Fil info
13:04 Des infos forcément utiles aux agriculteurs. C dans : https://t.co/w80JfEbgL4
12:42France : Info préfecture : la baisse des débits d'eau se poursuit -> https://t.co/xd0kbEtdUA
10:14Dordogne : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/p2OZunzWhP
10:13Bergerac : Adopter la Périgord attitude de Bergeras à Duras, en passant par la Fête de l'Humanité -> https://t.co/XBlw0h6lPh
07:37Région : Après l'agression d'un de ses contrôleurs, la STCL veut «mieux sécuriser ses personnels» -> https://t.co/xiyBhsAcji
07:34# # - -Vienne : Jardin des traditions à Limoges, un air de Mont Gargan -> https://t.co/SHOElqSe7B
07:33# # - -Vienne : Une délégation cantonaise à Limoges -> https://t.co/Knyk6gVXqN
07:28# # - -Vienne : Mieux connaître le bâti miaulétou -> https://t.co/tcsEXFDRug
07:26Région : Entreprises, la folie du court terme -> https://t.co/QMv9DaDwWd
07:16Vézac : Réplique des opposants à la démonstration de force du président Peiro -> https://t.co/eUKaOt2hsd
21:28A le pilote d'un deux-roues fait un parcours de balle de flipper. C dans : https://t.co/jEFm7SREUn
21:25Coulounieix-Chamiers : Le pilote d’un deux-roues blessé après avoir été ballotté -> https://t.co/roKss1MLAM
19:56Argenton-sur-Creuse : Des appels de convivialité inédits dans l’Indre -> https://t.co/lmkYrna3vJ
19:54La Châtre : La pietà est partie pour deux mois -> https://t.co/cp4ptnRJWG
19:52Ruffec : 4e étape du Mini-tour blancois : Charluet et Imbourg trop forts ! -> https://t.co/c2Y8sHpKN0
19:49Châteauroux : Liszt et ses amis musiciens -> https://t.co/aJzs55sEZR
19:44Châteauroux : Retour au bon vieux temps des « fifties » américaines -> https://t.co/R5UStPPfl7
19:06Trélissac : Le bip casse le plan d'un importun en quête de cocaïne -> https://t.co/umskLTZVTV
18:00RT : Les amis 💚 Qui dit gros match pour débuter cette nouvelle saison, dit très grosse sur… https://t.co/n0Yd80NZ4j
18:00RT : MR , le service public que vous critiquez et les émissions intelligentes auxquelles vs ne participez pa… https://t.co/PWfVNwmiGT
16:55Périgueux : Action coeur de ville à Périgueux : point sur l'avancement des chantiers -> https://t.co/NaqLV7uGMP
16:37RT : Fier de la mobilisation du 16 et de mon Barreau. Let’s be proud ! https://t.co/giAmCeOzP3
15:57Périgueux : Quand l’Alsace était en Périgord -> https://t.co/p57oDxCuP2
15:53RT : C’est incroyable tous ces gens qui parlent à la télé alors que dans un monde normal, ils devraient être en train d’… https://t.co/etr8ip0pwD
15:52RT : Soutien aux journalistes de France 3 Nantes et interpellation : allez-vous encore longtemps, vous, Ministre de l’in… https://t.co/aHQbtWDJca
15:52RT : Provocations à l'outrage, interpellation d'un agent de sécurité, un policier qui sort : "vous avez honte d'être jou… https://t.co/z7JCPopnrT
15:13RT : 250 millions de cartouches tirées par les chasseurs français dispersées chaque année dans la nature dont la moitié… https://t.co/q7YSNBs0Yy
15:12RT : Le , le , le manque de moyens dans nos ou encore le… https://t.co/nthZUruTF7
15:11RT : [] violent feu de végétation toujours en cours ⚠️ sur la commune de . De n… https://t.co/Jg9nzV1wpX
14:15Brive-la-Gaillarde : Se donner un coup de pédale ! -> https://t.co/QGJiUbcnXn

Sacrifiés sur l’autel de la liberté

Mémoire

Samedi la cérémonie en hommage aux prisonniers du Sablou a rassemblé une nombreuse assistance, réunissant tous les âges dans une volonté de ne jamais oublier, pour ne jamais revivre, les heures les plus sombres de notre histoire récente et les sacrifices consentis, qui nous permettent de vivre libres aujourd’hui.

