Fil info
21:22Périgueux : Un piéton renversé en centre-ville -> https://t.co/8t76Xiyzij
18:10Mauzac-et-Grand-Castang : Début d'incendie près de Bergerac : les occupants arrachés à la fumée -> https://t.co/7tcCB10HkM
16:45RT : Bonjour , ça vous fait quoi d'être le seul président qui gaze des manifestants pour le climat ? La… https://t.co/rj5HnrwV0g
15:56RT : Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
15:53Brive-la-Gaillarde : Images positives sur grand écran -> https://t.co/DKRqbSSLxC
14:53Périgueux : (VIDÉO) "Si, on va aller vers la désobéissance civile !" -> https://t.co/JidZh8UPlH
14:19Belle mobilisation à Limoges ce matin pour le climat https://t.co/TTcLacPahg
13:55RT : Lano, magnifique taureau du gaec Camus père et fils, prix de championnat mâle au National limousin à Périgueux
13:06Périgueux : Périgueux célèbre l'agriculture de la Dordogne -> https://t.co/5fpJgOVP1B
08:27# # - : Toques et porcelaine, du bon dans du beau -> https://t.co/BQvyq28tFL
08:24-Claude Leblois Guérin - -Vienne : Pour Jean-Claude Leblois, pas question de stopper les proj… https://t.co/ezOrFnoJve
08:18# # - -Vienne : Hercule : c’est non ! -> https://t.co/e7w2guEo85
08:14Région : La petite mercerie dans la prairie -> https://t.co/ffLySXtqCC
08:10Région : La compagnie Chalair Aviation prend son envol à Limoges -> https://t.co/pcKku41F2g
08:00Flaugeac : L'accident en entraine un autre -> https://t.co/PWqKwDDpEB
07:52Environ 100 employés de contraints de quitter leurs postes le tps de l'intervention des… https://t.co/fXgSrtUkpH
07:45Sarlat-la-Canéda : Evacuation de Coloplast : une centaine de personnels impactés -> https://t.co/05fXYLpC0G
06:58 Au service juridique qu'elle a créé au "en voit des vertes et des pas mûr… https://t.co/J8eO32naJw
06:51Périgueux : Nadia Zrari, l'ange gardien du SDIS 24 -> https://t.co/FYbUXgwLgh

3 MILLIONS DE CHARLIE APRÈS LA RUE, LES KIOSQUES

Parution. Le numéro 1178 de Charlie Hebdo est aujourd’hui dans les kiosques avec une « Une » sur leprophète. 3 millions d’exemplaires sont prévus et des traductions dans différentes langues.

En dernière page, un dessin de Luz qui montre des terroristes islamistes arrivant au paradis et demandant, déçus, « elles sont où les 70 vierges ? » et se voyant répondre « avec l’équipe de Charlie, tocard ». Le soir même de l’attentat qui a décimé mercredi dernier la rédaction de Charlie Hebdo, Patrick Pelloux, médecin urgentiste et chroniqueur à Charlie affirmait : « Le journal va continuer parce qu’ils n’ont pas gagné ». C’est aujourd’hui chose faite.

Dans les 27 000 points de vente de France se trouve ce matin le nouveau numéro de Charlie Hebdo. 16 pages tirées à 3 millions d’exemplaires, contre 60 000 habituellement et bien plus que le million un temps envisagé. Car les demandes ont été exponentielles. Les Messageries Lyonnaise de Presse (MLP) qui assurent la distribution ont en effet enregistré des commandes émanant des organismes les plus divers, réclamant parfois des milliers d’exemplaires : des maires qui veulent l’offrir à leurs administrés, des entreprises pour leurs salariés, des théâtres pour leurs spectateurs…

Sans oublier l’export : Suisse, Belgique, Canada, Pays Bas... comme d’habitude, mais aussi Grèce, Liban, République Dominicaine, Chili, Singapour, Australie, Inde... Au total une 20 pays de pays sont concernés et 300 000 numéros quitteront l’hexagone, sachant que le numéro sera traduit en anglais, espagnol et arabe pour la version numérique, ainsi qu’en italien et turc pour la version papier, a indiqué le rédacteur en chef de l’hebdomadaire Gérard Biard.

A la « une » de ce numéro d’exception qui restera d’ailleurs en vente durant 8 semaines, un dessin de Luz, rescapé de l’attentat. Une « une » reproduite dès hier en soutien par de nombreux journaux étrangers sur leurs sites web, notamment en Europe mais aussi en Australie. Une réponse, finalement, à l’injonction de Plantu, dessinateur au Monde, qui dans un entretien accordé samedi à l’AFP appelait les patrons de presse à faire « preuve de courage » et à publier davantage de caricatures. Plantu qui, hier, a publié un cardinal, un imam et un rabbin riant ensemble à la lecture du prochain numéro de Charlie Hebdo avec le prophète Mahomet en couverture. Car l’hebdo satyrique a effectivement choisi de remettre une caricature du prophète en « une », en pleurs et tenant la pancarte « je suis Charlie » et surmonté, là est la surprise, du titre « Tout est pardonné ».

