Fil info
20:36Creuse : On s’en doutait… | L'Echo https://t.co/kNyLxjkKN8 via
19:33Issoudun : Hôpital : la télémédecine c’est maintenant -> https://t.co/Zn3L2f1M3l
19:33 88%? On ne m'a jamais demandé mon avis...
19:30Déols : Dix-huit candidates pour une seule place de Miss Centre -> https://t.co/ms5IXRRMnw
19:28Châteauroux : L214 sur le marché pour dénoncer les conditions d’élevage -> https://t.co/dQjjde0KjI
19:25Le Poinçonnet : Très bons débuts du Poinçonnet -> https://t.co/tBZ7j4U1wL
19:07Coulounieix-Chamiers : Préfet Frédéric Perissat : « nonobstant la loi chasse, je reste le patron » -> https://t.co/WGQBNSjKM6
18:36Périgueux : Prise de conscience de l’urgence climatique et sociale -> https://t.co/3npg9YL2Rs
18:19RT : Pour un Jean-François choqué, l’incarcération de est particulièrement sévère au regard de son âge. Venant… https://t.co/oRDsTLZrE8
18:18RT : La droite qui s’indigne de l’incarcération de Patoche c’est la même qui a fait du « laxisme de la justice » son fon… https://t.co/YWj0Z29AGn
18:04Saint-Laurent-sur-Manoire : Une troisième saison riche de découvertes -> https://t.co/Ksxua3wlZj
18:04RT : [A LA UNE A 18h00] De nouvelles scènes de violence ont émaillé des manifestations interdites à Hong Kong, la police… https://t.co/3SuiyShqYU
18:00Castelnaud-la-Chapelle : Sensibiliser le public aux enjeux du climat et de la biodiversité -> https://t.co/00uPHwNESp
14:18RT : Merci aux ⁦⁩ ⁦pour cette article sur le train des primeurs. Ils confirment mes propos ainsi que ceux de ⁦… https://t.co/a1wVulXTlH
08:26Périgueux : (VIDÉO) Jean-Philippe Granger : "le monde agricole est aussi des négociations sur le réforme des retrai… https://t.co/quugxSk02B
07:08Chancelade : Deux incendies, une maison totalement détruite aux portes de Périgueux -> https://t.co/zJ68vKjs43

Fleur Pellerin : « Le jour d’après »

Gouvernement. Liberté d’expression et multiplication des accès à toutes lesformes d’art : la ministre de la Culture présentait hier à Paris ses voeux à la presse.

Lors de ses premiers voeux à la presse en tant que ministre de la Culture et de la Communication, poste qu’elle occupe depuis le mois de septembre, Fleur Pellerin a transmis un message direct articulé, sans surprise, autour de la liberté d’expression et du rôle que les médias et les différents intervenants culturels se doivent de jouer dans ce « jour d’après », faisant suite donc à l’attentat dont fut victime Charlie Hebdo et aux rassemblements citoyens qui ont suivi.

En citant tour à tour Hugo, Chateaubriand et Voltaire, tous affirmant à leur manière, l’importance capitale de la liberté des organes de presse, Fleur Pellerin a affirmé que ce « Jour d’après » démontre « plus que jamais la nécessité de défendre une presse plurielle, libre et indépendante » et assure « faire preuve d’une vigilance constante vis-à-vis de la pérennité des titres ». A ce niveau, la ministre revient notamment sur le projet de loi, déjà voté par l’assemblée, visant la modernisation du secteur lequel apporte notamment « de nouvelles garanties pour la distribution de la presse, favorise l’émergence de nouveaux acteurs d’informations et étend l’aide aux médias disposant de faibles ressources publicitaires - jusqu’alors réservée aux quotidiens - aux hebdomadaires et aux mensuels ».

La successeur d’Aurélie Filippetti aborde ensuite le volet culture, en précisant que cette dernière « est un fond de résistance contre tout ce qui éloigne les français les uns des autres. Elle donne à chacun des raisons d’espérer, de redessiner un horizon d’avenir commun… ». Rayon budget elle rappelle le choix fait par Manuel Valls de laisser stable le budget accordé à la Culture en 2015 avant de l’augmenter en 2016, « Un acte très fort étant donné que le budget total du gouvernement est largement à la baisse ». Dans cette même logique Fleur Pellerin souligne qu’elle a procédé « au dégel anticipé de crédits en faveur de la création et de la transmission des savoirs ». Une mesure qu’elle qualifie de « sans précédent ».

« Etre à la hauteur du sursaut humain »

L’accès à la culture est un des chantiers de l’année à venir, de ce « Jour d’après ». La ministre commente : « Il faut le reconnaître la République n’a pas tenu toutes ses promesses : il y a encore des publics éloignés que l’on peine à atteindre, il y a encore trop de gens qui ne fréquentent pas les institutions culturelles par peur de s’y sentir déplacés, il y a encore de trop nombreux endroits où la culture n’est pas accessible souvent faute de moyens ou de passeurs. Or, elle se doit d’être un lien social. Etre à la hauteur du sursaut humain du 11 janvier ». Un rapprochement avec le Ministère de l’Education et l’instauration de dialogues avec les Drac « dont il faut repenser le fonctionnement et la coordination avec la réforme territoriale » sont aussi à l’étude.

Autre axe majeur de cette année 2015 : le soutien à la jeune création. Que ce soit par la révélation de nouveaux talents dans les différentes disciplines mais aussi dans des formes qui se doivent « d’être reconnues et valorisées telles que l’art numérique, les musiques urbaines ou les nouvelles formes d’écritures concernant les séries TV ».

Sans oublier « le rayonnement à l’international ». Et cela dans tous les domaines, de la production cinématographique aux jeux-vidéos en passant par la musique et l’architecture. « Nous devons redoubler d’insolence et ré-imaginer la création sous toutes ses formes, dont les plus impertinentes et les plus audacieuses ».

Cédric Coppola

Nike Magista Obra