Fil info
20:32Saint-Ybard : La Corrèze gourmande en chemin de traverse -> https://t.co/3aX4G5EMH5
19:59Football : Gourvennec, ça ne pouvait plus durer -> https://t.co/wNqUyRVIwz
19:57Handball : Cédric Sorhaindo sort de l'ombre -> https://t.co/h7GUFrwPbH
19:44France : Le ralentissement mais aussi la précarisation de l’emploi -> https://t.co/yjHGlEmmHD
19:27Dordogne : Les efforts des communes récompensés -> https://t.co/yvapJPEjmG
18:52Châteauroux : Le square Charles de Gaulle bientôt rénové -> https://t.co/yPo7iZAgec
18:20# # - -Vienne : Un démarrage décevant -> https://t.co/XbHnGxVacZ
18:09Indre : La volière de Sainte Hélène exposée à Montréal -> https://t.co/jkslRrDy2f
17:53RT : [] Disparition inquiétante de Grégoire, 17 ans, à . Merci de vos RT pour aider les enquêteurs d… https://t.co/ahVm35h3JD
17:52 -Vienne - : La commune, deuxième ville de Limoges Métropole -> https://t.co/wgbpHdhJDH
17:49-Yrieix-la-Perche -Vienne - -Yrieix-la-Perche : Un club où il fait bon vivre -> https://t.co/BkD0OsaJO0
17:47-léonard-de-Noblat -Vienne - -Léonard-de-Noblat : Union Musicale: le président Fabien Béchameil p… https://t.co/WjXJSOhsZa
17:45 -Vienne - : Voeux: tant de choses ont changé -> https://t.co/cxFT8guDAS
17:21Carsac-Aillac : De nombreux aménagements à Aillac pour les vœux -> https://t.co/7EvVfKlHQb
17:17RT : Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:32Dans le cadre des 75 ans de L’Echo/La Marseillaise, nous recherchons des documents, anciens ou récents, photos, obj… https://t.co/4toaUSZ97N
16:01Le Blanc : Des habitants exposent leur talent au centre social -> https://t.co/5U2kXD91Fv
15:57Les Petits Frères des Pauvres de Limoges recherchent des bénévoles. https://t.co/6bf4iiAkuw
15:56Valençay : Du Gers à l’Élysée en fauteuil roulant -> https://t.co/DtWZ5IiU2N
15:54La Châtre : Ton Aben narre l'histoire des moulins de La Châtre -> https://t.co/3Mo3Arc3IT
15:45RT : Les amis, INFORMATIONS IMPORTANTES ci-dessous concernant l'évènement 🏀de ce mois de Janvier. Venez tous sa… https://t.co/owXLaKOz9L
15:43Coulounieix-Chamiers : Patrick sort des rails, mais reste cheminot de cœur -> https://t.co/cJOiPyRx8C
15:40RT : INTERVIEW : Koffi Kwahulé, lauréat du Grand Prix de Littérature dramatique 2017 pour “L’Odeur des arbres”, Ed.... https://t.co/NwBSmH4MsJ
14:21RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
13:54RT : L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:47Région : On recherche des documents et autres -> https://t.co/yplM13e3Yh
13:45Soirée ciné en partenariat avec ! Places offertes aux adhérents ! https://t.co/BGuoLDIcXb
13:39L'Echo fête cette année son 75e anniversaire et recherche des documents ou autres. Voir l'appel https://t.co/Jaevpldqx5
13:24 Votre site web est HS ? Impossible de se connecter...
12:15RT : Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
11:52Anny Duperey de retour à Guéret pour un moment culturel le 11 février prochain.
10:22RT : EXERCICE de sécurité civile. Simulation d’un attentat terroriste à Oradour-sur-Glane. Cellule de crise à la préfect… https://t.co/J06P3ladDQ
10:09RT : Exercice attentat à Oradour-sur-Glane : le préfet vient d’arriver à la cellule de crise https://t.co/cbJOJFlLJm
10:06RT : Sarlat-la-Canéda : Les salariés de Rougié sont toujours aussi mobilisés -> https://t.co/sXL7BqawzG
10:06RT : Assez rare ces jours-ci pour être signalé : il fait beau sur les toits de ce soir, depuis le 5e étage de l… https://t.co/N4YqKWMBF9
10:05RT : : un accident s'est produit ce soir sur la route de Lissac : ne voiture avec 4 personnes à bord, seule sur l… https://t.co/fTiHSA75v1
10:05RT : A20 fermée à hauteur de St Sylvestre en direction de Limoges pour battue administrative. Déviation locale mise en p… https://t.co/DBbcRdSN9p
10:05RT : en cours Simulation d’un terroriste à Forces de et d… https://t.co/1gtUpG6iZq
00:50Corrèze : A20 : Fermeture successive des bretelles des échangeurs n°47 «Donzenac» à n°52 «Noailles» | L'Echo… https://t.co/qEiZXJNgJY
00:46Région : 75 ans et un bel avenir à construire | L'Echo https://t.co/RrxHnw2GRj via
23:18International : La Palestinienne Ahed Tamimi maintenue en prison -> https://t.co/VqUIMJdnNV
23:16France : Les zadistes rêvent au Larzac du 21e siècle -> https://t.co/MsRPtcWEJN
23:14France : Le gouvernement met fin à « l’aéroport de la division » -> https://t.co/t6juicJBHe
21:45Chanteix : La commune se mobilise pour son école -> https://t.co/9tEWbsoFhN
20:57 : un accident s'est produit ce soir sur la route de Lissac : ne voiture avec 4 personnes à bord, seule sur l… https://t.co/fTiHSA75v1

