Fil info
18:56RT : Dans 15 minutes, ne manquez pas le Conseil municipal en direct sur notre site Internet et réagissez avec le hashtag… https://t.co/ybFkGDAujo
18:54La , les 87 et la chambre d' de la annoncent dans un communiqué que le… https://t.co/kJ4X1FeHVN
18:37Châteauroux : L’Uzine publie 17 histoires dans sa première revue BD -> https://t.co/at9kt6KWSM
18:36 ça c'est du grand débat, à lire les commentaires on sait tout de suite où on est... enfin pourvu qu'o… https://t.co/EPFAjdKRxm
18:33RT : Henri Sterdyniak : « Augmenter le Smic ne détruit pas d’emplois » https://t.co/huThWpwUAw
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao

Ouverture de la chasse aux chômeurs

SOCIAL. Sous couvert de mettre un terme aux abus de supposés « fraudeurs », la ministre du Travail Muriel Pénicaud prépare le terrain à la mise en place de mesures coercitives. Tandis que la réforme de l’assurance chômage devrait intervenir, elle, en avri

CONTRÔLES
« Renforcer les sanctions », traquer les « fraudeurs », « remettre de l’ordre dans tout ça »... La ministre du Travail, Muriel Pénicaud, a sorti l’artillerie lourde hier matin pour évoquer l’offensive qu’elle entend mener contre ceux qui percevraient indûment des allocations chômage.
Discours qui n’a pas manqué de faire réagir vivement les auditeurs de France Inter, radio sur laquelle elle était interrogée. D’autant que, forcée de l’admettre elle-même, les supposés « fraudeurs » en question ne constitueraient, selon ses propres termes, qu’une « petite minorité » des demandeurs d’emploi. Une petite minorité, donc, pour laquelle l’on est prêt à déployer un arsenal coercitif conséquent. Lors de la campagne, Emmanuel Macron avait en effet indiqué qu’il multiplierait les équipes de contrôle par cinq, en les faisant passer à un millier.
Un profond désaccord sur le contenu des mesures envisagées, Emilie Cantrin, conseillère à Pôle emploi et syndicaliste CGT, relève également «l’ambiguïté » du terme employé : « Quelqu’un qui fraude, c’est quelqu’un qui triche. On peut par exemple considérer que c’est le cas d’une personne qui retrouve un emploi et qui ne le déclare pas. L’appliquer à quelqu’un qui, momentanément, parce qu’il est en difficulté, voire en grande détresse, ne recherche pas d’emploi, c’est abusif. »
« Adaptables aux besoins des entreprises »
Même si la ministre s’en défend et martèle que le seul objectif est de mettre un terme à d’éventuels abus, en filigrane le discrédit est jeté
sur l’ensemble des demandeurs d’emploi. Pour Emilie Cantrin, il ne fait aucun doute qu’il s’agit de « les obliger à accepter n’importe quel travail,
quelles qu’en soient les conditions et même s’il ne correspond pas à leurs qualifications. On veut qu’ils soient adaptables aux besoins des entreprises.» Et, à cet égard, les mesures envisagées sont éloquentes.
Ainsi, Le Canard enchaîné a tout récemment fait état d’une note interne d’Antoine Foucher, directeur de cabinet de la ministre du Travail, qui préconise à la fois un renforcement des sanctions et l’obligation pour chaque demandeur d’emploi de fournir un « rapport d’activité mensuel », justifiant des démarches entreprises. Actuellement, en cas de recherche d’emploi insuffisante ou de refus de formation, un chômeur peut voir son allocation réduite de 20% pendant deux à six mois. Selon la note, l’allocation serait réduite de 50% pendant deux mois.
« Pour le moment, c’est une note, je ne sais pas ce qu’en pense réellement la ministre », a nuancé Jean-Claude Mailly (FO), la jugeant néanmoins « pas acceptable ».
À l’heure de la chasse aux chômeurs, se profile également la réforme de l’assurance chômage. Selon la feuille de route présentée mercredi par le gouvernement, le projet de loi devrait intervenir en avril. Et là encore, nombre d’organisations syndicales craignent le pire.
« Avec le transfert des cotisations sociales vers la CGS, ce que l’on voit poindre, c’est un changement de philosophie profond » qui se traduira par un glissement sur un modèle empreint de la logique anglo-saxonne. « L’assurance chômage implique que l’on cotise pour s’assurer contre un risque », en l’occurrence celui de la perte d’emploi, souligne la responsable syndicale.
Dans un « État macronien pas du tout protecteur des plus faibles », elle redoute l’instauration d’un système fondé sur « des aides sociales ». Et, ajoute-t-elle, « qui dit aide sociale dit contrôle ». La boucle est bouclée ? « Nous ne sommes pas dans des réformes purement gestionnaires
mais dans une réelle volonté de transformation du modèle social, qui tend vers une société de la concurrence entre les salariés et les chômeurs », prévient-elle.
A.M. avec AFP