Fil info
01:13 Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
22:42Basket : Regarder obligatoirement devant -> https://t.co/5sJEGOFU16
22:38Football : Pour le PSG, ça ne pouvait pas être pire! -> https://t.co/4Ijgp2EN5j
19:00France : Le président du conseil départemental Germinal Peiro ne doute plus que la préfète va signer l’arrêté préfe… https://t.co/d7MI1hbo26
18:57Région : Paroles de jeunes lectrices du «Renaudot des lycéens» -> https://t.co/ukKd81Z6Mv
18:53# # - -Vienne : Une collecte de jouets de salariés pour que personne ne soit oublié -> https://t.co/GiuYdfokar
18:40Périgueux : Tous les services à 10 minutes -> https://t.co/TADgCXt0cG
18:39Région : Honneur à des salariés engagés -> https://t.co/evv9jVI9c4
18:25Bergerac : Préavis de grève à la plateforme D’Aucy -> https://t.co/BLCktmYWJw
18:21Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour -> https://t.co/97U6fCrCaL
18:19# # - -Vienne : L’Historail de Saint-Léonard a besoin de vous -> https://t.co/SK0V2OKtAj
18:18Indre : Déserts médicaux : un nouveau zonage plus favorable -> https://t.co/Xj5CIHt4DJ
18:15Indre : Quel est le prix de la vitrine de Noël ? -> https://t.co/ccxGVZcGjC
18:14Indre : L’US Le Blanc gifle Jeu les Bois 8 à 2 -> https://t.co/Xz6lXECUsO
18:02RT : [ Communiqué ] La mortalité routière en hausse de 8,9% en novembre 2017 ➡️ https://t.co/enekqoFedb https://t.co/zWnsVXGuly
17:44RT : | Opération nettoyage ce week-end au lac de Saint-Pardoux. Bravo aux bénévoles ! 👏 La vidange touche à sa… https://t.co/tpuegiV9cD
17:39RT : venue d' à Chanteix le 14 décembre : merci https://t.co/XI2wuSk6fU
17:36RT : a placé la en vigilance Jaune pour ❄️ et de ce soir… https://t.co/Bmcxdi0S1F
17:23# # - -Gence : Repas des aînés: convivialité échanges et danses de salon -> https://t.co/IHkY9r2cve
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Solutions pour réduire l’usage des phytos -> https://t.co/0lZJC2h1v8
17:15# # - Croisille-sur-Briance : La commune revêt ses habits de lumière -> https://t.co/Xs2GSvcmNW
17:12# # - Dorat : L'Harmonie sur tous les fronts -> https://t.co/hh15Mc2vH7
16:18RT : Il existe 25 centres de rétention administratives répartis sur le territoire français. Mais savez-vous ce qu’est un… https://t.co/YuLJ0RWFps
15:50France : Une base nautique flambant neuve -> https://t.co/cEdWh9XMJZ
14:37Egletons : Les 2e Foulées gourmandes attirent des centaines de coureurs et marcheurs | L'Echo https://t.co/fINZXlV3Tf via
14:34Egletons : Des manifestations en marge de la visite d'Emmanuel Macron | L'Echo https://t.co/wZo8Yep94o via
14:11 Ben merde alors, je pensais que était partie intégrante du programme .… https://t.co/ZqAjVTgw6d
14:00Corrèze : Projet d'usine à pellets torréfiés : sous le feu ardent de la critique https://t.co/6xlk2fU8X1
12:58Le snes Limousin dénonce le coup de rabot sur les subventions de fonctionnement des lycées généraux et technologiqu… https://t.co/QWA08GjBEu
12:11 sera au marché de Noël de Velles Dimanche 17 décembre https://t.co/kWortviE8Q
11:23Corrèze : Sous le feu ardent de la critique -> https://t.co/hqqTGXs67B
07:23"Sa dernière évasion"... fiscale ? Eh ben, ... https://t.co/uoeKefDQeH