Macron, l’héritier d’Hollande

FILIATION. Quand le sortant orchestre, non sans raison, la continuité avec son successeur.

PORTRAIT
« Le nouveau président a été autour de cette table » a affirmé François Hollande durant son dernier conseil des ministres mercredi dernier.
Une des nombreuses phrases distillées par le président sur le départ pour ancrer son successeur dans sa lignée. Comme celle prononcée sur France 2 pour expliquer l’invitation d’Emmanuel Macron à participer aux cérémonies du 8 mai : « pour qu’une forme de flambeau puisse lui être passée ». Le tout en étant bien secondé par un Stéphane Le Foll qui affirme à la sortie du conseil des ministres après avoir listé les actions de François Hollande, « le prochain président de la République aura à continuer ce redressement du pays » ou une Ségolène Royal qui susurre que « quelque chose continue avec le nouveau président qui va poursuivre un certain nombre d’actions et apporter un nouveau souffle sur d’autres sujets ».
Paradoxe
Et l’on se retrouve ainsi dans la situation paradoxale d’avoir vu un président en exercice renoncer, pour la première fois de l’histoire, à se représenter par conscience de la perception extrêmement négative que le peuple de gauche avait de son bilan, passer la main à un successeur qui considère seulement que ce mandat n’était pas allé assez loin dans son orientation libérale. Exemple typique de ce paradoxe : la loi Travail. Elle a cristallisé le mécontentement populaire comme parlementaire mais est considérée comme insuffisante par le nouveau président élu qui compte bien faire passer par ordonnance la version « XXL » qu’il voulait depuis le début (lire ci-contre).
Le protégé Hollande a beau jeu de rappeler que Macron est son protégé parce que c’est vrai. Parce que c’est bien lui qui l’a recruté comme secrétaire général adjoint deux années durant, préférant ses analyses à celles moins libérales de Thomas Piketty, qui l’avait pourtant soutenu durant sa campagne. C’est lui qui l’a ensuite nommé ministre de l’Économie avant d’envisager de lui confier le ministère du Travail pour la grande loi éponyme jusqu’à ce que le jeune ministre ne lâche tout le mal qu’il pensait des 35 heures devant… une assemblée du Medef.
C’est lui qui lui passe d’ailleurs toutes ses transgressions : « la vie d’un entrepreneur, elle est bien souvent
plus dure que celle d’un salarié », « la meilleure façon de se payer un costard, c’est de travailler », « il faut des jeunes Français qui aient envie de devenir milliardaires », sans oublier le couplet contre les fonctionnaires ou l’apologie des réformes
menées par Thatcher. Des « sorties » que François Hollande prend avec un flegme qui peut sembler
calculé après lecture des pages consacrées à sa volonté de mettre fin au parti socialiste dans le livre Un président ne devrait pas dire cela.
C’est encore Hollande qui se refusera toujours à parler de trahison à l’endroit de Macron et qui prendra même la parole quand son poulain sera par trop talonné par la gauche pour affirmer que Mélenchon est un dictateur. C’est lui qui, enfin, appellera à voter et votera pour lui aux deux tours de la présidentielle.
« Emmanuel Macron c’est moi »
Si de nombreux observateurs ont volontiers parlé de parricide, de félonie ou de traîtrise, in fine reste la question de « qui a manipulé qui ». Les dernières phrases de François Hollande montrent qu’il se considère comme le meneur de jeu après avoir affirmé « Emmanuel Macron c’est moi » comme le rapporte, page 357, Un président ne devrait pas dire ça. La question pourrait aussi être de savoir s’il y a eu manipulation. Car cette réussite de Macron est en train de parfaire l’enterrement de l’aile gauche du PS qui a empoisonné tout le quinquennat d’Hollande et de consacrer l’avènement de la tendance social-libérale sans passer par la case Valls qui n’a jamais été le premier choix d’Hollande. L’histoire le dira.
A.S.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.