Fil info
01:13 Voici l'avis du conseil scientifique du de Millevaches sur le projet d'usine en ➡… https://t.co/K2OXIrZKWu
22:42Basket : Regarder obligatoirement devant -> https://t.co/5sJEGOFU16
22:38Football : Pour le PSG, ça ne pouvait pas être pire! -> https://t.co/4Ijgp2EN5j
19:00France : Le président du conseil départemental Germinal Peiro ne doute plus que la préfète va signer l’arrêté préfe… https://t.co/d7MI1hbo26
18:57Région : Paroles de jeunes lectrices du «Renaudot des lycéens» -> https://t.co/ukKd81Z6Mv
18:53# # - -Vienne : Une collecte de jouets de salariés pour que personne ne soit oublié -> https://t.co/GiuYdfokar
18:40Périgueux : Tous les services à 10 minutes -> https://t.co/TADgCXt0cG
18:39Région : Honneur à des salariés engagés -> https://t.co/evv9jVI9c4
18:25Bergerac : Préavis de grève à la plateforme D’Aucy -> https://t.co/BLCktmYWJw
18:21Bergerac : Le Hareng Rouge : une nouvelle association voit le jour -> https://t.co/97U6fCrCaL
18:19# # - -Vienne : L’Historail de Saint-Léonard a besoin de vous -> https://t.co/SK0V2OKtAj
18:18Indre : Déserts médicaux : un nouveau zonage plus favorable -> https://t.co/Xj5CIHt4DJ
18:15Indre : Quel est le prix de la vitrine de Noël ? -> https://t.co/ccxGVZcGjC
18:14Indre : L’US Le Blanc gifle Jeu les Bois 8 à 2 -> https://t.co/Xz6lXECUsO
18:02RT : [ Communiqué ] La mortalité routière en hausse de 8,9% en novembre 2017 ➡️ https://t.co/enekqoFedb https://t.co/zWnsVXGuly
17:44RT : | Opération nettoyage ce week-end au lac de Saint-Pardoux. Bravo aux bénévoles ! 👏 La vidange touche à sa… https://t.co/tpuegiV9cD
17:39RT : venue d' à Chanteix le 14 décembre : merci https://t.co/XI2wuSk6fU
17:36RT : a placé la en vigilance Jaune pour ❄️ et de ce soir… https://t.co/Bmcxdi0S1F
17:23# # - -Gence : Repas des aînés: convivialité échanges et danses de salon -> https://t.co/IHkY9r2cve
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Solutions pour réduire l’usage des phytos -> https://t.co/0lZJC2h1v8
17:15# # - Croisille-sur-Briance : La commune revêt ses habits de lumière -> https://t.co/Xs2GSvcmNW
17:12# # - Dorat : L'Harmonie sur tous les fronts -> https://t.co/hh15Mc2vH7
16:18RT : Il existe 25 centres de rétention administratives répartis sur le territoire français. Mais savez-vous ce qu’est un… https://t.co/YuLJ0RWFps
15:50France : Une base nautique flambant neuve -> https://t.co/cEdWh9XMJZ
14:37Egletons : Les 2e Foulées gourmandes attirent des centaines de coureurs et marcheurs | L'Echo https://t.co/fINZXlV3Tf via
14:34Egletons : Des manifestations en marge de la visite d'Emmanuel Macron | L'Echo https://t.co/wZo8Yep94o via
14:11 Ben merde alors, je pensais que était partie intégrante du programme .… https://t.co/ZqAjVTgw6d
14:00Corrèze : Projet d'usine à pellets torréfiés : sous le feu ardent de la critique https://t.co/6xlk2fU8X1
12:58Le snes Limousin dénonce le coup de rabot sur les subventions de fonctionnement des lycées généraux et technologiqu… https://t.co/QWA08GjBEu
12:11 sera au marché de Noël de Velles Dimanche 17 décembre https://t.co/kWortviE8Q
11:23Corrèze : Sous le feu ardent de la critique -> https://t.co/hqqTGXs67B
07:23"Sa dernière évasion"... fiscale ? Eh ben, ... https://t.co/uoeKefDQeH

Le récit d'une fuite en avant

AGRESSION. L'assaillant qui résidait à Garges-lès-Gonesse, était connu de la justice, avec un casier judiciaire comportant neuf mentions pour des faits de droit commun. Il a notamment été condamné à cinq ans de prison en 2001.