Panique à droite, ils veulent changer de capitaine

PRÉSIDENTIELLE. Après le maintien de François Fillon malgré sa mise en examen, plus de cent Républicains, dont des ténors du parti, ont jeté l’éponge, espérant le pousser à la démission

LES RÉPUBLICAINS
Panique à bord. Le navire Les Républicains est secoué par une violente tempête depuis que François Fillon a choisi de tenir le cap malgré sa mise en examen prévue le 15 mars. Une décision qui irrite ses matelots alors que le candidat chute dans les sondages. L’accès au second tour semble très difficile.
Et le temps presse, la fin du recueil des parrainages approchant à grands pas. Alors à droite, on essaie de convaincre l’obstiné capitaine de changer de position. « Il faut convaincre François Fillon de partir, alerte Benoist Apparu (LR). Cela peut se faire en essayant de convaincre ses soutiens de le quitter à leur tour et aussi en essayant de lui faire ouvrir les yeux. Jusqu’à présent, il ne change pas de ligne, mais il y a un moment où il faut se rendre compte qu’on va dans le mur ». Avec le sénateur Edouard Philippe et Christophe Béchu, le juppéiste a choisi de ne plus soutenir François Fillon.
Des soutiens qui n’en finissent plus de s’enfuir Pour mettre la pression sur François Fillon et le pousser à abandonner,
plus d’une centaine de Républicains ont choisi de quitter le navire. Parmi eux, des figures dont les départs sont autant de coups durs pour le candidat à la présidentielle.
Après Bruno Le Maire, vendredi, c’est Thierry Solère qui a claqué la porte, mettant fin à ses fonctions de porte-parole du candidat. L’ancien Premier ministre de Nicolas Sarkozy a également perdu son trésorier de campagne Gilles Boyer, Jean-François Copé, Nadine Morano, de nombreux sarkozystes, des lemairistes, quelques soutiens de Nathalie Kosciusko-Morizet, ainsi que de nombreux bénévoles et permanents de son équipe de campagne désormais exsangue. Virginie Calmels
fait également partie des déserteurs. Dans un communiqué, elle a déploré un « spectacle » qui « donne la nausée », expliquant que François Fillon « n’est plus le candidat du rassemblement suite aux départs successifs au sein de sa propre famille politique ». Au final, il ne reste sur le bateau plus que quelques fidèles comme Bruno Retailleau ou Valérie Boyer. Les autres tentent désespérément de faire entendre raison à leur chef. C’est dans cette visée que Nicolas Sarkozy a rencontré hier le président du Sénat Gérard Larcher et Bernard Accoyer. Ensemble, ils auraient réfléchi à la manière dont il faudrait s’organiser en cas de retrait de Fillon. L’ancien président semble au coeur des manoeuvres. Il a reçu de nombreux appels de Républicains lui demandant de pousser Fillon vers la démission, mais lui semble ne pas vouloir lui forcer la main. Quant à l’UDI, le parti a décidé hier soir de retirer son soutien à François Fillon, son président Jean-Christophe Lagarde demandant
« solennellement aux Républicains de changer de candidat ». Qui à la place ? Beaucoup lorgnent en direction
d’Alain Juppé.
Juppé à la rescousse ?
Il ne voulait pas être le plan B. Mais la situation est telle qu’Alain Juppé, candidat malheureux à la primaire de la droite et du centre, serait prêt à prendre la place de François Fillon. Selon le Parisien, il aurait confié, en cas de désistement du candidat LR, « Je ne me défilerai pas. Cette situation ressemble à un suicide collectif ». Mais deux conditions devront être réunies.
D’une part, il veut que François Fillon se désiste de lui-même. D’autre part, il veut « une lame de fond » en sa faveur, c’est-à-dire un soutien massif de sa famille. Soutien non garanti pour l’instant, beaucoup de sarkozystes lui préférant François Baroin. Mais pour parler de remplaçant, encore faudrait que Fillon parte, ce qu’il semble rejeter pour l’instant, appelant
ses partisans « à venir très nombreux » lors de la marche en son soutien qui aura lieu dimanche à Paris.
Maëva Gardet-Pizzo

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.