Fil info
23:04La une du Lundi 29 Mai 2017 https://t.co/x0T15Sz3ux
22:40International - Fin de la grève de la faim des prisonniers palestiniens https://t.co/bTBFwQSymY
22:39France - Total poursuivi pour homicide involontaire https://t.co/akm3U8d2Sn
22:26Cyclisme - Dumoulin en haut, Pinot au pied du podium https://t.co/CA5y9HEXeH
22:24Basket - Le BBD s'offre une belle https://t.co/3VbdDC9LFR
22:22France - Les électeurs face à un paysage politique en plein chamboulement https://t.co/YpskDwOsM9
22:20Football - Le Limoges FC en finale! https://t.co/GeJdqujfmY
22:19International - Plus de 10 000 manifestants pour la paix et la reconnaissance d'un État palestinien https://t.co/5FfTN5Lnb6
21:39Un automobiliste est décédé ce dimanche soir vers 18h dans un accident de voiture à le Grand Bourg sur la d912.... https://t.co/fclhb3XQD1
20:07Le Blanc - Chapitre nature sous le signe de la rencontre https://t.co/eblC2qF8WQ
20:01Indre - Escapages dévoile son quatorzième palmarès https://t.co/k1jFxgSxHs
19:59Issoudun - Des fêtes de la Tour blanche baignées de soleil https://t.co/eLsrveHXds
19:35Dordogne - Dans les roues des champions https://t.co/RYm0FqZlwq
19:33Périgueux - Des valeurs à défendre et transmettre https://t.co/xk7bMTO0AF
18:44Région - Les jeunes agriculteurs en quête de nouveaux débouchés https://t.co/ffBJWDcw0D
18:15Objat - Un premier prix des plaidoyers pour le collège Eugène-Freyssinet https://t.co/MDmnLyREja
18:12Région - De l’Amazone au Limousin https://t.co/pOoJgNtEWq
18:08Corrèze - La municipalité de Favars inaugue le "Square du 27 Mai 1943" https://t.co/D4f7Oqab1U
17:52Haute-Vienne - Du maquis aux combats, une exposition riche d’enseignements sur la Résistance https://t.co/yHfKeaU2FH
17:20Haute-Vienne - Limoges, une ville qui danse https://t.co/DSTmtZzcgd
17:15Haute-Vienne - L’appel à lutter contre les discours de peur https://t.co/HZ6ghcL7fT
16:25Haute-Vienne - Jeff Koons en porcelaine de Limoges https://t.co/i6UJ8ziqym
16:16Manque de reconnaissance et de professionnels, la maladie de Lyme, déjà gratinée en elle-même, laisse bon nombre... https://t.co/lLqqCYGEf3
16:16Creuse - Malades en errance, Lyme en peine https://t.co/s8fkXwjZm1
16:13Qu’elles sont belles ! A leur passage, passionnés ou non, tous se retournent sur les 32 voitures de la Virad’a.... https://t.co/AJxBCzYxDG
16:11Creuse - De belles anciennes sur les routes de Creuse https://t.co/YU6vBevkLN
16:07Près d’un millier de personnes, des habitués ou des nouveaux curieux, se sont pressés samedi à un des plus gros... https://t.co/H1bp37zejj
16:02Il faut une sacrée dose de courage pour venir expliquer au citoyen lambda comment et pourquoi il doit être... https://t.co/u2yEGGnjps
16:01Bellac - Quand la Culture « classique » entre à l'Ed Nat. https://t.co/huU10TiTCN
15:59Ambazac - Le Petit Prince réhabilité… https://t.co/KKF9Jktg85
15:53Avait lieu ce jeudi de l’Ascension le premier marché des producteurs de pays de la saison organisé par la Chambre... https://t.co/UWIt270YNB

En Marche ! réserve 148 places pour attirer des candidats de droite

CANDIDATURES. Pas de noms du parti LR dans la liste de candidats aux législatives mais 24 députés sortants socialistes parmi les 428 candidats présentés par Richard Ferrand dont 52% n'ont jamais eu de mandat électif. Le mouvement d'Emmanuel Macron tend la

LISTE
Le secrétaire général du parti
d’Emmanuel Macron, Richard Ferrand, a présenté hier les 428 premiers candidats validés par le conseil d’administration. Les 148 noms qui manquent pour garnir l'ensemble des 577 circonscriptions seront présentés avant mercredi prochain. Si cela est du à la « nécessité d’approfondir des échanges » , il s'agit avant tout de disposer d'une marge de manoeuvre pour continuer à discuter en particulier avec des personnalités de droite. « cela permet de maintenir un espace pour permettre à la recomposition du paysage politique de se concrétiser enfin », a précisé Richard Ferrand. Et de faire part de son « sentiment que nous allons avoir un nombre croissant de personnalités qui vont tenter de nous rejoindre ».
Pour l'heure, dans les 428 candidats, aucun ne vient du parti Les Républicains. Les 24 parlementaires qui s’y trouvent sont tous socialistes et représentent 5% de députés sortants. Quant au Modem, les candidats partent sous les couleurs de la République en Marche car « il n’y a pas d’accord d’appareil » a répété Richard Ferrand.
Une seule des 577 circonscription ne sera pas investie par un candidat "Macron": celle de Manuel Valls. S'il n'a pas reçu l'investiture En Marche!, l'ancien Premier ministre n'aura aucun candidat face à lui (lire ci-dessous).
Lors de son point presse, Richard Ferrand a eu du mal à ramener les projecteurs sur les candidats "anonymes". Ceux qui sont censés reproduire l’échantillon des 14 déjà présentés où l’avocate côtoyait le consultant et l’agriculteur la journaliste, proposant le fameux portrait de cette France de winners, de gagnants, qui se met désormais en mouvement derrière son candidat élu président.
Pourtant Richard Ferrand ne ménage pas ses efforts, attirant l’attention sur « Aurélie, juriste de 34 ans dans l’Hérault qui s’engage
pour la première fois politiquement» ou sur Aurélien qui, « dans le Val d’Oise est délégué SOS et a milité pour le Parti socialiste », sans oublier de détailler l’histoire de « ce jeune breton né au Rwanda qui après des études supérieures a travaillé pour l’agence française de développement ».
Le secrétaire général multiplie les exemples qui peuvent illustrer les fameux engagements pris par Emmanuel Macron en janvier dernier sur le renouvellement – « 52% des candidats sont issus de la société civile » – la parité – « 214 femmes et 214 hommes » – la probité – « les candidats n’ont jamais été déclarés inéligibles pour quelle cause que ce soit » – la pluralité politique – « les candidats reflètent l’ensemble du spectre politique républicain » et enfin la cohérence – « ils se sont tous engagés à soutenir et mettre en oeuvre concrètement le programme d’Emmanuel Macron ». 48% des 428 sont des élus locaux.
Pour enfoncer le clou d’une représentativité, le profil socio-éco des candidats est dressé : « 93% sont en activité professionnelle, 2% en recherche d’emploi, 4% à la retraite et 1% étudiant ». Pas vraiment fidèle cependant à une société souffrant de 10% de chômage.
Ce choix a nécessité « 250 heures de travail » car ce sont en effet quelque 19 000 candidatures qui ont été faites en ligne. Auxquelles il faut ajouter les 1600 envoyées après le 7 mai. Dans ces ralliements de dernière minute, En Marche ! n’a pas trouvé les candidats qu’elle espérait à droite depuis qu’a fuité l’éventualité d’un Premier ministre issu de ses rangs. Sa nomination
devrait décanter les choses.
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.