Fil info
19:50Indre : Le CRIA 36 poursuit sa lutte contre l’illettrisme -> https://t.co/zybvYNi1yL

Jazz à tous les étages avec le festival Jazz en Berry

Le festival Jazz en Berry revient pour une cinquième édition en septembre. Samedi, l’association dévoilait le programme : cinq soirées pour apprécier quelques notes de jazz, du Big Band au jazz manouche, en passant par le blues.

Créé il y a cinq ans par une poignée de passionnés, le festival Jazz en Berry revient en septembre pour une nouvelle édition. « Quand on a créé le festival, il n’a pas été évident de réussir à le rendre pérenne, souligne Jean-François Mémin, président du Jazz Club de l’Indre. Le but est de prolonger les festivités culturelles de l’été, après les concerts de juin et août. »
Jean Philippe Mirat, président du festival, précise la philosophie qui guide la programmation. « On est là pour présenter tous les styles de jazz, un peu comme le fait le Jazz Club. L’idée est de faire découvrir aux gens toutes ses facettes. On ne va pas faire que du Big Band ou du jazz manouche. »
Comme à chaque édition, le festival s’ouvre avec un film. Cette année, c’est pour aller à la rencontre des guitaristes de jazz manouche qui perpétuent la musique de Django Reinhardt. Dans « Les fils du vent », le documentariste Bruno Le Jean pénètre à la pointe des pieds la vie l’univers d’une communauté qui préserve un mode de vie authentique et singulier, tout entier porté par le plaisir de jouer.
Le lendemain, le festival se déplace à La Châtre pour accueillir une « très grosse » pointure du blues, ancien guitariste de John Lee Hooker, affichant des milliers de concert, des tournées internationales et des dizaines d’album à son actif : Cisko Herzhaft. Il vient à Châteauroux pour fêter ses 70 ans et commémorer le centième anniversaire de la naissance de John Lee Hooker.
Le mercredi, la soirée se déroule salle Gaston Coûté avec un seul mot d’ordre : « jazzer en français ». Le Big Band du conservatoire revisitera ainsi quelques classiques de la chanson française : Gréco, Piaf, Brassens, Trenet, Ferré,... En deuxième partie, le trompettiste Alain Brunet sera sur scène avec son quintet pour faire swinguer le répertoire de Serge Gainsbourg.
Le lendemain, le Berry retrouve avec plaisir le seul orchestre de jazz féminin sur la scène internationale, « Certains l’aiment chaud ». Le quintet interprétera les plus beaux thèmes des années 20 pour une soirée placée sous le signe du talent.
Le festival se clôture vendredi 22 à Déols avec l’orchestre « Panama Swing ». Sept musiciens et une chanteuse dans la plus pure tradition des années 40 et 50, pour venir danser à la salle des fêtes.

Bonus : l’exposition « l’odyssée du jazz » retraçant l’histoire de ce courant musical sera visible tout le mois d’août dans le hall de la mairie. Egalement visible, une rétrospective photo des précédentes éditions du festival.

Programmation
Festival Jazz en Berry, du 18 au 22 septembre 2017 :
- 18 : Ciné-concert « Les fils du vent », Cinémovida, 5 euros (Chtx)
- 19 : « Cisko Herzhaft Trio », théâtre M. Sand,  10 euros (La Châtre)
- 20 : « Big Band du Conservatoire » et « Alain Brunet Quintet », salle G.Coûté, 15 euros (Chtx)
- 21 : « Certains l’aiment chaud quintet », Asphodèle, 10 euros (Le Poinçonnet)
- 22 : « Panama Swing », salle des fêtes de Déols, 10 euros

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.