Fil info
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj
15:46RT : Raphaël Varane a rendu mercredi une visite discrète au centre de formation du RC Lens, où il a été formé. Il a offe… https://t.co/VuzLnJKbjL
15:46RT : C’est fou ! Si seulement quelqu’un l’avait vu venir. Les étudiant·e·s auraient peut-être pu se mobiliser sur la que… https://t.co/MhZyRtViil
15:45RT : 🤩Plus que 9 jours pour participer au retour de Pif! On se retrouve sur KissKissBankBank! 😍 https://t.co/5mGTbdIghl https://t.co/blWSjT2jYD
15:45RT : 16/07/18: Dernière étape de la Flottille de la Liberté pour Bel accueil à pour les quatre bateaux, a… https://t.co/JW5bbumcJR
15:44RT : Encadrement des loyers à Paris : "Si on laisse le marché agir tout seul, les classes moyennes seront obligées de pa… https://t.co/BQrpMi1ZhO
15:44RT : ⚠ Nous avons besoin de vos dès maintenant ! A cause des fortes chaleurs et de la , la fréquent… https://t.co/zyDb0oaDd7
15:21Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! | L'Echo https://t.co/OfN0ZNx66S via
15:18Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet | L'Echo https://t.co/RfMcD8rXrB via
15:16Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil | L'Echo https://t.co/88jeG2sUfY via
15:14Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze | L'Echo https://t.co/4Uwgo0oQCT via
14:58RT : Sport / 🚴‍♀️ Ce samedi, le Raymond Poulidor de Limoges Métropole à Bonnac-la-Côte accueille la quatrièm… https://t.co/I7n7a0Z0kC
14:52La programmation à l'espace Crouzy à Boisseuil (Horizons croisés) pour la rentrée. https://t.co/CcJ6oObjqW
14:48Bergerac : Mardi on chante : c’est reparti pour une quatrième saison -> https://t.co/ymDXNJJgMc

PCF : contre un « absolutisme présidentiel » accru

POLITIQUE. Les parlementaires communistes pointent une révision empreinte d’un manque de démocratie et alertent sur la réduction des pouvoirs du Parlement.

CONSTITUTION
La réforme constitutionnelle actuellement envisagée aura pour conséquence, selon Pierre Laurent, secrétaire national du PCF de « renforcer un régime d’absolutisme présidentiel », notamment parce qu’elle se dirige vers « une réduction massive du nombre d’élus (...) à tous les étages de la République ».
Lors d’une conférence de presse à l’Assemblée, le sénateur de Paris a ainsi lancé hier « un messaged’alerte démocratique parce qu’on se  dirige vers une révision institutionnelle et constitutionnelle qui au total va concerner beaucoup de sujets, pour le moment sans aucun débat dans le pays ».
Le président « s’avance vers un processus qui va viser à proposer un paquet ficelé qui ne pourra plus être débattu », a-t-il poursuivi, jugeant qu’un référendum dans ces conditions « consisterait à dire oui ou non au président de la République, et non pas à entrer dans un débat large et citoyen ».
Le Cese amputé de la moitié de ses membres
« Nous n’accepterons pas un processus qui écarterait le Parlement », a insisté Pierre Laurent, plaidant pour ne pas laisser le président « faire sa cuisine tout seul ».
L’annonce la veille par Emmanuel Macron de sa volonté de réduire de « quasi la moitié » le nombre des membres du Conseil économique, social et environnemental (Cese) est « très grave et montre bien que ce qui est visé, c’est la diminution drastique à tous les étages de la République du nombre de représentants du peuple », a-t-il aussi affirmé.
« Le supermarché des godillots »
A ses côtés, le chef de file des députés communistes André Chassaigne a dénoncé globalement l’absence de « justifications sur ce qui est avancé ». Pour lui, la réduction du nombre de parlementaires « ne s’appuie sur rien » et revient à « une forme de révolution institutionnelle qui consiste à couper complètement l’élu du peuple ».
Pour l’élu du Puy-de-Dôme, certains députés, notamment LREM, sont déjà « complètement coupés des réalités du terrain », et avec des députés moins nombreux « ce sera le supermarché des godillots. La chaussure va se vendre à une allure terrible ».
« Il n’y a pas d’ambiguïté : réduire le nombre de parlementaires réduira le pouvoir du Parlement au profit de l’exécutif », a abondé Eliane Assassi, présidente du groupe communiste au Sénat, pour qui « l’affichage démagogique » sur ce sujet « n’est pas à prendre à la légère ».
Les élus ont rappelé que leurs groupes organiseraient un colloque au Sénat le 5 mars intitulé « Face à la crise démocratique : quelle révolution constitutionnelle ? ».
AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.