Fil info
22:24RT : Victoire pour la liberté d'expression. Nous poursuivons le combat https://t.co/fIKk3fOp8N
22:23RT : L'Indication Géographique Protégée (IGP) a été accordée aux porcelainiers de Limoges. Seule la porcelaine entièrem… https://t.co/MOWbd1dtGS
22:23RT : Région : Jeudi 14 décembre, ils chanteront pour L’Echo -> https://t.co/FsiQBvNj7M
16:19 ça commence à bien faire de s'en prendre aux syndicats de travailleurs
16:09La secrétaire générale de l'Union départementale CGT de la Creuse Catherine Baly est convoquée au commissariat de... https://t.co/mEUkOlyFAu
13:02RT : Suite aux violences survenues à l’encontre des arbitres lors de rencontres départementales de ces de… https://t.co/ZDLyLsB1KT

Un nouvel élan pour le musée d'art et d'archéologie

Le projet du musée

La restructuration du musée d’art et d’archéologie de Guéret sera «LE» projet culturel du mandat. Le plan de financement a été acté lors du dernier conseil municipal et le projet a été présenté en détails quelques jours plus tard au sein même du lieu. La restructuration du Musée d’art et d’archéologie de Guéret était un des projets de l’équipe de Michel Vergnier lors des élections municipales 2014 avec le complexe sportif. «Il sera tellement engagé qu’il ne pourra y avoir un retour en arrière», note le maire de la ville préfecture lors d’une présentation approfondie de ce projet au sein même du musée qui va donc dans ces prochains mois se transformer... En profondeur.
Particularité de cette restructuration, le musée actuel ne sera que très peu touché, tout se fera sur une extension qui remplacera les bâtiments jouxtant la chapelle et où se trouvaient notamment les prud’hommes. Ils seront déconstruits pour laisser place à deux «cubes», un noir et un blanc, très contemporains. Le noir en ardoise abritera les réserves qui n’ont pas besoin de la lumière, le blanc en pierre sera celui par lequel le public fera son entrée. C’était l’un des problèmes du musée, sa visibilité. Désormais, il sera ouvert sur l’avenue de la Sénatorerie. Un grand hall d’accueil s’ouvrira devant le public avec un grand escalier permettant d’accéder au rez-de-chaussée actuel et au premier étage. Les visiteurs redescendront par l’escalier monumental. Pour les personnes à mobilité réduite, un ascenseur sera installé de façon à ce qu’ils suivent le même parcours muséographique. La sobriété de ce nouvel ensemble sera «importante», précise l’architecte du cabinet Basalt architecture retenu à l’unanimité parmi quatre projets, avec des failles entre les deux cubes et le bâtiment existant. Derrière, l’espace de verdure aujourd’hui peu utilisé sera réaménagé pour reprendre toute sa place tandis que le jardin de la sénatorerie ne sera bien évidemment pas touché, pas question de tailler les séquoia.  Ces travaux nécessaires - pas de gros travaux depuis plus d’un siècle - notamment pour l’accessibilité et la conservation des œuvres vont  également permettre d’exposer plus. «On était saturé», avoue la conservatrice Charlotte Guinois. Les réserves (plus de 10.000 œuvres sur les 18.000 que compte au total le musée, ndlr) vont être regroupées sur un même lieu ce qui permettra une rotation plus facile dans un seul objectif : un nouvel élan pour le musée qui accueille 10.000 visiteurs à l’année dont 5.000 scolaires.
Le début des travaux est espéré avant l’été 2018 pour une fin en 2020. «On nous dit que c’est un des plus beaux musées de Province, il faut le soigner», livre avec fierté Michel Vergnier. «Guéret le mérite, son musée aussi», confirme Christian Dussot, son adjoint à la culture.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.