Fil info
12:12RT : Corrèze : Orages et grêle dans le ciel ce mardi -> https://t.co/4MNS0z2q28
12:11La Creuse en vigilance «orange orages» dès 18h. Les orages s'accompagneront de violentes averses, de fortes rafales de vent et même de grêle
09:08Dans notre édition aujourd'hui : - Toujours pas d'inflexion nette pour les chiffres du chômage. - Région : Juste... https://t.co/mtFNewiJk0
23:49La une du Mardi 27 Juin 2017 https://t.co/FpvD5bl2Mi
19:32Sarlat-la-Canéda - La maternité est-elle en danger ? https://t.co/BQmz86Cqb3
19:29Dordogne - Conseil départemental : du Rififi dans l’opposition https://t.co/hg19yHg8VM
19:18Châteauroux - Dix jours de festivités pour les 50 ans du départ des Américains https://t.co/NgXk8UW6rg
19:15Indre - C’est Darc à la campagne ! https://t.co/YEiUdSqLgD
18:00Dans la grande salle de l’IRFJS, règne l’agitation classique qui précède les assemblées générales. Les adultes,... https://t.co/RG63VGDmEM
17:59Creuse - Modestes témoignages importants et petites histoires capitales... https://t.co/I4w1zUZpeL
17:55Reconnus comme partenaires fiables en Haïti, les membres des 7 structures du réseau Haïti Ouest se retrouvaient... https://t.co/meKQDajL9y
17:53Creuse - Solidaires, oui, bons samaritains, non https://t.co/RQv4zEVd4g
17:48Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/LYGlKzDGI6
17:47Haute-Vienne - La «Clafoutis party» où les JO du cracher de noyaux https://t.co/KdIuObx83f
17:47Le Menoux - Donner l’envie de faire de la randonnée avec l’aménagement de la Voie Verte https://t.co/4NPdGMCtzg
17:45Haute-Vienne - «Entre t’air et eau» la nature pour tous https://t.co/vAA0lv99jE
17:39Indre - Inauguration de la stèle de Rouze https://t.co/JnlEQDWPmY
17:37Saint-Aigny - Patrick Gallienne fait chanter les convives du restaurant https://t.co/D4WqUsNNIU
17:33L’espace André-Lejeune à... https://t.co/umjj3aW3Cy
17:32Creuse - Du monde pour la conférence sur la tique https://t.co/Uo4er30F9s
17:31Région - Juste un retour à la normale https://t.co/K909v6R5QL
17:26C’est dans une ambiance toujours conviviale que se sont réunis le 21 juin dernier les enfants, les parents, les... https://t.co/XJkve3yA9L
17:25Creuse - L'année est finie, des félicitations et un cahier... https://t.co/vSKwYf14Qd
13:09La Châtre - FaRanDoLe a versé sa recette en faveur des jeunes têtes https://t.co/XEFSC55CNs

Jean-Luc Mélenchon livre bataille

meeting

Affublé par une droite aux abois et jusqu’au président de la République (lire par ailleurs), Jean-Luc Mélenchon a rendu les coups hier en s’attardant sur le fond des programmes politiques de chacun.
Poursuivant sa dynamique populaire, le candidat de la France insoumise a rassemblé 25 000 personnes hier soir à Lille selon les organisateurs.
Alors que ce succès confirmé avait affolé plus tôt tout ce que la France compte de réactionnaires -candidats et médias en tête-, Jean-Luc Mélenchon y a d’abord répondupar la satyre. Ironisant sur une fantasmagorique «arrivée des chars de l’Armée rouge» dans Paris ou rapportant une anecdote sur sa rencontre avec le président vénézuélien alors que le Figaro l’appelait déjà en 2012 «le petit Chavez». «Pourquoi petit ? » s’interrogera-t-il. «C’est vrai, ces choses là se voient en grand», aurait répondu l’homme d’État.
Mais si Marseille se voulait tout en symbole, c’est sur le fond que le leader de la France insoumise consacrera Lille. Et de fustiger ainsi
les «extrémistes du marché qui nous répètent depuis trente ans que la situation va se redresser si nous faisons des économies». «Le résultat est sous nos yeux, lancera t-il : on a jamais eu autant de pauvres dans un pays riche !». Ce sont les mêmes qui prônent «management par la peur, surexploitation, allongement du temps de travail sans salaire supplémentaire», poursuivra celui qui défendra les communistes soutenant la campagne tout en décochant quelques flèches au manque de soutien des caciques locaux.
Classes moyennes
«Dites-le aux gens qui vous entourent, intimera-t-il à une foule debout pour le saluer : Fillon, Le Pen, Macron... ce ne sont pas les personnes qui comptent mais les politiques qu’ils veulent mettre en oeuvre. Or, ceux-là ce qu’ils veulent faire c’est vous essorer», condamnera M. Mélenchon. Et d’enfoncer : « si vous votez pour eux, vous allez cracher du sang !».
Reprenant alors la démonstration que sa reconstruction des grilles d’impôts profitera aux classes moyennes tandis qu’elle sifflera la fin de la récré pour «ceux qui mettent 80 milliards d’euros dans les paradis fiscaux», il s’engagera dans un vibrant plaidoyer contre ces mêmes candidats voulant moins d’État et de services publics.
«Chaque peuple a sa culture collective, observera le candidat LFI, nous nous avons construit l’État. Et c’est autour de cet État que nous avons vécu nos plus belles victoires ».
Il en reste une à mettre au palmarès.
Frédéric Dutilleul

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.