Fil info
18:25Dordogne : « Ils veulent une justice rendue plus vite et moins chère » -> https://t.co/XIOKKKDyjw
18:24RT : 🔴Nous allons apprendre ce soir la définition de «CONNARD»:⤵️ Une désignation de quelqu'un qui se comporte de faço… https://t.co/2BLVbo3Fyw
18:23RT : Issoudun : les Gilets jaunes bloquent l'usine Vuitton. https://t.co/NDEVXjmH6m
18:21RT : "De Led et de Feu" par Vincent Mézières vendredi à partir de 18h Place Saint-Pierre https://t.co/YCYfkJvY8y
18:16RT : Profitez jusqu'au 5 janvier de la patinoire en plein air (entrée gratuite) ! Plus d'infos 👉… https://t.co/TIH8mMkSnX
17:58Elévation au niveau « Urgence attentat » du plan VIGIPIRATE Suite aux dramatiques évènements qui se sont déroulés… https://t.co/PqxNCmTdKx
17:11Périgueux : Un discours ravageur -> https://t.co/CmzeOyx9Sg
16:44RT : En début d’après-midi, les ont été engagés pour une intervention commune de Trélissac, ldt la Feuillera… https://t.co/2A1JHaaTyt
16:39Sarlat-la-Canéda : C’est parti jusqu’au 31 décembre -> https://t.co/BRTxW9T1gz
16:22RT : Fraternité, fraternité avec nos concitoyens : ce mot de notre devise républicaine prend tout son sens cette nuit, a… https://t.co/jtufgfVetx
16:22RT : Emploi : en Corrèze, festival et lieu de création théâtrale dirigé par un collectif d'artistes situé à Tu… https://t.co/Jn0mFvYHVv
16:20Posture vigipirate : urgence attentat. Renforcement de la sécurité en Haute-Vienne. Lire communiqué du préfet https://t.co/sadCBwI1Rw
16:19Le maire de Limoges a adressé un courrier de soutien au maire de Strasbourg. A lire https://t.co/MTeItTaYav
15:59Chancelade : Une série de chantiers pour achever le mandat -> https://t.co/SjZXlH4u5e
14:08Bergerac : Gilet jaune, Tomy a débuté une grève de la faim -> https://t.co/CCB7bI5Nxs
13:21Bergerac : Le président n’a convaincu aucun gilet bergeracois -> https://t.co/k6fvRPU9by
12:55Déni, traitement et problèmes des sérologies : tous les sujets balayés lors de la conférence du Pr Perronne en… https://t.co/TzznHJoajt
11:35RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:31RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:30RT : 🔴 Le plan est relevé au niveau Urgence Attentat. Il permet une vigilance et une protection maximum en c… https://t.co/4lpSqRCX2e
11:21RT : les avocats font un lancer de codes (civil, santé publique, travail...) dans le parc de la préfecture "pour… https://t.co/kJ25uq7oTB
11:21RT : nouvelle manifestation des avocats (barreaux de Tulle et de Brive) contre la réforme de la justice. Cette fo… https://t.co/L7zhmJCiKm
10:06France : Strasbourg sous le choc, le tireur du marché de Noël toujours recherché -> https://t.co/IiFMCLtqAx
08:50 alimentaire - -Vienne : Les chasseurs soutiennent la Banque Alimentaire 87 -> https://t.co/zmK5VsTtQd
08:00🔜 vous invite à , un village médiéval remarquable du . Laissez-vous guider par Nadia… https://t.co/qnKXg3btV9
07:55 jaunes - -Vienne : Des gilets jaunes reçus par le préfet -> https://t.co/IKTJ6Wgned
07:53 # - -Vienne : Manifestation vendredi: la CGT très très remontée -> https://t.co/14JOVi3O5c
07:50Région : Lycées: faible mobilisation mais grosse détermination -> https://t.co/X4xYRYqd0x
07:48France : Le mensonge d’une augmentation du Smic -> https://t.co/vJyECp6fPj
07:46France : Fusillade à Strasbourg: "du sang et des douilles" sous les illuminations de Noël -> https://t.co/izj9XTH8qD
22:45Assemblée citoyenne de préparation du conseil municipal ce vendredi 14 décembre 2018 à 19h à notre local du 11 bd S… https://t.co/zdkixOPLXW
22:03Quand t'es plongé dans un simili de thriller avec un brouillard à couper au couteau !! Arrivera, arrivera pas !! 😂… https://t.co/M2I1esxcao

