Fil info
10:52Si la pluie ne cesse de tomber depuis ce matin sur la Creuse, à La Courtine, c'est de la neige. Prudence sur les routes.
07:24Creuse : Le lycée Jean Favard prend des gants | L'Echo https://t.co/ORTz65ipMu via
23:06France : Fessenheim : le gouvernement lance le pilotagede la fermeture de la doyenne des centrales françaises -> https://t.co/QCCEZAstTE
23:04France : Cédric Herrou en rétention -> https://t.co/lPo2kp2JwG
23:02France : Entre les lignes, Macron rassure les troupes et tance les industriels -> https://t.co/Rl7at75Zys
23:00France : Prisons : la tension monte, pas les solutions -> https://t.co/BJSiLurgF7
22:37Si vous tentez d'escroquer le Fisc surtout il est conseillé de "planquer" des MILLIONS d'€...mais surtout pas quelq… https://t.co/Rw3RjBYCeA
22:00RT : Corrèze : Le département en vigilance jaune pour risque de crue et d’inondation -> https://t.co/gV5xfIkei3
21:55Football : Châteauroux veut continuer sur le même rythme -> https://t.co/VLfGKSSUtB
21:55Basket : Retrouver obligatoirement la victoire -> https://t.co/bYlNFx1aM8
21:53Rugby : Jouer leur (petite) chance à fond! -> https://t.co/VQVt4iDXrH
21:19Nos DIRIGEANTS devraient réfléchir comment YOYOTA réussit à PRODUIRE en FRANCE alors que parait-il c'est IMPOSSIBLE… https://t.co/YQzGsiIz5A
19:50Périgueux : De bons résultats malgré le sous effectif -> https://t.co/4Zrl2fvNJQ
19:35Châteauroux : Une nuit de musique, théâtre et danse au conservatoire -> https://t.co/4EbKnylx14
19:34Châteauroux : C’est gratuit, on vous dit ! -> https://t.co/J7ERAnvKJ4
19:23Région : Un très bon démarrage pour cette série -> https://t.co/6lOFE55JUz
19:18# # - : La commune peut autofinancer de nouveaux investissements -> https://t.co/olYhrvCREJ
19:16# # - -Buffière : Les sapeurs-pompiers ont fêté Sainte-Barbe -> https://t.co/NsfLEEuLz5
19:14# # - -sur-Vienne : Des voeux optimistes pour Jean-Pierre Granet -> https://t.co/XOoRSkd0Cm
19:13# # - : Comment lire la cité... demain? -> https://t.co/0XwAL5Lk8O
19:11Corrèze : Le département en vigilance jaune pour risque de crue et d’inondation -> https://t.co/gV5xfIkei3
17:32RT : Exposition. Le pop art, bien ancré dans son époque au https://t.co/6vefWpzLKx https://t.co/lCXukXYbys
17:26RT : 5 prix ont été remis aux vaillants constructeurs du concours Jouer son quartier. Félicitations !🎉 https://t.co/myrDO5QSSW
17:25RT : [INFO] Fermeture mardi de l'accueil de la 22 avenue Jean Gagnant à Limoges. Pour vos démarches consultez am… https://t.co/hbycjvUri8
17:11Le lycée Jean Favard prend des gants: Pierre Lamoine est cuisinier au lycée Jean-Favard de Guéret. Au fil des... https://t.co/pfB19O0eLI
17:08France : Le lycée Jean Favard prend des gants -> https://t.co/nfSzqhDJ8c
16:51RT : Le Défenseur des droits recommande le retrait de la circulaire sur l’hébergement d’urgence https://t.co/WZRYepCUwI
16:49Sarlat-la-Canéda : L’actualité Rougié au cœur des vœux de la cgt -> https://t.co/K5lEw1JNTl
16:22En raison des conditions météorologiques défavorables passées et à venir (fortes précipitations), de l’état des... https://t.co/b1EmXuofGT
15:48Périgueux : Une administration en pleine mutation -> https://t.co/NnBo5GOo8A
15:43En raison des conditions météo défavorables, de l’état des terrains, et du nombre d’arrêtés municipaux reçus, le… https://t.co/CyVwPOKAk7
15:27Corrèze : La 2e Nuit de la Lecture, c'est demain -> https://t.co/c7RSFhPTOA
14:59En raison des conditions météo défavorables (pluies persistantes annoncées) et de nombreux Arrêtés Municipaux, le… https://t.co/TDBo5edR6I
14:47Il n'y a plus de place pour la représentation de la Troupe Bat de l'Aile demain samedi à l'espace Confluences de Co… https://t.co/DWcBOVx5HP
14:27RT : Le des 32ès de a dévoilé ses affiches ! Retrouvez les rencontres de nos équi… https://t.co/QG8XcLRu4w
13:41En raison des conditions météo, le district de football 87 annule et reporte toutes les rencontres départementales… https://t.co/9pTqQTAKbZ
13:32Bergerac : Hôpital : la rigueur budgétaire toujours de mise en 2018 -> https://t.co/TupCLlOt8B
13:26RT : Dimanche 4 Février 2018 dès 9h donne rendez-vous au stade de Rugby du Bugue à tous les sapeurs-pompiers… https://t.co/IaodIdRl8f
13:00Coulounieix-Chamiers : Les malvoyants jouent la vidéo -> https://t.co/5RgGJNyIpw

