Fil info
12:17 Aucun souci... https://t.co/FNDIa7bwzn
12:16Sécheresse, le département de la Haute-Vienne placé en "crise renforcée"
12:14Canicule oblige, Le golf est ouvert aux pratiquants de 6h30 à 13h et de 18h à 22h. L’accueil ferme quant à lui à 19h30.
12:12 Quelle honte! Ils vont laisser quoi les petits salariés dont on est en train de casser la retraite… https://t.co/JlSpu1xcnS
12:08 Oups! Erreur rectifiée aujourd'hui.
09:38Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures | L'Echo https://t.co/7CGZCahLNl via
08:49L’ECHO 22 juillet : Merci d’avoir relayé notre lettre ouverte. Pour info, c’est mon prédécesseur q… https://t.co/8mvjb2nJ41
07:38Région : Les vieux gréements mettent le cap sur Vassivière -> https://t.co/XzX1xmoVoI
22:59RT : Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:55Les « Patrick, je t’aime » fusent de tous les côtés. La bruelmania est toujours bien là ! https://t.co/f3mMJHGKwm
22:03RT : Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
21:48Périgueux : Hussein Khairrallah veut « rassurer » l’opinion -> https://t.co/qOFSVvuy3C
21:35Périgueux : Le MoDeM pense tenir son homme providentiel -> https://t.co/hNL9Y23dxn
20:50Dernière soirée pour . est sur scène et enchaîne morceaux récents et plus anciens, r… https://t.co/yFlQqOlnth
20:06Gros-Chastang : Un labo à la croisée des projets -> https://t.co/WDifXIAyqZ
19:06Périgueux : Mimos 2019, une continuité ouverte -> https://t.co/eqRWgaL3Ya
19:04Périgueux : L’art, les hommes, le monde -> https://t.co/hl1enMiEYZ
19:02Saint-Marcel : Une découverte fortuite lors des travaux de restauration du temple 3 -> https://t.co/6jDl6OcbaQ
19:01Le Blanc : Un tournoi entre chevaliers du 21e siècle -> https://t.co/TCkPCNQ5Au
19:00Châteauroux : Périple berrichon en petites voitures -> https://t.co/P7uZwcokUr
18:59Indre : Chopin, l’illustre hôte de George Sand -> https://t.co/iFFIYSXP8q
16:44# # - -Vienne : Déclenchement du niveau 3 alerte canicule en Haute-Vienne -> https://t.co/1BZJpCRFYz
16:21Déclenchement du niveau 3 - alerte canicule du plan départemental canicule en Haute-Vienne.
14:23RT : 🔴 Le vient d’activer le "niveau 3 – alerte " du plan départemental de gestion de la canicule, en… https://t.co/oRhcn9xcu3
14:21RT : Pour accélérer la transition écologique, Macron remplace François de Rugy par un panneau solaire https://t.co/tFm5ytQbfo
14:14RT : Mon père est algérien, ma mère est française. Je suis né à Paris, j'ai grandi à Alger. J'aime la et l'… https://t.co/n9Ho5xoELS
13:38Ravi de cette union à gauche pour porter des projets novateurs et répondre… https://t.co/cybIjw20mO

La Croatie s'offre une première finale

Comme on se retrouve... L'Angleterre, championne du monde 1966, a été battue par la Croatie, renversante et héroïque, hier en demi-finale du Mondial-2018 (2-1 a.p.), et adversaire de la France dimanche en finale 20 ans après une demie d'anthologie entre l

sorti de nulle part mais les Français, qui disputeront dimanche leur troisième finale mondiale en 20 ans (une gagnée en 1998, une perdue en 2006), partiront quand même avec l'étiquette de favori... D'autant plus qu'ils ont eu un jour de récupération en plus et 30 minutes de jeu en moins lors de leur victoire 1-0 contre la Belgique mardi. Au total, les Croates ont disputé trois prolongations en 8e, quart et demi-finale, soit l'équivalent d'un match supplémentaire en dix jours.
Mais, emmenés par leur formidable capitaine Luka Modric et qualifiés grâce à des buts d'Ivan Perisic (68e) et Mario Mandzukic (109e), ils promettent de vendre chèrement leur peau. L'Angleterre, qui avait ouvert le score par Kieran Trippier sur coup franc (5e), l'a appris à ses dépens.

Croates émoussés

Même émoussés physiquement par des prolongations en huitièmes contre le Danemark puis en quarts contre le pays hôte russe, avec supplément tirs au but dans les deux cas, les « Vatreni » n'ont jamais baissé les bras, géré au mieux temps forts et temps faibles... Et surpris les Anglais qui se voyaient peut-être un peu tôt déjà qualifiés pour la deuxième finale de leur histoire, après celle gagnée à domicile en 1966.
Il faut dire que ces derniers avaient parfaitement débuté la rencontre: jolie roulette de Jesse Lingard, passe dans le bon tempo pour Dele Alli et le capitaine croate Luka Modric qui fait faute à l'entrée de sa surface. Cinq minutes de jeu, coup franc direct de Kieran Trippier, but.
Les Croates on mis un gros quart d'heure à s'en remettre. Modric et ses troupes semblaient alors un peu en dedans physiquement, ratant quelques gestes a priori à leur portée.
Mais pendant que Jesse Lingard manquait le cadre sur un caviar d'Harry Kane (35e) et que ce dernier perdait son face-à-face avec Danijel Subasic avant d'être signalé hors-jeu (30e), l'expérience de la Croatie, deux ans plus âgée en moyenne que son adversaire hier, a fini par faire son oeuvre. Et le physique est revenu.
Menaçants en fin de première période, les Croates ont confié leur sort à quelques individualités: c'est ainsi qu'Ivan Perisic a jailli devant Walker pour expédier acrobatiquement un centre de Sime Vrsaljko dans le but anglais (68e).

Vrsaljko sur sa ligne

Le même Perisic a trouvé le poteau quatre minutes plus tard, pendant que l'arrière-garde anglaise était en pleine panique et avant que le vieux grognard, Mario Mandzukic, qui venait de perdre deux duels devant Pickford (83e, 105e), ne libère les spectateurs croates sur une déviation de la tête d'Ivan Perisic (109e).
Entre temps, le latéral Vrsaljko qui était sorti sur blessure face à la Russie et était un temps incertain, avait trouvé le moyen de repousser de la tête et sur sa ligne une tête superbe du défenseur de Manchester City, John Stones (99e).
Si la défaite des Anglais est aussi cruelle que porteuse d'espoirs, les Croates ont amplement mérité cette première finale de leur histoire.
En 1998, la génération Davor Suker, actuel président de la fédération croate, avait terminé à la troisième place de la Coupe du monde 1998 après une défaite 2-1 en demie contre la France.
Aller un cran plus loin est déjà une consécration pour la génération de Luka Modric, plus que jamais prétendant à un premier Ballon d'Or. Mais la Croatie visera sans doute encore un cran plus haut, dimanche dans le même stade Loujniki de Moscou. En souvenir de Lilian Thuram et de cette cruelle défaite en demi-finale...

Nike Air max Dominate