Fil info
23:35France : Contrôler les industriels : la leçon de l’affaire Lactalis -> https://t.co/5irFln5kfV
23:32International : Le Jefta, un nouvel accord commercial passé en douce -> https://t.co/VjXZaMGEjC
20:51Cyclisme : Le coup de force des Sky et de Geraint Thomas -> https://t.co/JSDfI9edLx
20:50RT : Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:49Région : Brive : La pression monte chez Anovo -> https://t.co/NB01gLnPzC
20:13Montignac : Le monde au cœur de Montignac -> https://t.co/khAQOJlI7n
20:10Dordogne : Mutation des métiers de la Poste et des services publics au programme -> https://t.co/FiZNakc4CG
19:18Châteauroux : Grand nettoyage des places et des rues de Vaugirard -> https://t.co/EKTwZUidhL
18:54Indre : Aérocast, une pépite industrielle au cœur du berry -> https://t.co/2lLxJBNAVs
18:32RT : 🎶 La programmation complète du Festival Eclats d’Email Jazz 2018, les vidéos, le détail de chaque concert, la bille… https://t.co/f4a3eGu9i4
18:12Les maires de Mainsat, La Serre-Bussière-Vieille et Crocq, qui inauguraient une seconde stèle à Chaumont, commémora… https://t.co/H6Vs5pDAnj
15:46RT : Raphaël Varane a rendu mercredi une visite discrète au centre de formation du RC Lens, où il a été formé. Il a offe… https://t.co/VuzLnJKbjL
15:46RT : C’est fou ! Si seulement quelqu’un l’avait vu venir. Les étudiant·e·s auraient peut-être pu se mobiliser sur la que… https://t.co/MhZyRtViil
15:45RT : 🤩Plus que 9 jours pour participer au retour de Pif! On se retrouve sur KissKissBankBank! 😍 https://t.co/5mGTbdIghl https://t.co/blWSjT2jYD
15:45RT : 16/07/18: Dernière étape de la Flottille de la Liberté pour Bel accueil à pour les quatre bateaux, a… https://t.co/JW5bbumcJR
15:44RT : Encadrement des loyers à Paris : "Si on laisse le marché agir tout seul, les classes moyennes seront obligées de pa… https://t.co/BQrpMi1ZhO
15:44RT : ⚠ Nous avons besoin de vos dès maintenant ! A cause des fortes chaleurs et de la , la fréquent… https://t.co/zyDb0oaDd7
15:21Tulle : Tagada... tsoin-tsoin les papilles ! | L'Echo https://t.co/OfN0ZNx66S via
15:18Seilhac : Un réseau de Voisineurs en projet | L'Echo https://t.co/RfMcD8rXrB via
15:16Lubersac : 120 jeunes rugbymen en stage sous le soleil | L'Echo https://t.co/88jeG2sUfY via
15:14Corrèze : 80.000 € d’aides pour Créa Commerce en Haute-Corrèze | L'Echo https://t.co/4Uwgo0oQCT via
14:58RT : Sport / 🚴‍♀️ Ce samedi, le Raymond Poulidor de Limoges Métropole à Bonnac-la-Côte accueille la quatrièm… https://t.co/I7n7a0Z0kC
14:52La programmation à l'espace Crouzy à Boisseuil (Horizons croisés) pour la rentrée. https://t.co/CcJ6oObjqW
14:48Bergerac : Mardi on chante : c’est reparti pour une quatrième saison -> https://t.co/ymDXNJJgMc

Mélenchon s’empare de la question corse

LFI. Le député des Bouches-du-Rhône est favorable à la mention de la Corse dans l'article 74 de la Constitution.

POLITIQUE
Alors que la Corse s’est régulièrement invitée sur le devant de la scène politique ces derniers mois, et particulièrement ces derniers jours, le député et leader de la France insoumise s’est longuement exprimé hier sur la question.
Depuis Marseille, Jean-Luc Mélenchon a ainsi souligné que dans la période récente, « à trois reprises, une majorité a été confiée aux nationalistes ». Et que, si « le nationalisme n’est pas nouveau en Corse », le contexte politique, lui, en revanche est relativement inédit. « Une réalité » avec laquelle « il faut traiter ».
D’autant qu’à son sens ce qu’il considérait auparavant comme « des obstacles insurmontables » n’a plus lieu d’être. Au chapitre de ces « changements considérables » qui impliquent une nouvelle donne, il cite notamment le fait que le mouvement nationaliste « a renoncé à la lutte armée » et qu’il « inscrit son action dans le cadre de la République française ».
« Rencontre improbable »
Aussi Jean-Luc Mélenchon voit-il dans les élus nationalistes - qu’il s’agisse des trois députés ou des dirigeants de la collectivité - des interlocuteurs avec qui il est possible, et souhaitable, de « parler sérieusement et tranquillement ».
Prenant néanmoins soin au préalable de préciser qu’il n’est pas ici question de transiger avec « la tradition jacobine » et les principes républicains qui sont les siens et ceux de sa famille politique. Et admettant qu’il s’agit d’une « rencontre improbable ».
Une rencontre qui a initialement eu lieu de manière informelle, avant qu’elle ne soit suivie d’autres échanges et que les Insoumis n’élaborent
une « méthode de travail ». Qui consiste, en tenant compte de l’insularité, « à partir du contenu concret qu’expriment les Corses ». Car, il en convient, « si nous restons sur une discussion idéologique on ne s’en sortira pas ».
Pour le chef de file des Insoumis, le dossier corse « n’est pas le domaine réservé » du Président de la République.
« Tout le monde doit avoir un avis et une réponse. »
Et l’avis et la réponse de Jean-Luc Mélenchon en la matière sont naturellement en opposition à ce qu’a prôné Emmanuel Macron sur l’île. Notamment la mention de la Corse dans l’article 72 « qui définit le mode d’administration de toutes les collectivités ». Ce qui, craint-il, pourrait constituer « un cheval de Troie » visant à modifier le statut de l’ensemble des collectivités. L’article 74 lui semble plus approprié. Déjà un point commun avec les nationalistes.
A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.