« On ne cédera rien, sinon tout ça n’aura pas eu de sens » avait prévenu Richard Malka, avocat de Charlie Hebdo avant de rappeler « L’état d’esprit « Je suis Charlie » cela veut dire aussi le « droit au blasphème ». » Anticipant des réactions hostiles à cette nouvelle caricature du prophète, le Conseil français du culte musulman (CFCM) et l’Union des organisations islamiques de France (UOIF) ont appelé hier à « garder son calme en évitant les réactions émotives ou incongrues incompatibles » avec la « dignité » et la « réserve », tout « en respectant la liberté d’opinion ».

Malgré les larmes, la douleur et la pression, les journalistes de Charlie Hebdo gardent donc le crayon haut. Car la pression était grande. Rester drôle dans de telles circonstances est un vrai défi. Tout comme l’était la nécessité de « déconstruire le symbole que l’on était devenu malgré nous comme nous avons toujours détruits les symboles » explique Zineb el Rhazoui dans un reportage de France info. Tout comme l’était la course contre la montre puisque le travail a été commencé vendredi pour se terminer lundi soir, ou encore le regard des confrères, multipliant les reportages dans la salle prêtée par Libération pour accueillir l’équipe.

Ces 16 pages accueillent enfin tout une série d’anciens dessins de Wolinski, Charb, Tignous et Honoré, et des textes de Bernard Maris et Elsa Cayat, tous tués dans l’attentat de mercredi dernier.

Angélique Schaller


Courage et force

La liberté d’expression est la cible de l’intolérance et de ses complices qui se nomment ignorance et obscurantisme. Deux fléaux auxquels nos confrères de Charlie Hebdo portent un nouvel et rude coup avec leur numéro tiré à 3 millions d’exemplaires, disponible dès aujourd’hui dans tous les kiosques. Une semaine jour pour jour après l’ignoble attentat dont ils ont fait l’objet, les journalistes et dessinateurs produisent avec ce numéro un acte de résistance et d’espoir. Leur « Une » est fidèle à l’esprit de leur journal et à celui du 11 janvier comme on le dit désormais. Cette parution contribue à agrandir le miroir dans lequel se regarde la France depuis quelques jours ; étonnée, peut-être, de l’ampleur de son lumineux sursaut républicain mais inquiète, sans doute, de la part d’ombre qui demeure en son sein. De ce point de vue, combien est salutaire, également, le fait que le « Traité sur la tolérance » de Voltaire, publié en 1763, et brandi par des participants aux différentes marches, voit ses ventes s’envoler depuis les tragédies qui ont frappé le pays. Au passage, combien est tout aussi réjouissant, rassurant, de voir la plume et le crayon comme l’écrit et le papier tenir leur place au service des valeurs de la République et de la laïcité alors que d’aucun leur prédisent un futur obsolète. Tout ceci est bonne chose pour l’extension du domaine de la tolérance. Une vertu qui nécessite beaucoup de courage et de force.

Michel Del Picchia


Repères

  • 1

Pour le premier million d’exemplaires, toute la recette ira au journal, le réseau de distribution, les Messageries lyonnaises de presse, ayant accepté de travailler gratuitement.

  • Siné

Le dessinateur Siné qui avait claqué la porte de Charlie Hebdo après une dispute avec le directeur d’alors, Philippe Val, l’accusant d’antisémitisme, sort aujourd’hui avec toute son équipe de Siné mensuel, un hors série « Achetez Charlie ».

  • Angoulême

Après avoir envisagé d’attribuer le Grand prix du festival de BD d’Angoulême à Charlie Hebdo, les organisateurs ont finalement décidé de maintenir les votes mais de créer le « Prix de la liberté d’expression » en hommage à Charlie Hebdo.

  • Edition

Sous l’égide du Syndicat national de l’édition (SNE), un album accueillant les contributions des auteurs de bande dessinée qui souhaitent rendre hommage à Charlie Hebdo et aux victimes des attentats devrait être mis en vente début février.

  • Marche

Une quinzaine de lycéens du Sud- Ouest sont partis mardi matin de Bordeaux avec l’intention de rallier à pied le siège parisien de Charlie Hebdo pour une « marche de l’unité » de quelque 600 km en hommage aux victimes des attentats des derniers jours.

Air Jordan IV 4 Shoes