Fil info
23:15 Le label tant convoité, qui a valu au une en… https://t.co/QhS9yRWBon
23:04Périgueux : Salué, le Sans Réserve se rassure sur son avenir -> https://t.co/yhRaS6ZL31
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

La préfète en visite chez Microplan France

"24h sur 24, on travaille au micron près sur des pièces qui peuvent atteindre les 50 tonnes !"

Les visites préfectorales, Philippe Dugenest, directeur général de Microplan France, maîtrise ! C'est qu'il en a accueilli, des représentants de l'État, tous «bluffés» par la technicité et la renommée de l'usine, implantée pourtant bien discrètement dans l'une des plus petites communes du département, La Forêt-du-Temple, quelque 150 âmes seulement.
A ce choix géographique, une raison historique : en 1924, la présence d'une carrière de granit conjuguée à la proximité de la voie ferrée Guéret-La Châtre, conduisent à l'installation des Ateliers Maître pour y fabriquer des pavés de rues (dont certains «feront» mai 68). En 1945, on passe à la vitesse supérieure en réalisant des blocs pour l'édification de barrages puis, en 1970, les nouvelles technologies se mettent en place et l'entreprise se spécialise alors dans le granit pour la métrologie. L'activité se développe, devient plus pointue jusqu'à être désormais reconnue comme leader mondial sur son marché de niche. Microplan France, c'est aujourd'hui 5 pôles majeur d'activités : outre la fabrication d'éléments de métrologie en granit (statifs optiques, marbres, règles, systèmes de contrôle de mesure, etc.) qui peuvent avoisiner les 50 tonnes, on y fait de l'usinage de matériaux, d'une précision extrême, on y fabrique des structures en granit reconstitué (matériau composite mis au point dans les années 2000), des pièces en céramique pour la métrologie (matériau 5 fois plus rigide que le granite, qui résiste aux très hautes températures), et on y réalise des systèmes de micro-positionnement destinés à la nanotechnologie (diamètres de l'ordre du nanomètre, soit 10.000 fois plus petit qu'un cheveu) qui garantissent une précision stable dans le temps au millième de millimètre !
Un savoir-faire qui permet à l'entreprise creusoise de garder sa place face à la concurrence : « Ici, on s'adapte à la demande du client, quitte à fabriquer nous-même nos machines », explique Philippe Dugenest, qui a suivi et participé à toutes les étapes de développement de l'entreprise. Bien que fier de la renommée acquise, il ajoute en souriant : « On est des bricoleurs, on ne gêne pas les gros » mais il précise tout de même que plusieurs concurrents, en Asie notamment, ont du mettre la clé sous la porte, incapables d'offrir les prestations de la «petite» usine creusoise. Une réussite qui doit autant à l'excellence de ses produits qu'à l'implication de ses dirigeants, « une famille » résume le directeur aux côtés du P-DG Gabriele Demagestri, qui a succédé à son père Luigi (décédé en mai dernier) à le tête du groupe constitué il y a 25 ans. En 1994 le rachat des Ateliers Maître auraient pu signer la fin de l'unité Creusoise mais c'est au contraire une complémentarité qui s'est établie entre l'usine de Milan et celle de La Forêt. Ici, on dispose d'un atout rare : l'espace, et ce n'est pas tout. «Les employés sont peu nombreux (46), mais sont « du coin » et parfaitement formés à leur poste ; la durée moyenne de leur carrière avoisine les 22 ans, une stabilité qui garantit la transmission du savoir-faire », Mais c'est aussi là que le bât blesse, car le recrutement n'est pas facile. Autre souci, dont Philippe Dugenest a fait part à Magali Debatte, la communication : « On doit travailler en étroite collaboration avec l'Italie, or par visio-conférence, on se voit et on ne s'entend pas ou c'est le contraire ! », et d'ajouter : « Je ne demande pas l'impossible mais que nous fassions partie des premiers quand on installera la fibre ».