Fil info
22:18Basket : Boulazac n’a pas à rougir! -> https://t.co/UJGZvTnEon
22:17Rugby : Le Racing 92 en finale... pour écrire son histoire -> https://t.co/lPBZ6Iz7tQ
19:40Périgueux : Les cultures urbaines s’affichent en centre ville -> https://t.co/F7mmSphX6Y
19:25Dordogne : Un schéma contre la désertification -> https://t.co/zhSu0BS7PB
19:16 - -Junien : Une pétition citoyenne alerte sur les problèmes de l’hôpital -> https://t.co/oBw720iuYR
19:08Châteauroux : Lire dans les bus Horizon -> https://t.co/ZgpGwQ8dua
16:38 28 avril de plants - : Samedi, on va au «Jardin du Lien» -> https://t.co/CB2OcpnpiS
16:35# # - -Buffière : Une journée intergénérationnelle -> https://t.co/qxfqfLfYGN

Indicateurs tous au rouge

BIODIVERSITÉ. L’agence française fête son 1er anniversaire. Et veut rester optimiste malgré un tableau très sombre.

CLIMAT
« Les indicateurs de la biodiversité
sont aujourd’hui tous au rouge » : le président de l’Agence française pour la biodiversité Christophe Aubel s’est exprimé hier à l’occasion du premier anniversaire de la structure. « Notre biodiversité ne va pas bien » a-t-il insisté.
C’est effectivement le sens du rapport sur l’état de la biodiversité en France en 2017 publié par l’observatoire national de la biodiversité, résultat
d’une démarche participative, créé en 2009 et ayant intégré l’an passé
la nouvelle agence nationale. « Une évolution inquiétante des espèces et un état mitigé des milieux naturels, une destruction des habitats naturels qui se poursuit, des pollutions qui persistent, des espèces exotiques envahissantes en forte progression » : le bilan n’est effectivement pas très positif.
Cependant, le directeur se refuse au fatalisme, mettant en avant les « 650 inspecteurs de l’environnement qui jouent un rôle essentiel pour lutter contre les atteintes », sa confiance dans « la stratégie nationale qui doit coordonner les politiques publiques, les acteurs économiques et les collectivités » ou sa « volonté de construire un dialogue avec les citoyens ».
C’est également un constat du rapport : face au tableau sombre, « la prise de conscience et la mobilisation pour la biodiversité restent soutenues ». La connaissance, « clairement identifiée comme un enjeu majeur pour une action efficace s’améliore » même si encore 9% des habitats naturels
remarquables ne peuvent être évalués faute de données suffisantes, le nombre d’aires marines protégées connaît une progression spectaculaire
tout comme le nombre de schéma d’aménagement intégrant enfin cette option.
A.S.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.