Fil info
19:40 Encore une victime de la chasse...🙁🙁
19:12Champagne-et-Fontaine : un enfant de quatre ans a été grièvement blessé ce soir vers 17 h en chutant d'une dizaine… https://t.co/9QZLJisaw5
19:09RT : ⚡️La est placée en aux orages à partir de 19h. Soyez particulièrement prudent lors… https://t.co/VR6F6KCSUU
19:07Sarlat-la-Canéda : Une mobilisation sans faille pour une famille serbe -> https://t.co/M4ps8gHhar
18:54Valençay : Jacky Chichery a dédicacé son livre à la médiathèque -> https://t.co/Msw7uErCvL
18:50Région : Le renouveau du monde rural -> https://t.co/En8l6pHZjg
18:49Saint-Gaultier : La cité galtoise reçoit le trophée « commune la plus sportive » -> https://t.co/XNcGI7vWHE
18:47Châteauroux : Le PS lance sa campagne « sociale et écologique » -> https://t.co/5zwb1Y14RW
18:44Châteauroux : Des laboratoires flambant neufs -> https://t.co/MW6TqseoFq
16:59Sarlat-la-Canéda : Une année exceptionnelle pour le Festival de Théâtre -> https://t.co/TtLZiynL1I
16:07 Le préfet s'est rendu ensuite dans les locaux de Rivet presse Édition qui imprime à le qu… https://t.co/CeuSvsfmID
15:53Presse et entreprise 🗞️ | Créé depuis 1943, est diffusé sur 5 départements. Seymour MORSY, préfe… https://t.co/vUpsc14zy4
11:43Bergerac : Incendie rue Neuve-d'Argenson -> https://t.co/KQC83d8gJA
11:38Périgueux : Premières rencontres du sport en entreprise à Périgueux -> https://t.co/PKGCtco2io
11:01 merci !
10:51Terrasson-Lavilledieu : L'incendie anéantit la moitié de sa récolte de noix -> https://t.co/6IyG2x8IXu
09:24Tulle : Le Sporting joue contre le cancer -> https://t.co/nKYRX7vLU5
09:09 L'hôpital local de va contracter 1 emprunt d'une dizaine de M€ pour sa reconstruction que… https://t.co/mmglrGVNe6
08:58Saint-Astier : Thierry Boissinot mènera un chantier à 11,6 M€ -> https://t.co/GAH95YtOUD
07:34# # - -Vienne : Municipales, «Limoges au cœur» officiellement lancée autour de Emile Roger Lombertie -> https://t.co/Ryiwnh60P7
07:31# # - -Vienne : Le préfet dans nos murs -> https://t.co/4yRgdW0rBk
07:28# # - -Vienne : Le quotidien d’un club sportif de banlieue -> https://t.co/H9J0PZ7PSE
07:25Région : FuturoWeen, l’Halloween familial du Futuroscope -> https://t.co/V32Bftjlt8
07:23Région : La grogne paysanne en suspens -> https://t.co/up6smLfsiQ
00:39le mouvement de la paix 19 soutient ; participez à la souscription https://t.co/DN1ipfEcB3
23:30 Le sociologue de la de à jeudi 24 oct à l'invitation du et de… https://t.co/6ADygJ1kE6
23:23Périgueux : Le sociologue de la famille François de Singly en réunion publique -> https://t.co/cTxdajcmVp

