Les loueurs d’AirBnb devront bientôt régler la taxe de séjour

La ville de Châteauroux devrait prochainement appliquer la taxe de séjour pour les particuliers proposant un bien sur le site AirBnb.
A Châteauroux et dans le reste de l’agglomération, tous les utilisateurs du site internet de location AirBnb sont invités à se déclarer en mairie dès cet automne. Le but de la manœuvre ne fera pas forcément des heureux chez les loueurs. La mairie souhaite également leur appliquer la taxe séjour dont les professionnels du tourisme doivent déjà s’acquitter.
L’idée n’est pas neuve. Le 12 octobre 2015, la mairie avait officiellement émis le souhait de devenir une agglomération test quand à la collecte de cette taxe. Pour cela, une employée du site AirBnb les avait invité à se rapprocher du Ministère des finances, mais sans réponse de leur part. Les avancées du site Internet sur ces questions ont permis de solutionner cette demande. Au printemps dernier, trente-et-une villes françaises bénéficiaient déjà du reversement de la taxe de séjour. Châteauroux souhaite suivre cette lancée. « Nous n’avons absolument rien contre les utilisateurs du site AirBnb, mais nous souhaitons qu’il y ait une égalité entre eux et les professionnels du tourisme » explique Jean-Yves Hugon, vice-président d’agglomération délégué à l'attractivité, au tourisme et aux relations internationales.
Du côté des loueurs, le principe de leur appliquer cette taxe ne semble pas être un souci à condition que celle-ci reste mesurée.
0,30 € par nuit par personne
Pour les locations sans classement, comme c’est le cas pour la plupart des chambres sur AirBnb, le montant serait de 0,30 € par nuit et par personne. « Je trouve que c’est normal, on n’est pas des professionnels de l’hôtellerie, mais il n’y a pas de raison, reconnaît Nicolas qui propose une chambre, principalement pendant les grandes manifestations comme le stage-festival Darc. Mais il faut aussi regarder au cas par cas, ça ne doit pas être systématique. »
C’est justement pour répondre à ces besoins liés à l’événementiel que la mairie n’a aucune raison de souhaiter la diminution de ces locations. Elles pourraient, en partie, solutionner les problèmes d’hébergement rencontrés lors de grands rendez-vous, comme c’est le cas cette semaine à l’occasion du Championnat mondial de tir sportif de vitesse. La quasi-totalité des chambres disponibles dans les environs leur sont réservées, laissant dans l’embarras d’autres personnes qui cherchent à se loger. Pour Jean-Yves Hugon, « Châteauroux est victime de cette nouvelle attractivité pour l’organisation de grands événements. »
Ils sont déjà une dizaine à avoir fait cette démarche, principalement des professionnels du tourisme. Une petite centaine de Castelroussins proposerait des biens plus ou moins régulièrement.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.