Fil info
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj
15:46RT : Raphaël Varane a rendu mercredi une visite discrète au centre de formation du RC Lens, où il a été formé. Il a offe… https://t.co/VuzLnJKbjL
15:46RT : C’est fou ! Si seulement quelqu’un l’avait vu venir. Les étudiant·e·s auraient peut-être pu se mobiliser sur la que… https://t.co/MhZyRtViil
15:45RT : 🤩Plus que 9 jours pour participer au retour de Pif! On se retrouve sur KissKissBankBank! 😍 https://t.co/5mGTbdIghl https://t.co/blWSjT2jYD
15:45RT : 16/07/18: Dernière étape de la Flottille de la Liberté pour Bel accueil à pour les quatre bateaux, a… https://t.co/JW5bbumcJR
15:44RT : Encadrement des loyers à Paris : "Si on laisse le marché agir tout seul, les classes moyennes seront obligées de pa… https://t.co/BQrpMi1ZhO
15:44RT : ⚠ Nous avons besoin de vos dès maintenant ! A cause des fortes chaleurs et de la , la fréquent… https://t.co/zyDb0oaDd7
15:21Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! | L'Echo https://t.co/OfN0ZNx66S via
15:18Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet | L'Echo https://t.co/RfMcD8rXrB via
15:16Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil | L'Echo https://t.co/88jeG2sUfY via
15:14Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze | L'Echo https://t.co/4Uwgo0oQCT via
14:58RT : Sport / 🚴‍♀️ Ce samedi, le Raymond Poulidor de Limoges Métropole à Bonnac-la-Côte accueille la quatrièm… https://t.co/I7n7a0Z0kC
14:52La programmation à l'espace Crouzy à Boisseuil (Horizons croisés) pour la rentrée. https://t.co/CcJ6oObjqW
14:48Bergerac : Mardi on chante : c’est reparti pour une quatrième saison -> https://t.co/ymDXNJJgMc

L’apprentissage mis dans les mains de l’entreprise

RÉFORME

Financement, création, contenu des diplômes : la réforme présentée vendredi consacre l’omniprésence de l’entreprise dans l’apprentissage,
au détriment de Régions dépossédées. Même si le Premier ministre Edouard Philippe a d’emblée reconnu qu’il y avait « encore beaucoup de choses à affiner », le contenu de la réforme de l’apprentissage dévoilée vendredi confirme les pires craintes formulées par les Régions et ayant nourries d’intenses batailles avec le Medef.
Les 20 mesures annoncées dépossèdent les Régions en consacrant la liberté de création des Centres de formation des apprentis (CFA). « Les CFA pourront développer rapidement et sans limite administrative les formations correspondant aux besoins en compétences », a ainsi expliqué le ministère du Travail.
Pour calmer le jeu, les Régions se voient en revanche confier « la responsabilité de l’orientation », actuellement du ressort de l’Education nationale. Autre nouveauté et non des moindres : les partenaires sociaux vont désormais intervenir dans l’écriture des diplômes professionnels.
Concernant le financement, il sera désormais dépendant du nombre de contrats et a été simplifié avec la mise en place d’une « contribution
alternance » pour remplacer la taxe d’apprentissage et la cotisation destinée aux contrats de professionnalisation, dont le montant devra être défini par les partenaires sociaux. Avec, in fine, une portion congrue accordée aux Régions pour « tenir compte des spécificités de l’aménagement des territoires ».
Pas étonnant donc que ces Régions via leur association aient dit toute leur déception via un communiqué, condamnant un projet qui ne répond pas « aux véritables enjeux » et craignant « le risque de véritables fractures territoriales dans l’accès à l’apprentissage entre les zones métropolitaines et non métropolitaines ». Le Medef en revanche est ravi, saluant « une vraie ambition », tout comme la CPME qui applaudit une « mini-révolution » par laquelle « l’entreprise est clairement replacée au coeur du dispositif ».
A.S.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.