Fil info
20:58Victoire d'aubusson aux tirs au but 4 à 3 !
20:45Séance de tirs au but entre Aubusson et Gouzon.
20:04Égalisation de Gouzon 1 à 1 par Gokhan Poyraz. Direction les prolongations.
18:40La finale hommes a débuté à 18h. Aubusson mène 1 à 0 grâce à Jeremy Nury.
17:32En direct de Felletin pour les finales de la Coupe de la creuse. Chez les féminines, La souterraine s'incline après… https://t.co/jcxNTx1DZG

Les maladies hivernales sont bien là

SANTÉ. La grippe a continué sa progression partout en France la dernière semaine de 2017. Idem pour la gastro-entérite et la bronchiolite.

ÉPIDÉMIE
Selon le bulletin hebdomadaire de Santé publique France, l’épidémie de grippe hivernale reste d’« intensité modérée. » Dans la semaine du 25 au 31 décembre, l’agence sanitaire a recensé près de 11 500 passages aux urgences pour grippe ou syndrome grippal, une progression de plus de 80% par rapport à la semaine précédente.
Les consultations médicales montrent 527 cas pour 100 000 habitants, chiffre « en forte augmentation » par rapport aux 349 cas estimés une semaine auparavant. Toutes les régions en métropole sont en « phase épidémique », mis à part la Corse, en « phase pré-épidémique ». Santé publique France a fait état de 31 morts depuis le 1er novembre parmi les « cas graves de grippe admis en réanimation ». Cependant, en France comme dans quatre autres pays (Suisse, Espagne, Pays-Bas et Turquie), l’épidémie de grippe a une « intensité modérée », tandis que dans 28 autres pays européens elle est d’« intensité faible ». « La vaccination reste la meilleure protection », souligne Santé publique France. Autres conseils pour limiter la transmission : lavage fréquent des mains, contacts limités avec les malades, aération du logement chaque jour, et port d’un masque quand on présente un syndrome grippal. L’épidémie de gastro-entérite a aussi progressé sur le territoire par rapport à la semaine précédente.
Sept régions sont maintenant en phase épidémique (Hauts-de-France, Grand Est, Auvergne-Rhône-Alpes, Occitanie, Provence-Alpes-Côte d’Azur et Corse), six en phase de pré-épidémie, et une seule (Pays de la Loire) reste épargnée. À l’échelle nationale, les consultations pour « diarrhée aiguë » sont restées au même niveau qu’avant Noël, « en-dessous du seuil épidémique », alors que les passages aux urgences ont été « en augmentation
», au même niveau que fin 2016. Enfin, l’épidémie de bronchiolite, maladie qui touche les moins de deux ans, avance également. Elle a causé 4 600 passages aux urgences et 715 visites de SOS Médecins, respectivement 6 et 11% de plus que la semaine précédente. Toutes les régions sont en « phase épidémique », à l’exception de l’Île-de-France qui en est sortie après avoir été touchée plus tôt.
Avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.