Fil info
21:24 WHA architectes
20:49Guéret : Mobilisation ce jeudi pour l’hôpital de Guéret | L'Echo https://t.co/eATH8i6quc via
19:45Périgueux : Une centaine de personne contre l’arrêté anti-mendicité -> https://t.co/ua6LLRwjFV
19:09Naves : Quand le moi devient Terre -> https://t.co/HLal7hZPoy
18:58Indre : [intégral] Le capitaine quitte le paquebot -> https://t.co/dvARqjmjb4
18:57Indre : Les champions à l’entraînement -> https://t.co/0kSWaJMHGD
16:41Le Blanc : Pourquoi jeter les objets quand on peut les réparer ? -> https://t.co/8GXn7gmUo0
16:40Le Magny : Festivités printanières : Foire aux ânes le 30 mai, fête annuelle le 2 juin -> https://t.co/ctjRiisQsu
16:05Atur : Les travaux du groupe scolaire débuteront cet été -> https://t.co/SbUc4I8Bfb
15:41RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:40RT : Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:36Antonne-et-Trigonant : Un pollinarium à Lanmary -> https://t.co/Pppc5jqOTS
15:10RT : Rendez-vous ce soir à 20h45 pour l'! https://t.co/fVlsWEXBtY
15:09RT : La presse française résumée en une image... (la vaste majorité, en tout cas). Comment s'étonner que moins de 8% de… https://t.co/1jc7uFOAwQ
14:56Samedi à 11h30, concert des élèves. 17h, ateliers d’art plastique. 18h30, Jonathan Guillaume. 19h15, Bobby Dirninge… https://t.co/1NayVHNL32
14:56Samedi 25 et dimanche 26, le 2e «Printemps de la Mauvendière» organisé par la pépinière culturelle Epicea réunira é… https://t.co/scIhBL3n3t
14:54RT : Les présents encore une fois à pour présenter avec au festival Visions S… https://t.co/pCd1Z1s959
13:36 Je m'en réjouis. Mais c'est étonnant. Lorsque j'avais proposé d'abandonner l… https://t.co/qG5HftvtWH
11:12 Qui n’a servi à rien! Certains immeubles de la rue de la fontaine saint Martin sont enva… https://t.co/voJzPxsUOD
10:21Douville : un camion est immobilisé sur la chaussée sur la RN 21, et une déviation mise en place le temps de son dé… https://t.co/GSI7ATFeSg
08:25Après la conférence de à Guéret... Creuse : Choix de vie, choix de mort | L'Echo… https://t.co/1kKXjGlRl5
07:59# # - : «Cuarteto Tafi», la belle découverte -> https://t.co/fCiwoZSPvR
07:57# # - : Elevage ovin la cité performante -> https://t.co/ib66QgZCRj
07:56# # - : La danse contemporaine ! «Fastoche»... -> https://t.co/rKD3lrcFc7
07:54# # - -Léonard-de-Noblat : Avec Lou Pélou, les échanges sont géolocalisés -> https://t.co/XteueAEjdF
07:52# # - -Pardoux : Le petit lavoir propose une exposition photo -> https://t.co/KHUl2xZ5NQ
07:50# # - : Les collégiens et Ema Rym offrent Milles cœurs pour un regard -> https://t.co/BUXtUhtpHx
07:48# # - -Yrieix-la-Perche : Nouvelle édition du Festival L’Ortie show ce week-end -> https://t.co/LwqIlGqTbe
07:47# # - : Venez découvrir le village du réemploi et de la réparation -> https://t.co/vFXOOkDCDa
07:45# # - -Laurent-sur-Gorre : Un apéro-quiz pour fêter l'Europe avec le comité de jumelage -> https://t.co/zZXwrssTkO
07:44# # - -Junien : Pascal Perrot reçoit l’ovation des élèves -> https://t.co/eRRt5YBm0m
07:43# # - -Junien : Les lumières vont s’éteindre au début du mois de juillet -> https://t.co/2NYgusgCD9
07:41# # - : Les portes ouvertes des 10 ans de Panaz’émoi -> https://t.co/aSocbA2loY
07:40# # - : Le succès des cafés philo est indéniable -> https://t.co/1Xj7QStGi6
07:37# # - -Vienne : Ce soir au CCM John-Lennon, un concert au rythme des 90’s -> https://t.co/GHRYJ3XsZi
07:35# # - -Vienne : Vendredi 24 et samedi 25 mai à l’espace du Crouzy «Entrez sans frapper» -> https://t.co/rAtgURfPM1
07:32# # - : L’art pour redonner une âme au quartier de La Bastide -> https://t.co/mEkOZCxzFl
07:30# # - : Deux jours de congrès pour la CGT Legrand -> https://t.co/vpzCg1IgEy
07:27# # - -Vienne : Rocade Est de Limoges: Jean-Claude Leblois dénonce «une combine politicarde» -> https://t.co/tiIgadkBGG
07:25# # - -Vienne : Littérature et anarchisme au menu de la librairie champêtre au château de Ligoure -> https://t.co/xdT0aZk2f2
07:22# # - : La foire-expo fête déjà ses 80 ans -> https://t.co/58HmNwXFyg
07:20Région : Occupation du CRDP, les associations au bord de l'indignation -> https://t.co/frGSVZbJOW
00:00Corrèze : Un P’tit Tour plein d’enseignements -> https://t.co/lEqZXHCOXH
23:41Corrèze : "Ce libéralisme fou nous amène à la ruine !" Interview de Jean Mouzat, candidat sur la liste de… https://t.co/P3275eJ8xY

France-Croatie: bien des souvenirs 20 ans après

Il y a 20 ans, Lilian Thuram éliminait d'un doublé la Croatie en demi-finale du Mondial-1998, année du sacre des Bleus. Dimanche à Moscou, l'équipe de France croise à nouveau le maillot à damier, cette fois en finale. Et Didier Deschamps est toujours là.

