Fil info
23:18France : Carlos Tavares s’octroie un million sur le dos des ouvriers allemands ! -> https://t.co/UFmKxizjZB
23:15France : Vincent Bolloré en garde à vue pour soupçons de corruption -> https://t.co/y5A14WMOrm
21:24 Structure qui ne sert à rien, malheureusement...
21:19Assises Creuse : plaidoiries bien menées... mais pas assez https://t.co/pNMD42OiOb https://t.co/pNMD42OiOb
21:18Région : Plaidoiries bien menées... mais pas assez -> https://t.co/u1bS0wOBY5
19:24Indre : CIO en danger, les fonctionnaires alertent -> https://t.co/iiWMOKQXaB
19:22Indre : Buzançais-Loches sur la bonne voie ? -> https://t.co/VrSq9rA5Sf
19:20Bugeat : Un trail technique dont la popularité augmente -> https://t.co/xLFmVQ24wv
19:18Indre : Festival des Capables : culture et spectacle pour tous ! -> https://t.co/FGWGc4MpeO
19:01Périgueux : Maltraitants contre leur gré -> https://t.co/Jdxdv4Pn3S
19:01Corrèze : Devoir de mémoire international -> https://t.co/triMrDL3Wv
18:59Périgueux : A la découverte du groupement -> https://t.co/L6V2z4GDLZ
18:00Annesse-et-Beaulieu : Une visite auprès des victimes de l’insécurité routière -> https://t.co/8moscRPHtC
17:22Bergerac : Ciné, gastronomie, expos... le mois de mai aux couleurs de l’Italie -> https://t.co/LuwsyJdwbt
17:21Région : Le parquet de Paris ne fait pas appel du jugement -> https://t.co/rxki1m9uZ7
17:03Saint-Léon-sur-l'Isle : Une réunion publique explosive -> https://t.co/kBZhNuk4nF
17:03Saint-Léon-sur-l'Isle : Une réunion publique explosive -> https://t.co/Cl7NCP3IpN
16:10Sarlat-la-Canéda : Le 1er mai ne restez pas sur le quai -> https://t.co/dEQnDFy0ie
15:56RT : Votre mobilisation est nécessaire https://t.co/9yZASTLLyG https://t.co/G4UwLdwZzM
15:49Trélissac : Lucien Chataignier, un homme d’écoute et de vérité -> https://t.co/y1jXNRiFRl
15:43Dordogne : Quinze jours de culture occitane -> https://t.co/c5g2bN1acH
13:58Comme le député creusois d'ailleurs... ... honte à eux ! https://t.co/TJ516URyhc
13:43Dordogne : Les cheminots chahutent le député LREM de la première circonscription -> https://t.co/BIIfcPiKNc
08:21RT : Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1

Réouverture de la chasse aux fonctionnaires

ASSEMBLÉE

Piètre discours de politique générale du Premier ministre Edouard Philippe réduit à emprunter les mots des autres pour parler après Emmanuel Macron. Sauf pour la doctrine économique. Ce sera « long », « lent » mais « j’ai confiance ». Ainsi le Premier ministre Edouard Philippe a-t-il commencé et clôturé hier son discours de politique générale. Avec les mots d’une autre, de Simone Veil. Tout comme il a emprunté les termes de discours du même type précédents, en l’occurrence Jacques Chaban-Delmas et Michel Rocard - pour faire un diagnostic - « fragilité (…) archaïsme (…) conservatisme » du Premier ministre de Georges Pompidou et d’une méthode - « assez du faire et défaire » du chef de gouvernement de François Mitterrand. Sans oublier les propos repris au président Macron lui-même censés donner le « cap » : « dire la vérité (…) travailler avec tous ceux de bonne volonté (…) obtenir
un résultat rapide ».
Mais ce Premier ministre a cependant quelques formules à lui qu’Emmanuel Macron n’aurait certes pas renié ; trois adjectifs
autour desquels il va articuler tout son discours. Une France « confiante » tout d’abord, chapitre dans lequel il a mis pèle-mêle l’action publique, la santé, la sécurité sociale, la famille, la protection des plus faibles, mais aussi les territoires, la laïcité et la culture.
Une France « courageuse » ensuite à propos de laquelle il a abordé les questions du terrorisme, de la justice, des migrations, de l’école, de la rénovation du modèle social et des finances. Une France « conquérante » enfin pour parler économie, entreprise, investissement mais aussi transition écologique.
Dans ce discours d’une heure les annonces sont cependant rares tant ce propos ne fait qu’articuler les promesses d’un Macron candidat et les décisions d’un Macron président.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.