Fil info
19:34Châteauroux : La rectrice auprès des tous petits -> https://t.co/X4UdYiXwuo
19:32Indre : La couveuse : un dispositif qui a fait ses preuves -> https://t.co/KeDoShBSY7
19:31Châteauroux : Des travaux à la résidence des Rives de l’Indre -> https://t.co/hoFMaELL8E
18:52RT : Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
18:36Bugeat : Projet innovant vs désolation ! -> https://t.co/S2YWwfe4Ly
16:41Saint-Barthélemy-de-Bellegarde : Le pastolarisme en exemple -> https://t.co/WTVlHIibwi
16:29Sarlat-la-Canéda : Vers de nouvelles modalités de collecte -> https://t.co/LKSm8QZgRn
15:14RT : Les salariés de Carrefour se battent pour une revalorisation de leurs salaires : « On ne vit pas, on survit »… https://t.co/u0GCFAwa2q
15:07Dordogne : FO pénitentiaire prêt à rejoindre la convergence des luttes -> https://t.co/fHGJLF3bLu
15:06Périgueux : La permanence du député Philippe Chassaing vandalisée -> https://t.co/DFIpWtOj4F
15:00Dordogne : Un bol d’air financier pour la Semitour qui veut voir plus loin -> https://t.co/8U8VMDUtrp
14:58Dordogne : L’école pour tous les enfants -> https://t.co/0aqEHYICp3
14:32Bergerac : Cheminots et retraités s’invitent à la permanence En Marche -> https://t.co/XINzPaf5J6
13:56Vous souhaitez devenir partenaire du ! Contactez nous via Gael Champier ou Michel Bremont https://t.co/42ZRHT1UBH
11:08Bergerac : CAB : les deux points de hausse fiscale définitivement entérinés -> https://t.co/6s7DbBAq0r
11:05Mérinchal : prévention du risque routier et aide à la conduite Le département de la Creuse, la conférence des finan… https://t.co/qMg9uuj0K1
22:42Corrèze : "Un ennemi : Macron et son système" -> https://t.co/9g2PnS50BM
21:27Handball : Rester lucide jusqu'à la fin -> https://t.co/f7BLYFPjfW
21:26Sport : Du haut vol en perspective -> https://t.co/zy2BY88w4O
21:24Football : Tout sauf une défaite! Par Daniel LIMOUSIN -> https://t.co/nQ7RM0NhfJ

Une nuit de la Saint-Sylvestre placée sous bonne garde

La nuit de la Saint-Sylvestre, tandis que les uns font la fête, les autres travaillent pour que celle-ci ne tourne pas au drame.
Services de police (nationale et municipale), de gendarmerie, sapeurs-pompiers, mais également Samu et services d’urgence, la nuit de la Saint-Sylvestre n’est pas forcément synonyme d’agapes pour tout le monde. Car si les uns font la fête, les autres veillent. Comme chaque année à pareille époque, ces services de sécurité et de soins sont renforcés pour parer à toute éventualité.
Ainsi, au commissariat, de Périgueux, les effectifs montent à une vingtaine de fonctionnaires, avec l’apport de renforts entre 21 h et 8 h du matin et les patrouilles passent de trois à six. Généralement, les débuts de nuit sont calmes et ne commencent véritablement à s’agiter qu’à partir d’une heure du matin quand les repas s’achèvent. Les sorties de boîtes de nuit vers 4 h du matin sont également placées sous surveillance, même si de plus en plus les gens font preuve de prudence et la recommandation de ne pas conduire si l’on a bu semble de plus en plus être suivie. C’est ce qu’a pu apprendre la préfète dimanche soir au cours de sa traditionnelle tournée des services de sécurité et d’urgence de la Saint-Sylvestre.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.