Fil info
21:44 — Corrèze : Plus de 2.000 gilets jaunes expriment leur ras le bol -> https://t.co/HysZpjfPQQ
19:38 — RT : Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:52 — Dordogne : Une marée de gilets jaunes sur la Dordogne -> https://t.co/tUSBvfYYLI
18:16 — Pour des raisons de sécurité, les gilets jaunes ont décidé l'interruption de la mobilisation pour la nuit sur Guére… https://t.co/YQ0CIqR5mS
15:55 — Quand tu arrives à la soirée et que tu n'as pas été très attentif au indiqué sur le carton d'invitation.… https://t.co/MwWTY0K7Rn
14:49 — A La Croisière, les gilets jaunes se sont positionnés côté Haute-Vienne et côté Creuse occasionnant des bouchons ju… https://t.co/JLiHNklhDn
14:30 — 17 novembre 2017 : "Concentré de colère" / L'Echo https://t.co/viSNBqz2a2
13:06 — RT : Nouvel incident a . Une femme a été renversée par un automobiliste qui a voulu forcer le barrage au rond-… https://t.co/JPyW1g73zL
13:05 — RT : rond point de Souilhac bloqué avec barrage filtrant. Sono et casse croûte pour les https://t.co/xOBqquPYSJ
12:31 — Manifestation des gilets jaunes : d'après la préfecture une quinzaine de barrages filtrants sont toujours actifs po… https://t.co/MlaXUSBfih
12:20 — Les colonnes de évoquent la position du de l’ https://t.co/kIGBDMaIDs
10:24 — Bjr, avez-vous quelqu’un de chez vous à Thiviers? Avez-vous une adresse email que les personnes sur p… https://t.co/ooFFbJeel4
10:20 — RT : les véhicules passent sur le rond-point des Balladours toutes les 30 min. "On est pas là pou… https://t.co/mlEPqHekqZ
10:20 — RT : il s agit en fait d un barrage filtrant au rond point des balladours. Agriculteurs, commerça… https://t.co/A0aJtBva68
10:20 — RT : rond point des balladours complètement bloqué https://t.co/tgGvLo3OQe
10:11 — Mobilisation des gilets jaunes ce matin : La goutte d'essence qui a fait déborder le vase. https://t.co/YmmQ5s9NjL
10:06 — Plus grand que le stade Amedee Domenech à Brive où joue le CAB ... créer un stade… https://t.co/8zaQfKOXS1
08:36 — Rdv samedi 24/11, pour un moment d’échange et de partage avec , autour d’un footing Ouve… https://t.co/Z4wkQbfKWp

Le rapport accablant sur les discriminations

ÉTUDE. Un rapport du CNRS et de SOS Racisme rappelle que les discriminations à l’accès à certains services demeurent.

FRANCE
Lors d’une conférence de presse organisée hier, l’équipe de recherche TEPP du CNRS et SOS Racisme ont présenté les résultats du projet Diamant sur les discriminations dans la vie quotidienne. Ce rapport fait écho au discours d’Emmanuel Macron la semaine dernière à Tourcoing, disant vouloir « traquer les employeurs qui ne respectent pas ce qui est dans la loi qui interdit la discrimination à l’embauche » et « pénaliser les entreprises qui ont recours à ces pratiques ». Les résultats de cette enquête résonnent comme un appel à la société civile, puisque les discriminations en fonction de l’origine sociale, géographique et l’âge demeurent.
Près de 15 000 demandes ont été envoyées par l’équipe en charge de ce projet, à des opérateurs dans sept secteurs « encore pas ou peu testés » : l’achat de voitures d’occasion, la formation pour adultes, le rachat de fonds de commerce, l’hébergement de loisir, le crédit à la consommation, l’assurance automobile et la complémentaire santé.
De nombreux secteurs touchés
Pour mener à bien cette étude, les chercheurs ont dû créer six profils d’origine, de sexe et de lieu de résidence différents, mais au cursus strictement équivalent, tous en situation de précarité et ayant décidé de se réorienter dans le domaine  du commerce. « On ne s’attendait pas à trouver autant d’inégalités de traitement entre les candidats.
Ça signifie globalement qu’il y a des pratiques commerciales qui s’éloignent du principe d’égalité de traitement des clients potentiels » souligne Yannick L’Horty, l’un des coordinateur de l’étude.
Les discriminations touchent des secteurs très variés : par exemple, un jeune homme vivant dans un quartier populaire a moins de chances d’obtenir une assurance automobile: il reçoit moins de réponses positives que les autres sondés. De plus, il se voit offrir un tarif annuel moyen de 681,40 euros soit 60 euros de plus qu’un jeune homme du même âge résidant ailleurs, et 100 euros de plus qu’un homme de 42 ans. « Cela signifie que les vendeurs d’assurance considèrent que ce client est un plus mauvais payeur ou un plus mauvais assuré qu’un autre, donc ils le sanctionnent par un moindre accès et un prix plus élevé » explique Yannick L’Horty.
Des conclusions similaires se retrouvent dans d’autres domaines : concernant les demandes de crédit à la consommation, l’âge semble être le facteur déterminant, devant l’origine. Les jeunes obtiennent 30 à 40% de réponses positives contre 65% pour un homme de 42 ans. Cependant, le taux de réponse pour deux femmes du même âge, avec la même situation sociale mais des origines différentes diffèrent de 10 points.
Pour les complémentaires santé, les demandes ont été envoyées à 52 établissements. Les taux de réponse positive sont dans tous les cas supérieurs à 85%. En effet, dans ce domaine, les discriminations se font sur l’âge. « L’individu de 42 ans se voit proposer un tarif de l’ordre de 50% plus élevé que les individus de 22 ans à niveau de garantie comparable », décrit l’étude. Plus la personne est âgée, plus cher elle paiera sa complémentaire santé.
De quoi s’interroger sur son propre sort.
Salomé Hénon--Cohin