La photo avait fait le tour du monde : Thuram, à genoux, le doigt sur la bouche, interrogatif, après avoir inscrit un doublé, les deux seuls buts en Bleu de sa longue carrière (142 sélections). La Croatie était battue 2 à 1 en demi-finale du Mondial-1998.
« Thuram... ç'a été le sujet de discussion des 20 dernières années ! », confie Zlatko Dalic, actuel sélectionneur de la Croatie.
En 2018, c'est un autre défenseur, Samuel Umtiti, qui a éliminé la Belgique en demie (1-0). Un bon signe ? « Je l'espère », a lancé le joueur de Barcelone.
Les points communs entre 1998 et 2018 pullulent. Avant la Coupe du monde 98, au cours de l'Euro-1996, Lilian Thuram et Bixente Lizarazu s'étaient imposés. En 2018, deux latéraux se sont révélés : Benjamin Pavard et Lucas Hernandez.
Le parallèle entre Pavard et Thuram est tentant : deux défenseurs centraux repositionnés sur le côté droit. D'autant que Pavard a marqué une volée canon contre l'Argentine (4-3) qui rappelle l'improbable doublé de +Tutu+. « Jamais je n'aurais rêvé marquer un but comme Pavard ! Moi, je n'étais pas conscient de ce qui se passait », a nuancé Thuram auprès de l'AFP. Trois défenseurs ont marqué dans le tournoi 2018 (Pavard, Varane et Umtiti)... comme en 1998 (Blanc, Lizarazu et Thuram).
En Croatie aussi, les comparaisons fleurissent sur les deux équipes à damier, à vingt ans d'intervalle.

Attention à « Super Mario »

« Nous avons une très belle équipe, comme toujours », assurait l'ex-international Alen Boksic avant le début du tournoi. L'attaquant de l'Olympique de Marseille, champion d'Europe en 1993, avait manqué le Mondial français sur blessure, laissant le champ libre à Davor Suker, meilleur buteur de la compétition (6 buts).
Boksic mettait en avant « un milieu de terrain fantastique, avec en particulier Modric, un joueur fabuleux, le meilleur joueur croate de tous les temps ».
Il redoutait, par rapport à la génération 1998, « peut-être un banc pas assez long ni assez profond par rapport aux autres grandes équipes : nous avons 13, 14 joueurs, pas 20 » joueurs.
En effet l'équipe 2018 n'a pas beaucoup tourné, mais ses cadres, Luka Modric bien sûr, mais aussi Ivan Rakitic ou Mario Mandzukic, ont assuré, footballistiquement et mentalement.
Ce dernier n'a pas usurpé son surnom de « Super Mario » en inscrivant le but victorieux des Croates à la 109e minute face à l'Angleterre durant la prolongation (2-1). Les Croates ont d'ailleurs disputé trois trois prolongations durant les matches à élimination directe du Mondial-2018.
Cela fait donc un match de plus dans les jambes croates en l'espace de dix jours, alors que les Français ont bénéficié d'un jour de repos supplémentaire ce mercredi. Va-t-on encore parler de la chance de Didier Deschamps ?

Le rêve de la mère de Perisic

Interrogé sur cette bonne étoile qui escorterait son parcours, le technicien français, capitaine des Bleus de 1998, n'a pas éludé la question en conférence de presse, mais y a associé la notion de travail : « Que je sois souvent au bon endroit au bon moment, c'est probable, je n'ai pas à me plaindre. Il y a certainement mieux que moi, il doit y avoir pire aussi. Je sais, et j'associe évidemment l'ensemble de mon staff, tout le travail qui est fait. Il y a des exigences qui sont là, c'est ce qui me plaît ».
La finale dimanche à Moscou sera particulière pour Deschamps. S'il gagne la Coupe du monde en tant que joueur et sélectionneur, il entrera à 49 ans dans un club très fermé. Seuls deux autres hommes l'ont fait avant lui : Mario Zagallo, Brésilien, a été champion comme joueur avec la Seleçao en 1958 et 1962, puis en 1970 comme coach. La « Petite Fourmi » était également dans le staff - comme adjoint cette fois - lors du sacre de 1994.
Le « Kaiser » Franz Beckenbauer, capitaine de la RFA victorieuse de la Coupe du monde 1974, fut aussi le sélectionneur de la Mannschaft championne du monde en 1990.
Le match sera chargé d'émotions pour un Croate, Ivan Perisic, qui a arraché l'égalisation et délivré la passe pour Mandzukic en demi-finale. Le joueur de l'Inter Milan a fini sa formation et a débuté chez les professionnels à Sochaux. « J'ai eu ma mère au téléphone, elle rêvait que la France et la Croatie jouent la finale, c'est devenu réalité », a-t-il confié mercredi soir.