Fil info
15:54 Entre le FN, ET le DPS. Pourquoi relativiser ???. On sait tous que la plupart des jeunes neo-nazis sont violent....
15:46Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS | L'Echo… https://t.co/RMKcwppxMF
11:57RT : 🤽🏼‍♂️🤽🏻‍♀️Ce soir à L’Aquapolis de . Rencontres Waterpolo France/Suisse ! 18h : match équipe feminine,… https://t.co/Qad8x4x2Bb
11:42RT : L' reçoit ce soir à 19h au stade municipal de Beaublanc 💪 https://t.co/6A6H29J9tX
11:37RT : Au moins 27 femmes sont incarcérées au Salvador pour fausse couche. La loi prévoit une peine de 2 à 8 ans de prison… https://t.co/WPKjviVPbZ
11:34RT : Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
11:33RT : Plan grand froid : renforcement de la vigilance Compte-tenu des températures très basses qui vont se prolonger à... https://t.co/T5mMpLp3gi
11:22Plan grand froid : renforcement de la vigilance Compte-tenu des températures très basses qui vont se prolonger à... https://t.co/T5mMpLp3gi
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o
19:09La Ville de a désormais son compte twitter officiel : ! https://t.co/pa4pocbEbB
18:53Périgueux : Dénoncer les violences policières contre les Zadistes -> https://t.co/94Pbif6zd3
18:42Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
18:41Indre : Châteauroux - Guterslöh, une année riche à venir -> https://t.co/nEYBZkdAAX
17:58RT : ⚠️Vague de froid. Certains appareils de chauffage peuvent provoquer des intoxications au . Soyez… https://t.co/beQQeOzh3k
17:56Rue de la Boucherie, les structures ont été consolidées. Réouverture dès ce soir 18h. https://t.co/91rqHnrDlO
17:40RT : Période de grand en Nouvelle-Aquitaine : vigilance et bons réflexes à adopter ! Des températures extrêmement… https://t.co/Ztqh9faTD6
17:10RT : L'Humanité donne un coup de jeune à Karl Marx dans son dernier hors série ! A retrouver chez votre marchand de jou… https://t.co/4jN2byagFt
17:09RT : 🤽🏻‍♀️🤽🏼‍♂️Sport : Samedi 24 février à partir de 18h - Matchs équipes masculine et féminine de waterpolo pour France… https://t.co/dOEOSnCjN2

« Des résultats en-deçà de toutes nos espérances »

COMPÉTITIVITÉ. Malgré une croix sur les salaires et les RTT pour sauvegarder l’emploi, les salariés de Mahle-Behr, pionniers des accords de compétitivité en France, risquent la fermeture.

ROUFFACH
Pionnière des accords de compétitivité en France, l’usine française du groupe allemand Mahle-Behr à Rouffach est menacée de fermeture.
La section de l’Unsa a demandé dans un courrier adressé à Emmanuel Macron « d’engager en urgence une mission d’évaluation » de ce type d’accord et de faire instaurer « de nouvelles dispositions législatives qui puissent tirer les leçons de la mauvaise expérience » chez Mahle-Behr France, où « le résultat est très négatif pour ne pas dire catastrophique».
L’entreprise allemande spécialisée dans la fabrication de climatiseurs pour les automobiles emploie 810 personnes à Rouffach. Elle avait été la première entreprise signataire, à l’été 2013, d’un « accord de maintien de l’emploi » (AME) dans la foulée de la loi de «sécurisation de l’emploi » du 14 juin 2013, créatrice de cet outil communément appelé accord de compétitivité. A l’époque, Emmanuel Macron était secrétaire général adjoint de l’Elysée.
L’accord avait gelé les salaires pendant deux ans et augmenté le temps de travail en échange de l’absence de plan social et de la promesse de rentrer de nouvelles commandes afin de redresser la situation économique de l’usine. Il avait été suivi en 2016 d’un accord « de compétitivité », avec « modération » salariale, signé hors du cadre de la loi de 2013.
Or depuis quatre ans, le site n’a pratiquement pas décroché de nouveaux marchés, car son coût de production demeure trop élevé par rapport à d’autres usines Mahle-Behr en Europe de l’Est, selon l’argument régulièrement avancé par la direction du groupe.
La situation fait craindre aux syndicats la fermeture de Rouffach. « Les seules commandes ont été celles inscrites noir sur blanc dans les accords.
Pour le reste, on n’a rien eu », explique Denis Pieczynski, délégué Unsa, qui comptabilise « une dizaine » de contrats espérés et finalement non obtenus. En outre, les effectifs ont baissé de 267 personnes par des départs volontaires puis par un PSE (plan de sauvegarde de l’emploi) qui a accompagné le second accord.
L’Unsa appelle à un « travail fin d’analyse pour mettre en lumière toutes les raisons qui ont empêché d’obtenir les contrats (...) malgré une baisse réelle du coût de production ». L’initiative a recueilli l’approbation de principe des autres syndicats du site. Pour le premier d’entre eux, la CFTC, les « raisons » du courrier sont « justes », l’accord ayant donné un « résultat en-deçà de toutes nos espérances», a souligné Pascal Patou, l’un de ses responsables.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.