Fil info
23:16International : Le sort des civils en débat -> https://t.co/XtVXKgp6in
22:42France : Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan -> https://t.co/gjVtpMYoJN
22:40France : Négociez, il en restera peut-être quelque chose -> https://t.co/Onm4Rza19Q
22:29Tulle : Riposte pacifique et enquête ouverte suite à l’altercation entre des jeunes et le DPS -> https://t.co/QWQl6p2qHu
22:23RT : Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
22:22RT : Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
22:22RT : Treignac : L’évasion 4X4 version française -> https://t.co/lZhFMyDoCn
22:21RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
21:23 Pour le 15 MARS à PARIS il faut AIDER les RETRAITÉS à s’organiser pour CE DÉPLACEMENT CAPITAL! Personnelleme… https://t.co/kzj0ogHFto
20:43Région : Territoires ruraux : le Limousin veut être pilote de la téléjustice -> https://t.co/TIQlYfUgi2
20:41Région : Le salon, une histoire de famille -> https://t.co/olJKMOGE3o
19:09La Ville de a désormais son compte twitter officiel : ! https://t.co/pa4pocbEbB
18:53Périgueux : Dénoncer les violences policières contre les Zadistes -> https://t.co/94Pbif6zd3
18:42Indre : Tri Yann et Jean-Marie Bigard à l’étang de Luant cet été -> https://t.co/zwn5p38t0i
18:41Indre : Châteauroux - Guterslöh, une année riche à venir -> https://t.co/nEYBZkdAAX
17:58RT : ⚠️Vague de froid. Certains appareils de chauffage peuvent provoquer des intoxications au . Soyez… https://t.co/beQQeOzh3k
17:56Rue de la Boucherie, les structures ont été consolidées. Réouverture dès ce soir 18h. https://t.co/91rqHnrDlO
17:40RT : Période de grand en Nouvelle-Aquitaine : vigilance et bons réflexes à adopter ! Des températures extrêmement… https://t.co/Ztqh9faTD6
17:10RT : L'Humanité donne un coup de jeune à Karl Marx dans son dernier hors série ! A retrouver chez votre marchand de jou… https://t.co/4jN2byagFt
17:09RT : 🤽🏻‍♀️🤽🏼‍♂️Sport : Samedi 24 février à partir de 18h - Matchs équipes masculine et féminine de waterpolo pour France… https://t.co/dOEOSnCjN2
16:44Dordogne : « Les bourgs centre n’existent que grâce aux communes des coteaux » -> https://t.co/u5iRc2xrGO
16:40Sarlat-la-Canéda : Chantier ouvert à l’école du Pignol -> https://t.co/XdAyXzHcvs
16:22RT : 🔵❄️[GRAND FROID] Appareils à combustion ⚠️Attention aux intoxications au 🔎Les symptômes : maux d… https://t.co/1OWqWmPpEo
14:10Dordogne : Le photovoltaïque essaime -> https://t.co/slVkb8h1xW
14:01Dordogne : Le Périgord s’exporte au salon de l’agriculture -> https://t.co/4oMLiFLXBA
13:59Sarlat-la-Canéda : Manifestation des Rougié à Pau vendredi 2 mars -> https://t.co/vhqfvkmyDY
13:20RT : Soutien aux journalistes de poursuivis par des entreprises ! https://t.co/xyVnWzhmOm
12:31 A lire dans l’ du jour évidemment
11:12La Nuit de article de réservations au 0254076392 https://t.co/fWY2hAsBr0

La France insoumise planche sur son avenir

POLITIQUE. Le mouvement de Jean-Luc Mélenchon réunit une Convention nationale ce week-end à Clermont-Ferrand afin de poursuivre sa structuration.

GAUCHE
Le mouvement La France insoumise poursuit sa démarche de structuration au cours d’une Convention nationale tout le week-end à Clermont-Ferrand, dans un délicat équilibre entre « liberté d’action » et « cadre national ».
En effet, revendiquant 555.000 « inscrits », le mouvement n’a toujours pas de chef, d’exécutif officiel ni d’instances de fonctionnement interne. Il n’est d’ailleurs pas envisagé qu’il y en ait de manière formelle à l’issue de ce grand rendez-vous d’environ 1500 personnes.
Actions, programme, groupe parlementaire, liens avec les luttes sociales, espace politique, comité électoral : le mouvement que Jean-Luc Mélenchon envisageait « gazeux » à la rentrée doit surtout ne ressembler à rien d’existant.
« C’est la clôture d’un cycle et le début de quelque chose d’autre » résume le député des Bouches-du-Rhône, que nous avons rencontré récemment.
Le président du groupe des Insoumis à l’Assemblée nationale fait le pari du « nouveau » face à ce qu’il appelle « les vieux sillons ». Selon lui, « nous sommes à un point de passage jamais exploré jusqu’à présent ».
Au-delà de son positionnement personnel, c’est l’ensemble de sa démarche qui joue une sorte de va-tout. Le soin pris à se démarquer a été si prégnant que la France insoumise n’aura que très peu droit à l’erreur.
Le mouvement se sait attendu au tournant. Pour l’heure, « notre feuille de route et notre calendrier sont respectés » assure l’ancien candidat à la présidentielle en 2012 et 2017.
Quid du fonctionnement démocratique de LFI, dont certains en son sein estiment qu’il se concentre parfois autour d’un noyau dur. Le député réfute cette critique et affirme ne « pas vouloir faire un mouvement plus démocratique, mais plus inclusif ». Un autre pari.
Objectif : l’enracinement Concrètement cela passera, par l’émergence de groupes d’action, çà ou là. « Où vivent, travaillent et militent
les Insoumis dans leur quotidien ». Pas de découpage en sections, fédérations... « ça, j’ai déjà donné » argumente celui qui fut plusieurs décennies élu et/ou dirigeant du Parti socialiste.
Sur les angles d’attaques, « nos livrets continuent à être publiés et demeurent notre ligne, ce qui n’exclut pas qu’on puisse ensuite sur le terrain se lier ou animer des mobilisations locales ». Les caravanes sanitaires qui arpenteront prochainement certains quartiers populaires de France pourraient en être une des illustrations.
Le terme « enracinement » est cité à plusieurs reprises. Jean-Luc Mélenchon assure ne vouloir se projeter sur aucune échéance électorale. Le terrain d’abord. Et quand on lui demande comment va s’exercer le leadership dans la France insoumise après la Convention de ce week-end, il rétorque aussi sérieux que souriant : « Mais c’est moi ! Car je suis garant de l’élection et du programme de 2017 ». Une manière également, selon lui, « d’éviter les guéguerres de chefs ».
Au cours des discussions, les Insoumis découvriront ce week-end les trois campagnes nationales qu’ils ont choisi de mener en 2018, parmi trente propositions allant de la lutte contre les déserts médicaux à celle contre la sélection à l’université, en passant par la promotion d’une limitation des écarts de salaire de un à 20 maximum dans les entreprises .
Sébastien Madau
smadau@lamarseillaise.fr

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.