Fil info
20:48Millevaches : L'hivernale de Meymac dans le froid -> https://t.co/zYBmR1qQS8
20:02Région : France 3 : de grosses inquiétudes en coulisses -> https://t.co/FlAMittXrD
18:59Ecueillé : Émilie Andéol à la rencontre de ses admirateurs indriens -> https://t.co/7DHT0aacDW
18:39Dordogne : L’aide à domicile en mutation -> https://t.co/bE3RnnY7bo
18:04# # - -Vienne : Communauté urbaine, le retour -> https://t.co/fryNqZz4AL
18:02# # - -Vienne : Des brebis pour préserver et restaurer un site -> https://t.co/xOPNs0fpgp
17:47# # - -Vienne : Sortis de l’ombre -> https://t.co/zLmB2TFP8U
17:45# # - -Vienne : «Périclès» : ouvert sur la vie -> https://t.co/4YCzHmhzhS
17:25Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 | L'Echo https://t.co/rrXSk9Kg80 via
17:18# # - -sur-Benaize : Des locaux rénovés et agrandis pour la ressourcerie «Maximum» -> https://t.co/mrh1MM0XL4
17:17# # - : Le Père Noël se rendra au marché des artisans et commerçants -> https://t.co/hKcsndpVUQ
17:17# # - -Yrieix-la-Perche : Patrick Lebas à la tête de l’Ensemble Vocal -> https://t.co/pGrMxHENvm
17:14# # - : Un beau Salon du Livre en perspective -> https://t.co/DcALeNMVTH
16:40Sarlat-la-Canéda : Hôpital : la réfection du parking programmée début 2018 -> https://t.co/5LMBCCdKvW
16:35Le Blanc : Sainte Barbe : les pompiers félicités et honorés -> https://t.co/aBEI0jAFGP
16:32Région : à l’école du jardin planétaire -> https://t.co/kJmYmZv1zY
16:10Périgueux : La plainte pour diffamation, l’arme absolue ? -> https://t.co/LCr9akyyZ2
12:15Auriac : L’esprit de Noël est aussi en Xaintrie -> https://t.co/5kP6qhZtl5
11:18RT : Région : Concert de soutien au journal jeudi à Châteauroux -> https://t.co/M1kpqr42vs
09:19Haute-Vienne : Jour noir pour les casquettes blanches | L'Echo https://t.co/R2Osmoa2gu via

16 339 « relocalisés » sur les 98 255 annoncés

DEMANDEURS D’ASILE. Rapport discret hier, de la Commission européenne sur les relocalisations et réinstallations de réfugiés. Les engagements - déjà maigres - pris en 2015 sont loin d’être remplis. Mais le commissaire européen concerné veut rester...

COMMISSION EUROPÉENNE
C’est sans tambour ni trompette que la Commission européenne a adopté hier son onzième rapport sur l’état d’avancement des programmes de l’Union européenne en matière de relocalisation et de réinstallation. Des programmes votés en septembre 2015 pour les relocalisations et faisant alors état de « 98 255 personnes ». Concernant les réinstallations, elles ont été votées en juillet 2015 et concernaient la prise en charge de 22 504 personnes, pour « aider » les pays voisins de la Syrie à gérer le flux de réfugiés, soit la Jordanie,le Liban... Des chiffres auxquels il faut ajouter, depuis septembre 2016, « 54 000 places » pour remplir l’accord alors signé avec la Turquie dit « de 1 pour 1 » : accueillir un Syrien n’ayant pas essayé de passer de force pour tout Syrien renvoyé vers Istanbul après avoir tenté de passer en Grèce.
Des chiffres qui étaient apparus bien maigres au moment de leur annonce et qui se révèlent finalement très... ambitieux. Que disent les tableaux diffusés hier ? Que 11 339 relocalisations ont été effectuées à partir de la Grèce, 5000 de l’Italie. La France a, pour sa part, accueilli... 2830 personnes à partir d’Athènes et 327 de Rome. Ce piteux bilan n’est guère relevé par les chiffres concernant les réinstallations : 15 492 sur les 22 504. Pour la France, le chiffre est de 1425 alors qu’elle s’était engagée sur 2375.
Ce qui n’empêche par le commissaire européen chargé des migrations, Dimitris Avramopoulos, de commenter : « la solidarité européenne n’est donc pas un vain mot et ces chiffres prouvent que toutes les parties prenantes ont pris leurs responsabilités ». Mais, une fois les obligations diplomatiques passées, le discours se fait un peu plus concret sur les nombreux manquements.
« J’appelle instamment les pays qui ne participent pas encore à cet effort commun à en prendre part ».
Hongrie et Pologne : le refus
Dans le détail, Bulgarie, Croatie et Slovaquie n’ont ainsi procédé « à des relocations que dans une mesure très limitée ». Si l’Autriche dit officiellement vouloir s’y mettre, « Hongrie et Pologne continuent de refuser purement et simplement de participer au programme de relocalisation » souligne le rapport. In fine, seuls deux Etats-membres sont « en bonne voie pour satisfaire à leurs obligations
dans les délais impartis » : Malte et la Finlande. Et le commissaire européen d’agiter l’index : « la Commission n’hésitera pas à faire usage des pouvoirs que lui confèrent les traités à l’égard de ceux qui n’ont pas respecté les décisions du Conseil ». Avec le même zèle que celui mis à faire respecter les obligations budgétaires et les règles du 3% ?
L’état des lieux global n’est guère plus reluisant concernant les réinstallations et notamment celles en provenance de Turquie. Le programme est « en bonne voie » veut assurer la Commission. Et pourtant, « certains membres n’ont procédé à aucune réinstallation et n’ont pas davantage pris de mesures pour procéder à des réinstallations au départ de la Turquie ». Derrière ce pudique « certains membres », la liste est longue : Chypre, le Danemark, la Grèce, la Hongrie, l’Irlande, Malte, la Pologne, la Slovaquie, la Slovénie et... le Royaume-Uni.
Comme de coutume, la Commission n’est pas avare de « préconisations » pour améliorer la situation : prendre des engagements sur des bases mensuelles, « éviter les préférences trop contraignantes » (sic) ou encore, « donner la priorité aux demandes concernant les personnes vulnérables, en particulier les mineurs non accompagnés ».
Ces derniers font l’objet de toutes les inquiétudes car leur nombre de cesse de s’accroître, chacun connaissant les risques de violence,
de traite ou d’exploitation dont ils sont victimes. La Commission annonce d’ailleurs « des mesures devant être prises en priorité pour les protéger ». En espérant qu’elles soient plus efficaces que le dernier « plan d’action pour les mineurs non accompagnés » de... 2010/2014.
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.