Une orbite syndicale singulière

ORDONNANCES

Derrière la dichotomie syndicats réformistes/contestataires, l’annonce des ordonnances Macron a révélé une complexité des lectures indispensable à comprendre pour appréhender le rapport de force en cours.
Au sortir de l’hôtel Matignon ce jeudi midi, c’est le secrétaire général de Force ouvrière qui a le plus relativisé son propos, estimant qu’il y avait trois catégories de mesures : celles « que nous avons obtenues », celles « que nous avons évitées », et celles « où nous sommes en désaccord ».
Une fois n’est pas coutume
Dans la première panière, Jean-Claude Mailly place notamment la consolidation de la branche ; dans la deuxième, le seuil pour qu’une entreprise puisse négocier avec un représentant du personnel non syndiqué que le patronat voulait hisser jusqu’à 300 salariés ; et dans la troisième, « le droit à l’erreur » des patrons en cas de vice de forme. Le leader, qui était aux cotés de ses pairs contre la loi El-Khomri, a ainsi répété vendredi que les ordonnances de M. Macron n’étaient pas « la casse du Code du travail » et que le projet de loi à venir ne remettait « pas en cause le modèle social » français. Louant enfin la « vraie » concertation du gouvernement, il n’appelle pas à d’autre forme de contestation que l’analyse minutieuse du texte pour régler « quelques points » de désaccord.
De quoi susciter l’ire de Philippe Martinez qui compte l’appeler pour qu’il lui « explique la différence entre la loi travail n°1 , écrite par M. Macron en grande partie et la loi travail n°2, écrite par M. Macron en grande partie », a-t-il tancé ce même vendredi sur Franceinfo.
Pour le secrétaire général de la CGT, les ordonnances présentées jeudi sonnent en effet ni plus ni moins que le glas du contrat de travail et « confirme toutes les craintes » de son syndicat. Avec Solidaires et la FSU, il appelle d’autant les travailleurs à contrer la réforme dans la rue à partir du 12 septembre. Et une partie des troupes de FO a bien l’intention de se joindre aux cortèges.
La CFDT n’ira pas jusque là. Mais -une fois n’est pas coutume son représentant partage l’analyse CGTiste. « Profondément » déçu face notamment à « l’opportunité de «faire du dialogue social un élément central de la gouvernance des entreprises», Laurent Berger a pris acte d’un nouveau round de « flexibilisation ». Le syndicaliste reproche au texte les possibilités de « décisions unilatérales » sur les relations de travail dans les petites entreprises, « le délai et plafonnement des indemnités prud’homales » ou encore
SONDAGE
Les Français voient clair Une forte majorité des Français est défavorable aux ordonnances réformant le droit du travail, selon un sondage pour RMC et Atlantico vendredi. Selon cette enquête, 58% des Français se disent opposés au texte, contre 42% qui y sont favorables. Et pour 54% d’entre-eux , elle va «détériorer» les conditions de travail des salariés.
FÊTE DE L’HUMA
Les ordonnances
à la barre Mis à la disposition des opposants à la réforme, la fête de l’Huma consacrera notamment un débat sur le sujet avec des parlementaires le vendredi 15 septembre au sein de son «agora», tandis que le fameux barnum blanc verra le lendemain après-midi les ordonnances Macron passer en procès, en présence de Philippe Martinez. PHOTO AFP
MOBILISATION
Les magistrats sur le pavé
L’USM , principal syndicat de magistrats, qualifiait vendredi les barèmes obligatoires fixés par la réforme en matière de licenciement abusif d‘«atteinte inédite et grave à la réparation des préjudices». Rappelant que cette dernière «est un des grands principes du droit de la responsabilité civile», le syndicat se demande si «cette réforme annonce une évolution générale(...) visant à contourner le pouvoir d’appréciation du juge au motif de meilleure prévisibilité».
Parallèlement, le Syndicat des avocats de France estime que le «gouvernement prend prétexte» du chômage pour transformer la finalité du Code du travail -la protection du salarié- en un outil de renforcement du pouvoir de l’employeur». Cette réforme «risque de conduire à une escalade de la violence dans les entreprises et dans la société», conclut le syndicat, qui participera à la journée d’action du 12.
.../...

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.