Fil info
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Contre la dérive du régime, la fronde des Insoumis et du PCF

OPPOSITION

Deux rassemblements distincts hier des parlementaires communistes et de la France insoumise. Mais le même objectif: dénoncer la dérive monarchique et les coups de force institutionnel et social de Macron.
En début d’après-midi hier, les parlementaires PCF se sont rassemblés, devant l’hôtel de ville de Versailles, à quelques centaines de mètres du château où se tenait le Congrès, pour «protester contre la présidentialisation du régime», a déclaré Pierre Laurent, secrétaire national du PCF et sénateur de Paris. «Il y a un problème de déséquilibre : c’est la première fois que le président de la République s’exprimer la veille d’un discours de politique générale du Premier ministre», a considéré Éric Bocquet, sénateur du Nord.
La France insoumise, dont les députés ont aussi boycotté le Congrès, s’est rassemblée pour sa part à 18 heures, Place de la République à Paris (photo). «Apparaître divisé aujourd’hui, ça frise le ridicule », a déploré la députée PCF de Seine-Saint-Denis Marie-George Buffet. «J’aurais surtout voulu qu’il n’y ait qu’un seul groupe à l’Assemblée.
Ça aurait été un signe politique important, nous aurions été la première force d’opposition», a-t-elle dit, en appelant à «créer les conditions d’un travail commun, une liaison permanente entre les deux groupes». «Il faut qu’on arrive progressivement à faire des choses communes», a abondé Pierre Laurent. Devant des centaines de personnes, Place de la République, Jean-Luc Mélenchon a lancé: «quand le président de la République parle avant que le Premier ministre ne l’ait fait lui-même devant l’Assemblée nationale, il se passe quelque chose d’important dans l’ordre institutionnel». ce coup de force sera «suivi par un coup de force social», à savoir la réforme du code du travail par ordonnances, «et qui se prolonge par un coup de force contre les usages de la démocratie», en allusion au projet de «faire entrer l’état d’urgence dans le droit commun » via un projet de loi antiterroriste.
F.V avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.