Fil info
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD
15:27La Châtre : L'harmonie animera l'inauguration de l'état-major du S.D.I.S. -> https://t.co/wzPCQW4gPZ
15:25Issoudun : Elle n'est pas passé de mode, la « mob' » -> https://t.co/7mSkrHfA7x
14:09Le Bourdeix : Les retraités CGT du Bergeracois défileront jeudi à Périgueux -> https://t.co/zqC4cjxQUo
13:42Dordogne : Une nouvelle expérience télévisuelle -> https://t.co/vEPEvarv54
13:41Dordogne : L’université pour se former à l’entreprise artisanale -> https://t.co/apkOd5t90H
12:43RT : Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
12:27Vigeois : Eden : des pacifistes s’exposent -> https://t.co/EgMCmRCZUJ
11:50Haute-Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau | L'Echo https://t.co/F9iC0ipg4m via
11:23RT : ⚠️Accident poids lourd impliqué sur dans le sens ▶️ entre les sorties n°53 (Nespouls) et n°54… https://t.co/PIRsQLIjpi
10:26Bergerac : Code du Travail : le Campanile sur le grill des Prud’hommes -> https://t.co/c7o4oXC2g0
10:10Ussel : Une campagne participative pour maintenir le bar d'ânes -> https://t.co/9M3egHciGr
09:57RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
21:07RT : La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:59Région : Quand l’Education nationale se rapproche de l’entreprise -> https://t.co/abJQTWKUYT
18:56Indre : [intégral] Vanik Berbérian écrit à Agnès Buzyn -> https://t.co/ujYXcKy3cC
18:55Saint-Gaultier : Eglise romane : près de dix siècles d’histoire -> https://t.co/wuUUrPuqav
18:54Indre : Comment aider les orphelins à faire leur deuil ? -> https://t.co/wQmyQUEZYj
18:51# # - -Vienne : Les retraités en ont marre d’être maltraités -> https://t.co/2qWOFhpBhs
18:50Indre : Dans l’intimité de George Sand -> https://t.co/PX6rcRd6DG
18:46La police de Limoges lance un appel à témoins suite à la disparition d'Arnaud Potier, disparu depuis vendredi midi. https://t.co/rAuK1qZxGe
18:13Région : Des pistes pour économiser l’eau -> https://t.co/9yZl9eksh1
18:05RT : Le parti d’extrême droite fait son entrée au parlement de avec 11% des voix. Nouvelle alerte. La pest… https://t.co/G0HDwpOFRW
17:53# # - -Vienne : Des stagiaires au bout du rouleau -> https://t.co/1zI0CG5nSs
17:50Comme chaque 2e dimanche d’octobre, les badauds ont pris d’assaut les rues, le champ de foire de Chénérailles pour… https://t.co/tq5okDutiD

Vent debout, les Régions donnent de la voix

FORMATION

François Bonneau, président
des Régions de France dénonce les intentions du gouvernement et défend les 18 propositions des Régions en matière d'apprentissage.
Alors que la ministre du Travail Muriel Pénicaud vient d’affirmer qu’elle voulait « une révolution copernicienne » dans le domaine de la formation et de l’apprentissage - prochain chantier « social » du gouvernement - et qu’il « ne s’agit pas de se limiter à une réformette, d’ajuster un peu le mecano » dans un entretien accordé au JDD, hier ce sont les principales concernées qui sont montées au créneau. A savoir : les régions de France.
Dans une conférence de presse, le président de cette association - François Bonneau, président de la région Centre Val de Loire, est monté au créneau sur le sujet : « Ce qu’envisage le gouvernement c’est casser l’apprentissage en deux nous ne pouvons l’accepter ».
Contrairement à la ministre qui trouve « les systèmes actuels trop rigides et trop lents », il a défendu le travail réalisé dans le domaine par les collectivités locales : « les Régions font du cousu main » et d’illustrer son propos par le slogan « proximité mobilité réactivité ».
Soulignant que les Régions « sont dans le dialogue avec les chefs d’entreprise et les branches », il a plaidé pour que cet échelon territorial ait « la responsabilité globale de la chaîne d’orientation ». Et de mettre en avant « 18 propositions des Régions pour la réforme de la formation professionnelle, de l’emploi et de l’apprentissage ». Mais surtout, ce président veut être associé à la réforme annoncée. Une exigence qu’il dit avoir été entendue puisque, hier, il a finalement conclu que « le Premier ministre nous a écoutés. Nous serons présents dans la concertation formation et nous ferons entendre notre volonté » .
Hier également, des fuites ont fait état du projet de fusionner les contributions dues au titre de la formation professionnelle et de l’apprentissage pour un montant total de 1,7% de la masse salariale. Une option qui n’a pas été transmise aux partenaires sociaux.
A.S.