Fil info
23:26Cyclisme - Thibaut Pinot se rapproche https://t.co/JUlJDvST31
23:23Basket - Boulazac n'a pas droit à l'erreur https://t.co/Ofc0JtTnTb
23:13La une du Vendredi 26 Mai 2017 https://t.co/3cI9vLcftJ
22:41International - Donald Trump risque de plomber le climat https://t.co/Qcx60rEhvE
22:40International - Une enquête internationale https://t.co/qQgCFjMXw7
22:38France - Caroline De Haas, figure de la lutte contre la loi Travail face à El Khomri https://t.co/I2PgOPxoyL
22:35International - Première poignée de main entre Trump et Macron à Bruxelles https://t.co/SMJViJ9KN2
19:22Châteauroux - Jobdating pour trouver une nounou au relais assistants maternels https://t.co/cmfaq7Vfmr
19:19Indre - Territoire à énergie positive : 1 566 000 euros pour le PNR https://t.co/k9iGldrcUt
17:45Sainte-Feyre - Où sont passées les valeurs sociales de la MGEN ? https://t.co/43C0mEOlAV
17:40Après une première session fructueuse l’année dernière, ils remettent le couvert. L’Amoma (Association des... https://t.co/FlOnYyx1Gl
17:37Ahun - Les pieds sur terre et le cœur sur la main https://t.co/SpdpJdAsG4
17:03Le Blanc - Pascal Szkolnik, un designer scénographe aux talents multiples https://t.co/yIrd2OJO2D
16:59Argenton-sur-Creuse - Les puces des couturières ont connu un vif succès https://t.co/So9o5lZC2k
16:56La Châtre - Les talents de Maurice mis en lumière https://t.co/5JVrfHRtdD
16:52Cluis - Zorro tire l'épée jusqu'à samedi https://t.co/tI77vH4lQt
15:24Région - La circulation perturbée https://t.co/KidqFZf5BC
09:39 https://t.co/KvHzyyO6ge . Tout est dit! Vigilance et détermination Peugeot doit s'engager

De nouveaux progrès avérés dans la lutte contre le cancer

RECHERCHE. Un essai clinique français, publié dans la revue « Cancer discovery », démontre l’efficacité de thérapies ciblées, axées sur la carte d’identité génétique de la tumeur.

SANTÉ
Des thérapies ciblées innovantes contre le cancer, sélectionnées grâce à la carte d’identité génétique de la tumeur, ont permis d’améliorer la survie de patients à un stade avancé de la maladie, selon un essai clinique français, publié ce samedi.
L’étude Moscato dirigée par l’Institut Gustave Roussy (Villejuif, près de Paris), parue dans la revue américaine Cancer discovery , a porté
sur les cancers les plus fréquents (poumon, sein, colon, prostate...) et plus d’une vingtaine moins fréquents.
« Cette approche fait pour la première fois la preuve de son efficacité » sur cette grande variété de cancers, selon le professeur Jean-Charles Soria (Gustave Roussy/Inserm/Université Paris-Sud), co-auteur de l’étude.
Cette « médecine de précision » est basée sur l’hypothèse qu’on peut optimiser le traitement en s’appuyant sur les caractéristiques génétiques (mutations ou autres altérations) de la tumeur pour mieux la combattre. Ces anomalies peuvent être décelées dans des cancers touchant différents organes.
Les analyses du matériel génétique (génome) de la tumeur permettent de repérer ses points de vulnérabilité, (mutations ou autres altérations), en quelque sorte son tendon d’Achille, contre lequel on peut agir et proposer une thérapie ciblée, essentiellement
des médicaments expérimentaux, explique-t-il.
L’étude s’est déroulée à Gustave
Roussy entre novembre 2011 et mars 2016, en incluant 1 035 patients adultes atteints d’un cancer avancé, non opérable ou métastatique, dont la maladie continuait de progresser malgré les traitements.
Une durée de vie augmentée sans progression de la maladie
Les chercheurs ont pu obtenir une biopsie de la tumeur chez 948 patients et ont pu établir la carte génétique tumorale pour 843 patients, ce qui représente l’analyse de milliers de gènes. Chez environ la moitié des patients, des mutations contre lesquelles il est possible d’agir ont été trouvées. « Au final, environ un quart des patients a pu recevoir une thérapie ciblée et chez un tiers d’entre eux, elle a augmenté la durée de vie sans progression de la maladie », selon le Pr Soria.
Le bénéfice clinique correspond à une survie sans progression de la maladie, sous thérapie ciblée, au moins 1,3 fois plus longue que celle observée avec le traitement précédent.
Dans l’ensemble, la médiane de survie globale était de près d’un an (moins pour la moitié des patients, plus pour les autres), contre une médiane de survie en général de 3 à 6 mois, relève le Pr Soria ajoutant que des patients de l’étude sont vivants 3 ans après le traitement.
Sur la base de cette étude, un nouvel essai Safir02, comparant le traitement standard au traitement ciblé guidé par la biologie, avec tirage au sort des patients a été lancé.
L’essai, qui concerne le cancer du sein et le cancer du poumon devrait regrouper quelque 2 000 patients au total, ajoute le spécialiste. Les résultats sont attendus en 2020.
AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.