Entre le 17 janvier et le 31 décembre 1940, plus de 300
« Indésirables » français ont été internés au camp du Sablou. Communistes, syndicalistes, autonomistes..., ils avaient pour point commun de refuser le slogan que le gouvernement d’alors avait fait
sien : plutôt Hitler que le Front populaire.
La majorité d’entre eux fut déportée en Afrique du Nord, beaucoup n’en sont pas revenus. Chaque année à l’initiative de l’Arac, l’Anacr et l’Afmd, une cérémonie est organisée devant la stèle érigée pour les 50 ans de ce camp, en 1990. Se rappeler ce fait, « englobé dans une période de l’histoire qui a modifié à jamais le sens de cette dernière », tel était le voeu d’Anne Roger, maire de Fanlac qui souligne qu’aujourd’hui, « nul n’est à l’abri de fanatiques idéalistes prêts à tout pour imposer leurs idées ». Si l’état et les députés étaient excusés, le président du conseil départemental Germinal Peiro était représenté par Christian Teillac, et son retour sur les dérives de l’époque a des accents très actuels : « Les réfugiés étaient persécutés, les étrangers indésirables, le processus de déchéance de la nationalité facilité, les mariages mixtes et les naturalisation très contrôlés ». L’intervention derrière de Jacques Leroy pour l’Arac s’attachait à revenir sur les persécutions politiques, les premiers prisonniers du Sablou ayant été arrêtés aux Ateliers du Po à Périgueux, et sur l’année 1940, « décisive pour l’action des communistes dans la Résistance ». Il rappelait « l’oeuvre magistrale du Cnr, avec Edf, la Sncf, les Ptt, la Banque de France, ces fleurons de notre pays qui sont aujourd’hui démantelés par les gouvernements successifs. La puissance de l’argent mine l’oeuvre du Cnr ». Enfin, il mettait en garde : « Avec la disparition des derniers acteurs de la Résistance, les révisionnistes reprennent du poil de la bête. La paix, c’est respecter la souveraineté des peuples et des nations, la reconnaissance de la Palestine, le désarmement universel, et l’application des résolutions de l’Onu ». Jean-Paul Bedoin, président de l’Anacr, lui succédait pour indiquer : « On ne peut ignorer la montée de l’extrême-droite dans tous les pays européens. Ce n’est pas un mouvement marginal, mais une réalité, y compris dans notre pays, notre département. Il faut le combattre en rappelant ce à quoi ces idées ont abouti quand elles ont été mises en oeuvre ». On sait que pour les partisans du libéralisme à tout crin, dont fait malheureusement partie le président de la République, « le modèle social français est un pur produit du Cnr. Il est temps de le réformer d’une façon simple : en gommant tout ce qui a été mis en place ». Julien Chouet, secrétaire départemental du Parti communiste terminait les interventions avec un discours très offensif : « 78 ans après, c’est toujours une indignité de voir des étudiants tabassés, c’est une blessure profonde de voir notre pays, celui des Droits de l’Homme, réserver un tel sort aux réfugiés, c’est une honte de voir le traitement réservé à ceux qui les aident ». Il rappelait que le Sablou était l’aboutissement des crises des années 30, et d’une crise démocratique avec l’acceptation du nationalisme et des idées d’extrême-droite comme faisant partie de la République. « La meilleure manière de rendre hommage aux indésirables du Sablou, c’est en se montrant dignes de leur combat et de leurs luttes, d’agir pour reconstruire une société égalitaire, travailler à de réelles transformations avec les acteurs politiques, les syndicalistes, les associatifs, en somme avec toutes celles et ceux qui, hier, auraient très bien pu se retrouver dans ce camp du Sablou. Nous Français sommes les héritiers d’une histoire contrariée, et il ne s’agit pas de la renier. Mais faisons en sorte que no-tre histoire passée et à venir ne soit pas laissée entre les mains des tout puissants. Réécrivons la ensemble :  reprenons à notre compte, dans les conditions d’aujourd’hui, la devise qui s’affiche sur le fronton de toutes nos mairies : Liberté, égalité, fraternité. On pourrait ajouter paix ».

Air Jordan IV 4 Shoes