Fil info
20:50Brive-la-Gaillarde : Ils ont des chapons bien ronds -> https://t.co/Rdbcp7yXFh
20:29Corrèze : Des lanternes vraiment éclairantes ? -> https://t.co/GWu4PM1g5r
19:26 Quels sont les matchs qu'il faut perdre? ;-)
19:25Indre : Le Poinçonnet se sort du piège -> https://t.co/X8iPrtYkY8
19:22Argenton-sur-Creuse : Le Comité de défense de la gare toujours en colère -> https://t.co/17cx454dXi
19:22 Cc .
19:21Châteauroux : Saint-Denis : les habitants ne désarment pas -> https://t.co/140zpPbZ8H
19:21Indre : Acte V : 150 à 200 manifestants dans le froid -> https://t.co/z2o1ekVOlP
19:03Les Gilets jaunes sur la RN145 et au Monteil-au-Vicomte https://t.co/QQb4K4ZdF5
18:59Et un acte V. La détermination des gilets jaunes de la Creuse unie ne faiblit pas. Ils poursuivaient la mobilisati… https://t.co/MOksBVlhkr
18:39Coulounieix-Chamiers : Éco-responsabilité : la Dordogne veut montrer l’exemple -> https://t.co/T0zkgGmhqG
18:13Périgueux : Une boutique pleine de couleurs et de saveurs -> https://t.co/DtJI4a4Iwz
18:12Sarlat-la-Canéda : Des dossiers techniques et divers -> https://t.co/9oKO7Eut2C
18:06 la place du Civoire se fait Agora. Prises de paroles appel à signature pour le référendu… https://t.co/dfl60aFI9B
17:44 dépôt de bougies place du Civoire en mémoire des victimes de l'attentat de Strasbourg et des G… https://t.co/0XFkJ1jGZo
17:21Neuvic : «Je filme le métier qui me plaît» -> https://t.co/q8BgC4x8Gn
17:01 à peine 17h sous la halle Brassens une centaine de personnes se prépare à marcher dans les ru… https://t.co/1efHVajX5Y
17:00Périgueux : Les Gilets jaunes restent mobilisés -> https://t.co/01RuEzIp1S

Faire ressortir la fierté

EUROCUP : Limoges CSP - Reggio Emilia

Ce mardi 2 janvier 2018  à la fin de la rencontre d'Eurocup largement perdue 87-54, les Italiens de Reggio Emilia ne fanfaronnaient pas et les Français, eux, étaient dans un état que l'on ne pense jamais atteindre lorsque l'on pratique la compétition, au plus petit ou au plus haut niveau. Car de plus, en Italie, cela aurait été pour l'absent définitif et pourtant tant présent... le voyage dans la famille.
Depuis, si ce n'est la révolte face à Gravelines, le CSP traîne son basket comme il traîne sa peine. Pas d'âme, plus de collectif, un manque d'entraide flagrant, le départ de Zerbo (qui serait si utile rien que pour la dissuasion), la blessure de Jaiteh (où l'on regrette encore plus Zerbo) et peu à peu... cette équipe qui faisait plaisir à voir après deux années de disette collective a « tout perdu ».
Il reste pourtant un long chemin à parcourir. Certes, les Limougeauds seront à la Leaders Cup chez Mickey et comme premier adversaire des Nanterriens qui viennent de perdre chez eux face au Mans. Certes, il reste deux rencontres européennes « pour du beurre » ce soir et la semaine prochaine pour un voyage en Russie qu'il faudra bien faire...
Mais il reste surtout à finir un championnat qui est maintenant dans sa deuxième phase (la troisième, comme en rugby est celle des play-off). Alors, autant commencer dès ce soir, comme l'a souligné après avoir rangé les valises dans le bus au sortir du Chaudron portelois, « à remonter en régime. Le meilleur reste à venir » a souligné le coach qui connaît bien son groupe.
Avec qui !
On ne peut dire au moment de ces lignes (la veille, nous ne sommes pas des réseaux sociaux), Jaiteh « pourrait » être sur le terrain. Carter aussi, mais est-il encore joueur ou « fantôme ». Le grand ailier fort est quasiment devenu imperceptible. Si on rajoute Hayes qui est maladroit, Howard et Bouteille qui ont les bretelles usées d'avoir tiré dessus, Conklin qui se bat mais ne retrouve pas d'adresse, Morency capable de beaucoup mais pas souvent offensivement et le duo Joyce-Gibson qui arrive rarement à être bon... ensemble. Lydeka pour sa part peut être solide ou « non servi ». C'est aussi cela un sport collectif.
On sait, pour l'avoir apprécié, l'avoir écrit, que cette équipe peut beaucoup de choses. Ce soir face à une phalange mondiale, de taille, de talent, il faudra faire vibrer des supporters qui, légitimement, pourraient avoir laissé des places libres.
Alors, reportons nos plaisirs à plus tard... à moins que le premier déclic ne soit pour ce dernier jour d'un janvier 2018... terrible !