Fichés F comme Fraternité

Solidarité

« Moi, je voudrais bien que Noordeen continue de jouer au baby-foot avec moi». Hier dans la (trop) petite salle de la mairie de Faux-la-Montagne, Gaston, 14 ans, conclut la réunion d’information sur la situation de Noordeen Essak, le jeune soudanais convoqué à la gendarmerie de Felletin le lundi précédent pour être transféré en Italie.
Les Fallois sont venus nombreux, tout comme leurs voisins de Felletin, Royère-de-Vassivière et d’au-tres villages alentour, pour essayer de comprendre. Des petites fiches sont distribuées et épinglées sur les poitrines, «je suis «fiché F» comme fraternité». Un symbole pour dénoncer la chasse aux migrants, et pour demander «la réadmission dans le département de la Sarthe d’où elle vient de Magali Debatte, préfète de la Creuse. Ce serait une procédure normale qui ramènerait calme et sérénité».
Un petit clin d’œil aux termes employés par la préfète elle-même, la «procédure normale» de réadmission Dublin, comme raison pour renvoyer Noordeen en Italie. Après huit mois d’intégration à Faux où 108 habitants se sont engagées personnellement à tout faire pour que son accueil et celui de trois jeunes autres soudanais se passe bien, le jeune homme de 21 ans s’est vu notifier son second transfert vers l’Italie le 25 juin dernier à la gendarmerie de Royère...
Procédure normale ? Pas vraiment, rapporte Marc Bourgeois, qui a accueilli Noordeen chez lui. Début avril 2018, une lettre avait été envoyée par le conseil municipal au préfet de la Creuse pour reprendre en charge Noordeen. Demande refusée, mais Philippe Chopin avait alors laissé le temps passer, sans inquiéter le jeune migrant. «Et puis il y a eu un changement de préfet et les choses se sont accélérées». C’est là que la «normalité» de la procédure n’est pas respectée, puisque Noordeen n’est pas convoqué en préfecture avec le délai que cela implique mais à la gendarmerie.
Pourquoi une telle précipitation ? Le 11 juillet, c’est la date butoir pour son «dublinage» : passé cette date, c’est à la France de traiter sa demande... «Noordeen vit depuis un an et demi en France, il n’a passé au total que sept jours en Italie, explique Marc Bourgeois. Il demande juste à ce que sa demande de protection internationale soit examinée par l’OFPRA».
Face à la détermination de la préfète, Marc Bourgeois tient à rétablir quelques faits, documents à l’appui, prouvant que Noordeen n’a jamais fait de demande d’asile en Italie et qu’il ne s’est pas soustrait à son premier transfert, comme l’a affirmé Magali Debatte pour se justifier. «Noordeen a toujours appliqué scrupuleusement tout ce qu’on lui a demandé, l’objectif est de la discréditer», dénonce Marc Bourgeois.
D’autant que les accords de Dublin disent aussi que «tout Etat a la possibilité souveraine de s’occuper des demandeurs d’asile dont il décide de s’occuper», un pouvoir dont dispose la préfète de la Creuse... En lieu et place, Noordeen a été traîné en dehors de la gendarmerie au moment où les forces de l’ordre donnaient l’assaut contre les manifestants à grand coup de gaz lacrymogène. Arrivé en CRA, placé en cellule en attendant l’embarquement, il a avoué qu’il ne voulait pas embarquer : la police l’a libéré immédiatement.
Noordeen est éprouvé, il a perdu confiance en la France, la tortune administrative dénoncée par tous les migrants soudanais l’ont démoli une nouvelle fois. La suite aura lieu sur le terrain judiciaire pour Noordeen, qui s’inquiète surtout pour son potager qu’il avait commencé à Faux, pour pouvoir offrir à son tour ses productions à ceux qui l’ont aidé, mais aussi aux restos du coeur.  
Les Fallois sont sous le choc, «il y a une vraie tradition d’accueil ici, pour nous Noordeen est un nouvel habitant comme les autres», décrit Anne. Avec émotion, on évoque le jeune homme, «touchant et sympathique», on s’indigne de la situation, comme Sophie, enseignante, «la dicotonie entre ce qu’on enseigne aux enfants, les valeurs de la République, et le comportement de la préfecture, c’est plus qu’honteux, c’est impossible à supporter». Choqués de la violence, de la stigmatisation de leur territoire, de voir Noordeen et Faux devenus malgré eux l’emblème d’une nouvelle résistance, comme d’autres avaient dénoncé Vichy ou les lois coloniales...

jordan retro 11 mens trends