Fil info
22:58France : Un des recours de Sarkozy examiné -> https://t.co/W3zWNlsnRO
22:57International : Scrutin : une délégation du PCF arrêtée en Turquie -> https://t.co/aJjd6WEOAL
22:01Football : en coupe Jean-Bussière, La Souterraine 2 à 0 face à Evaux-Budelière. En coupe Gilbert-Andrivet c'est Cha… https://t.co/2XRF4m2KqP
21:48Sport : Grenetier - Laduranty duo gagnant à Vassivière -> https://t.co/faadY85hoz
21:48Sport : Grenetier - Laduranty duo gagnant à Vassivière -> https://t.co/VrXqpgJLey
21:46Rugby : Une belle finale pour le SAT -> https://t.co/DfzpxZUlFb
21:45Basket : Le Mans crée la surprise jusqu’au bout -> https://t.co/BtXBoDXnAB
21:35# # - : Auto-entrepreneur, ça séduit -> https://t.co/AEEoYP9A6X
21:34# # - -Vienne : Bonne retraite Laurence ! -> https://t.co/BFuL2FCgx0
21:32# # - -Junien : «Graph ton snack» lance l’été au centre aqua-récréatif -> https://t.co/3QNXAWooI4
21:30# # - -sur-Vienne : Un changement de cap -> https://t.co/YGiz1IqW8F
20:35Valençay : Au château de Valençay, la tour nord-ouest retrouve sa splendeur -> https://t.co/Ni2nv8n4qj
19:10Région : L’état des lieux économique à l’ordre du jour de la plénière -> https://t.co/6utIVchRFG
18:47Dordogne : 16 millions d’euros supplémentaires au budget du département -> https://t.co/y4rIMqfGda
18:46Chancelade : Mobilisés pour la journée du 28 juin -> https://t.co/OAgwgYujgJ
18:21Trélissac : Un infatigable passeur de mémoire -> https://t.co/FvMUaCoPQg
17:52Trélissac : Ça va swinguer à Trélissac -> https://t.co/3Aof5nuIl1
17:49# # - -Vienne : Jazz in Limoges, toute une histoire -> https://t.co/o40EeFFmjO
17:49Boulazac : B. Lagarde stimulé par l’aventure -> https://t.co/aisBiI3d67
17:47# # - -Vienne : Un enrobé pour rendre l’atmosphère plus light -> https://t.co/rgnRrdMFa1
17:46Sarlat-la-Canéda : Les élus sarladais contre la limitation à 80 km/h -> https://t.co/TDbE6MTVfr
17:44# # - -Vienne : «Le camp de la paix doit se faire entendre» -> https://t.co/FmrK0p573Y
17:31La fédération creusoise du Parti communiste français a organisé sa fête départementale à Saint-Sulpice-le-Guérétois… https://t.co/5RkyCoXMXc
17:27Région : Cheminots sur une même ligne -> https://t.co/PD1BJKiNsW

16 339 « relocalisés » sur les 98 255 annoncés

DEMANDEURS D’ASILE. Rapport discret hier, de la Commission européenne sur les relocalisations et réinstallations de réfugiés. Les engagements - déjà maigres - pris en 2015 sont loin d’être remplis. Mais le commissaire européen concerné veut rester...

COMMISSION EUROPÉENNE
C’est sans tambour ni trompette que la Commission européenne a adopté hier son onzième rapport sur l’état d’avancement des programmes de l’Union européenne en matière de relocalisation et de réinstallation. Des programmes votés en septembre 2015 pour les relocalisations et faisant alors état de « 98 255 personnes ». Concernant les réinstallations, elles ont été votées en juillet 2015 et concernaient la prise en charge de 22 504 personnes, pour « aider » les pays voisins de la Syrie à gérer le flux de réfugiés, soit la Jordanie,le Liban... Des chiffres auxquels il faut ajouter, depuis septembre 2016, « 54 000 places » pour remplir l’accord alors signé avec la Turquie dit « de 1 pour 1 » : accueillir un Syrien n’ayant pas essayé de passer de force pour tout Syrien renvoyé vers Istanbul après avoir tenté de passer en Grèce.
Des chiffres qui étaient apparus bien maigres au moment de leur annonce et qui se révèlent finalement très... ambitieux. Que disent les tableaux diffusés hier ? Que 11 339 relocalisations ont été effectuées à partir de la Grèce, 5000 de l’Italie. La France a, pour sa part, accueilli... 2830 personnes à partir d’Athènes et 327 de Rome. Ce piteux bilan n’est guère relevé par les chiffres concernant les réinstallations : 15 492 sur les 22 504. Pour la France, le chiffre est de 1425 alors qu’elle s’était engagée sur 2375.
Ce qui n’empêche par le commissaire européen chargé des migrations, Dimitris Avramopoulos, de commenter : « la solidarité européenne n’est donc pas un vain mot et ces chiffres prouvent que toutes les parties prenantes ont pris leurs responsabilités ». Mais, une fois les obligations diplomatiques passées, le discours se fait un peu plus concret sur les nombreux manquements.
« J’appelle instamment les pays qui ne participent pas encore à cet effort commun à en prendre part ».
Hongrie et Pologne : le refus
Dans le détail, Bulgarie, Croatie et Slovaquie n’ont ainsi procédé « à des relocations que dans une mesure très limitée ». Si l’Autriche dit officiellement vouloir s’y mettre, « Hongrie et Pologne continuent de refuser purement et simplement de participer au programme de relocalisation » souligne le rapport. In fine, seuls deux Etats-membres sont « en bonne voie pour satisfaire à leurs obligations
dans les délais impartis » : Malte et la Finlande. Et le commissaire européen d’agiter l’index : « la Commission n’hésitera pas à faire usage des pouvoirs que lui confèrent les traités à l’égard de ceux qui n’ont pas respecté les décisions du Conseil ». Avec le même zèle que celui mis à faire respecter les obligations budgétaires et les règles du 3% ?
L’état des lieux global n’est guère plus reluisant concernant les réinstallations et notamment celles en provenance de Turquie. Le programme est « en bonne voie » veut assurer la Commission. Et pourtant, « certains membres n’ont procédé à aucune réinstallation et n’ont pas davantage pris de mesures pour procéder à des réinstallations au départ de la Turquie ». Derrière ce pudique « certains membres », la liste est longue : Chypre, le Danemark, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, Malte, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et... le Royaume-Uni.
Comme de coutume, la Commission n’est pas avare de « préconisations » pour améliorer la situation : prendre des engagements sur des bases mensuelles, « éviter les préférences trop contraignantes » (sic) ou encore, « donner la priorité aux demandes concernant les personnes vulnérables, en particulier les mineurs non accompagnés ».
Ces derniers font l’objet de toutes les inquiétudes car leur nombre de cesse de s’accroître, chacun connaissant les risques de violence,
de traite ou d’exploitation dont ils sont victimes. La Commission annonce d’ailleurs « des mesures devant être prises en priorité pour les protéger ». En espérant qu’elles soient plus efficaces que le dernier « plan d’action pour les mineurs non accompagnés » de... 2010/2014.
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.