Gilets jaunes toujours là -> https://t.co/N2trVGFWfh
08:57# # - -Yrieix-la-Perche : Une journée rugbystique ! -> https://t.co/V7IDo9RRot
08:34# # - -Victurnien : Retour sur la fête et le feu de la Saint-Jean -> https://t.co/gNedrihTgd
07:57# # - -Junien : De nouveaux médaillés à International Paper -> https://t.co/uerPMTXNw7
07:55# # - -Junien : «Muse en scène» revient avec un beau programme local -> https://t.co/97FIU54nPU
07:53# # - -sur-Vienne : PSA un club à l’honneur au niveau départemental -> https://t.co/SeChii6pBr
07:52# # - : Une Fête de la musique sous abris -> https://t.co/JyM551SiAn
07:50# # - Buis : Les têtes blondes sur les bidons du Festival -> https://t.co/n2CNBLwsje
07:47# # - : Le sport vecteur de valeurs humaines et citoyennes -> https://t.co/TTKX1TDaik
07:45# # - -Vienne : Atterrissage à Bellegarde pour le marché des producteurs de pays -> https://t.co/DOH4sonqXr
07:40# # - : Limoges accueille l’été avec une belle séance de nettoyage -> https://t.co/tOgBWzNy1W
07:38# # - -Vienne : «Marianne» à la rencontre du Limousin -> https://t.co/FrHglXr4h2
07:36# # - -Vienne : La lumière au bout du tunnel pour les salariés de Steva -> https://t.co/EgzpqEgJU5
07:35France : Finances au menu de la plénière du conseil régional avec le compte administratif -> https://t.co/QtBta6sZmf
07:33 Conclusion : loin de la Ligue 1, c'est Crevant !
07:32Région : Quand la canicule s’installe... -> https://t.co/uCNWhvijwg

Sacrifiés sur l’autel de la liberté

Mémoire

Samedi la cérémonie en hommage aux prisonniers du Sablou a rassemblé une nombreuse assistance, réunissant tous les âges dans une volonté de ne jamais oublier, pour ne jamais revivre, les heures les plus sombres de notre histoire récente et les sacrifices consentis, qui nous permettent de vivre libres aujourd’hui.

Entre le 17 janvier et le 31 décembre 1940, plus de 300
« Indésirables » français ont été internés au camp du Sablou. Communistes, syndicalistes, autonomistes..., ils avaient pour point commun de refuser le slogan que le gouvernement d’alors avait fait
sien : plutôt Hitler que le Front populaire.
La majorité d’entre eux fut déportée en Afrique du Nord, beaucoup n’en sont pas revenus. Chaque année à l’initiative de l’Arac, l’Anacr et l’Afmd, une cérémonie est organisée devant la stèle érigée pour les 50 ans de ce camp, en 1990. Se rappeler ce fait, « englobé dans une période de l’histoire qui a modifié à jamais le sens de cette dernière », tel était le voeu d’Anne Roger, maire de Fanlac qui souligne qu’aujourd’hui, « nul n’est à l’abri de fanatiques idéalistes prêts à tout pour imposer leurs idées ». Si l’état et les députés étaient excusés, le président du conseil départemental Germinal Peiro était représenté par Christian Teillac, et son retour sur les dérives de l’époque a des accents très actuels : « Les réfugiés étaient persécutés, les étrangers indésirables, le processus de déchéance de la nationalité facilité, les mariages mixtes et les naturalisation très contrôlés ». L’intervention derrière de Jacques Leroy pour l’Arac s’attachait à revenir sur les persécutions politiques, les premiers prisonniers du Sablou ayant été arrêtés aux Ateliers du Po à Périgueux, et sur l’année 1940, « décisive pour l’action des communistes dans la Résistance ». Il rappelait « l’oeuvre magistrale du Cnr, avec Edf, la Sncf, les Ptt, la Banque de France, ces fleurons de notre pays qui sont aujourd’hui démantelés par les gouvernements successifs. La puissance de l’argent mine l’oeuvre du Cnr ». Enfin, il mettait en garde : « Avec la disparition des derniers acteurs de la Résistance, les révisionnistes reprennent du poil de la bête. La paix, c’est respecter la souveraineté des peuples et des nations, la reconnaissance de la Palestine, le désarmement universel, et l’application des résolutions de l’Onu ». Jean-Paul Bedoin, président de l’Anacr, lui succédait pour indiquer : « On ne peut ignorer la montée de l’extrême-droite dans tous les pays européens. Ce n’est pas un mouvement marginal, mais une réalité, y compris dans notre pays, notre département. Il faut le combattre en rappelant ce à quoi ces idées ont abouti quand elles ont été mises en oeuvre ». On sait que pour les partisans du libéralisme à tout crin, dont fait malheureusement partie le président de la République, « le modèle social français est un pur produit du Cnr. Il est temps de le réformer d’une façon simple : en gommant tout ce qui a été mis en place ». Julien Chouet, secrétaire départemental du Parti communiste terminait les interventions avec un discours très offensif : « 78 ans après, c’est toujours une indignité de voir des étudiants tabassés, c’est une blessure profonde de voir notre pays, celui des Droits de l’Homme, réserver un tel sort aux réfugiés, c’est une honte de voir le traitement réservé à ceux qui les aident ». Il rappelait que le Sablou était l’aboutissement des crises des années 30, et d’une crise démocratique avec l’acceptation du nationalisme et des idées d’extrême-droite comme faisant partie de la République. « La meilleure manière de rendre hommage aux indésirables du Sablou, c’est en se montrant dignes de leur combat et de leurs luttes, d’agir pour reconstruire une société égalitaire, travailler à de réelles transformations avec les acteurs politiques, les syndicalistes, les associatifs, en somme avec toutes celles et ceux qui, hier, auraient très bien pu se retrouver dans ce camp du Sablou. Nous Français sommes les héritiers d’une histoire contrariée, et il ne s’agit pas de la renier. Mais faisons en sorte que no-tre histoire passée et à venir ne soit pas laissée entre les mains des tout puissants. Réécrivons la ensemble :  reprenons à notre compte, dans les conditions d’aujourd’hui, la devise qui s’affiche sur le fronton de toutes nos mairies : Liberté, égalité, fraternité. On pourrait ajouter paix ».

Air Jordan IV 4 Shoes