Les nationalistes prudents mais satisfaits

GOUVERNEMENT. Au terme de la première visite vendredi de la ministre Jacqueline Gourault, les dirigeants insulaires ont salué « un déblocage ».

CORSE
Ils réclamaient un geste de Paris depuis le soir de leur élection le 10 décembre dernier. Il est venu vendredi avec le déplacement de la ministre Jacqueline Gourault sur l’île, à Ajaccio.
Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni - respectivement élus mardi à la présidence du Conseil exécutif et de l’Assemblée lors de l’installation de la Collectivité territoriale unique (CTU) de Corse - ont rencontré la « Madame Corse » du gouvernement.
Et, contre toute attente, les deux hommes ont fait état d’un réchauffement de leurs relations avec l’exécutif national au terme de l’entrevue.
Ceux-ci avaient en effet tenu des propos pour le moins vifs cette semaine.
« Si une Constitution ne permet pas de reconnaître un peuple, c’est à la Constitution de changer et pas au peuple de disparaître », avait déclaré l’autonomiste Gilles Simeoni. Tandis que de son côté l’indépendantiste Jean-Guy Talamoni avait estimé que pour l’heure « ni le Président de la République ni aucun membre de son gouvernement ne sont vraiment au courant de la question corse ».
Changement de ton, donc vendredi, dans la mesure où il a estimé qu’« on est clairement en présence d’un déblocage de la question constitutionnelle,
ce qui n’est pas rien. »
« Un point de blocage juridique et politique a été aujourd’hui levé », a observé Gilles Simeoni.
S’ils assurent demeurer prudents, ils ont néanmoins salué une « ambiance positive » et un « état d’esprit extrêmement constructif ».
S’exprimant un peu plus tard dans la journée, Jacqueline Gourault a réaffirmé une position de fermeté quant à la revendication nationaliste
sur la co-officialité du corse. « La langue de la République française est le français », a-t-elle souligné, avant toutefois de préciser que cela « n’empêche pas de reconnaître les langues, et notamment la langue corse et de faciliter son développement ».
« Droit à l’expérimentation »
Le « déblocage » évoqué par les dirigeants nationalistes ne réside donc pas sur cette question. Le motif de leur satisfaction a été dévoilé par la ministre, qui a admis n’être visiblement pas venue les mains vides, puisque « la réforme de la Constitution, qui est prévue par le Président de la République » a été abordée. Celle-ci employant la formule de « droit à l’expérimentation ». « Il y a des adaptations qui sont nécessaires de la loi sur les territoires et naturellement, c’est quelque chose qui pourra débloquer un certain nombre de sujets concernant la Corse », a-t-elle indiqué.
De quoi réjouir en effet ceux qui réclament une autonomie accrue pour l’île. A cet égard, la Collectivité territoriale unique, qui a fait disparaître
les deux Départements, fait figure de « laboratoire ». Un premier pas vers les « pactes girondins » prônés par Emmanuel Macron ?
Un calendrier de rencontres a également été fixé : après avoir été reçus par le Premier ministre le 22 janvier à Matignon, Gilles Simeoni et Jean-Guy Talamoni s’entretiendront avec le président du Sénat Gérard Larcher, à une date non encore précisée. « A la fin de ce premier cycle de discussions, le Président de la République aura l’occasion de s’exprimer pour donner sa vision de ce que doivent être les relations nouvelles entre la Corse et la République », a commenté Gilles Simeoni.
A.M. avec AFP