ORLY
Samedi matin à 06H55, Ziyed Ben Belgacem roule à vive allure, tous feux éteints, quand il est arrêté lors d'un contrôle routier à Garges-lès-Gonesse (Val-d'Oise). Après avoir présenté ses papiers, ce Français d'origine tunisienne de 39 ans tire sur un policier avec un revolver à grenaille, le blessant légèrement à la tête, avant de prendre la fuite. Il roule ensuite jusqu'à un bar de Vitry-sur-Seine, où il a ses habitudes, met en joue des clients, tire sans faire de blessés et abandonne son téléphone sur place. Puis il repart, abandonne sa voiture, en vole une autre et se rend à l'aéroport d'Orly.
A 08H22, au premier étage du hall A d'Orly-Sud, l'assaillant jette au sol un sac contenant un bidon d'hydrocarbures avant d'agresser une patrouille de trois soldats -deux hommes et une femme- de la force Sentinelle: il attrape la militaire et lui colle son revolver sur la tempe. "Posez vos armes! Mains sur la tête! Je suis là pour mourir par Allah. De toute façon il va y avoir des morts", crie-t-il aux militaires. Après un corps-à-corps de plus de deux minutes avec la jeune femme, il parvient à s'emparer de son fusil d'assaut. Dès qu'il s'écarte de la militaire, les autres soldats tirent, à trois reprises.
Le parquet antiterroriste a ouvert une enquête, notamment pour tentative d'homicide et d'assassinat sur personne dépositaire de l'autorité publique en relation avec une entreprise terroriste et association de malfaiteurs terroriste criminelle. Sur l'assaillant, les enquêteurs ont retrouvé 750 euros, un exemplaire du coran, un paquet de cigarettes et un briquet. Chez lui, ont été découverts quelques grammes de cocaïne et une machette. Les enquêteurs analysent également son téléphone.
Une autopsie devait être réalisée hier qui permettra notamment de déterminer si l'assaillant était sous l'emprise de l'alcool ou de stupéfiants. Hier, deux hommes - un frère et un cousin de l'agresseur qui s'étaient présentés d'eux-mêmes au commissariat - étaient toujours entendus par la police, tandis que la garde à vue du père a été levée.
Ziyed Ben Belgacem était bien connu de la justice, avec un casier judiciaire comportant neuf mentions pour des faits de droit commun: il a notamment été condamné à cinq ans de prison en 2001 pour des vols à main armée et à trois et cinq ans de prison en 2009 pour trafic de stupéfiants. En mars 2016, après avoir commis plusieurs vols par effraction à Paris, il avait été mis en examen et incarcéré pendant six mois avant d'être placé sous contrôle judiciaire.
Il faisait depuis l'objet d'une interdiction de quitter le territoire.
L'enquête va s'attacher à rechercher d'éventuelles complicités. L'homme n'était pas fiché "S" (sûreté de l'Etat), mais avait été signalé pour "radicalisation" lors d'un séjour en prison en 2011-2012. Toutefois, après l'instauration de l'état d'urgence en 2015, une perquisition administrative "n'avait rien donné" et aucun séjour en zone irako-syrienne n'a pour l'instant pu être établi.
"L'enquête n'a révélé à ce stade aucun élément sur un quelconque contact avec des membres de la mouvance jihadiste et sur un éventuel intérêt pour l'Etat islamique", a relevé dimanche une source proche de l'enquête.
D'après AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.