Fil info
23:32France : Can Dündar : « Erdogan est prêt à tout pour ne pas perdre » -> https://t.co/EEORIcrfka
23:26France : Edouard Philippe sur la Route de la soie en Chine -> https://t.co/7spX09AqNQ
23:23International : Grèce : le prix douloureux de la souveraineté financière -> https://t.co/73XW1JHN9k
22:07Egletons : La nature s'expose dans la ville -> https://t.co/3ZT1hVTlqO
22:02Corrèze : Laura Flessel en Corrèze : une visite équilibrée entre haut niveau et sport pour tous -> https://t.co/0HUWcBH5R0
21:06Rugby : Brûler d’une possible fièvre -> https://t.co/R83zYYChkr
21:03Football : La France en apnée mais c'est elle qui respire le mieux -> https://t.co/uHpY6CNAcq
20:23Périgueux : Majorité : la fracture est consommée -> https://t.co/vy3bfdUrfU
19:49Région : Meurtre de l’avenue Berthelot : le suspect mis en détention -> https://t.co/iN5wfivmFG
19:48Périgueux : Éclaircissements sur l’affaire des coups de feu -> https://t.co/8ySSgkwF72
19:10RT : En déplacement en , la ministre des Sports a remis l’insigne d’Officier de la Légion d’… https://t.co/UnHrtzejJa
18:34Elus, membres des chambres consulaires, chefs d’entreprise... les participants aux groupes de travail dans le cadre… https://t.co/m2p24nexd4
17:55C’est au cœur de la campagne, dans le village de Ventenat sur la commune de Trois-Fonds, qu’un duo à la ville comme… https://t.co/5WEWnvKFY4
17:45 -Vienne - : Combien sans solution pour la rentrée prochaine ? -> https://t.co/CrvOPulfFB
17:32Bergerac : la détermination des cheminots s’affiche en gare -> https://t.co/ZI42kOAyS8
17:28Bergerac : Amiante : près de 3 000 signatures remises au PDG d’Eurenco -> https://t.co/ccmyEHeYy9
16:56 Bonjour, cet article ne vous convient peut-être pas, mais il… https://t.co/7qUDTxQlyb
16:50RT : Rassemblement devant le tribunal administratif de Limoges 21/06 https://t.co/BqBpVUMI1A
16:50RT : France : SNCF : la justice donne raison aux cheminots -> https://t.co/9RtzCzYkro
16:50RT : Le conseil départemental de Creuse, opposé à la limitation à 80 km/h sur les routes secondaires qui doit entrer en… https://t.co/ArIbphHJCh
16:50RT : Comme dans plusieurs départements, le site Enedis d'aubusson est bloqué. Les salariés veulent alerter la population… https://t.co/s0trSYH6Vb
16:36Saint-Astier : Les rugbymen de l’USAN en Italie pour une cause noble -> https://t.co/gE20c68a1c
16:32Périgueux : Le comité féminin en campagne à Terre en fête -> https://t.co/3OgwUY73bR
16:31Sarlat-la-Canéda : Un travail très valorisant pour les élèves de Segpa -> https://t.co/lOMAl7XUIM
15:44Condat-sur-Vézère : Tous en soutien aux cheminots -> https://t.co/PvkmrQlJNJ
11:47Salon du livre Plumes en Berry diamanche 24 juin avec https://t.co/fZzkyQzwep https://t.co/jSaCtf9fkx

STX : la grande braderie se poursuit

CHANTIERS NAVALS

Nouvelle journée noire hier pour l’industrie française qui a vu la cession, après celle d’Alstom la veille, d’une partie du capital de STX France à l’italien Fincantieri.
Plus que « temporaire », selon le qualificatif de Christophe Castaner, porte-parole du gouvernement, la nationalisation des chantiers
navals de Saint-Nazaire en juillet dernier aura été d’une durée fulgurante.
Après l’absorption des activités ferroviaires d’Alstom par le géant allemand Siemens mardi, c’était au tour hier de STX France de voir une partie de son capital cédé au constructeur italien Fincantieri. La décision a été actée à l’issue d’un sommet italien qui a donné lieu, ce mercredi à Lyon, à une rencontre entre le président français Emmanuel Macron et son homologue du Conseil italien Paolo Gentiloni.
50% + 1% à Fincantieri
Décision synonyme de conclusion d’un dossier à rebondissements et empreint de tensions.
Les 51% du capital de STX réclamés par Fincantieri constituant la principale pierre d’achoppement entre Rome et Paris.
Et, de fait, le constructeur italien les aura obtenus ces fameux 51%. A une nuance près, mais ténue.
En effet, Fincantieri obtient 50% des chantiers navals de Saint-Nazaire auxquels il faut ajouter 1% « prêté » par l’Etat français, avec « droit de retour » pendant « douze ans » si l’Italien ne respecte pas ses engagements.
La « solution » trouvée prévoit de donner, comme ils le souhaitaient, la direction opérationnelle aux Italiens tandis que les Français ont un droit de veto sur le choix du PDG et diverses questions stratégiques dont l’emploi.
Le sommet de Lyon devait en outre donner le coup d’envoi d’un « Airbus des mers », civil et militaire, qui pourrait voir Fincantieri et Naval Group participer ensemble à des appels d’offres à l’étranger et peut-être échanger des participations.
Avec Naval Group, Fincantieri a déjà collaboré aux programmes de frégate Fremm et Horizon.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.