Fil info
20:27Corrèze : Vers une convergence des luttes autour des rond-points ? -> https://t.co/vAxApwjaXb
19:43Périgueux : Pas les pompiers de l’état -> https://t.co/GBBD9KuJG3
19:02Indre : Stop aux éoliennes en Berry, un collectif réunit les opposants -> https://t.co/ZqXdkWRp6X
18:56Indre : Pas dupes des annonces de Macron -> https://t.co/A3Iex2Kb1h
18:01Dordogne : Ils ne veulent pas d’une éducation au rabais -> https://t.co/vtpKgrBDEN
17:45Région : Ils ne disent pas merci Macron -> https://t.co/2l3imTUNfU
17:08Terrasson-Lavilledieu : Les CdC s’unissent pour aider les commerçants et artisans -> https://t.co/M5nY86CfK8
17:06Sarlat-la-Canéda : La 26e campagne sarladaise a été lancée -> https://t.co/iKvrgw590Q
16:57RT : Tout simplement ahurissant : aucun ministre français à la négociation finale de la . C'est la première fois que ça arrive.
16:55# # - -Vienne : Solidarité plutôt que fermeté -> https://t.co/1HEHnQiFUh
16:42# # - -Vienne : Patrick Gensac, le nouveau président -> https://t.co/ym3mXCDqVp
16:33# # - -Vienne : Envoûtant d’énergie -> https://t.co/AHRoFyHkLP
16:31# # - -Vienne : «Je donne - je vends» ou l’économie collaborative -> https://t.co/it0NqH1596
16:25ça bloque à La Croisière
15:51Boulazac : Le mini-golf de Barnabé bientôt réhabilité -> https://t.co/9aU1MPEURg
15:49RT : n’en a pas fini avec nous ! Oui nous sommes en ballotage très défavorable. Mais avec tous les appuis que nous… https://t.co/IBsYTKmj0Z
15:48Un nouveau service proposé par l'Agglo "Je donne - je vends by Limoges Métropole". Dans notre édition de demain. https://t.co/JKPIx6Qwqk
14:54Coulounieix-Chamiers : Une édition qui s’annonce technique -> https://t.co/G4mJzuICSj
11:17RT : convergence des luttes autour du rond point des horloges entre et https://t.co/20meVzsFu1
09:47RT : C'est aujourd'hui à ! Venez nombreux à l'auditorium de la Médiathèque Intercommunale Eric Rohmer à 18h !… https://t.co/kxLKsEMdtD
09:39L'avant dernière étape de la tournée d' se passe à lundi 17/12, Grande Salle de la mairie à 18… https://t.co/mr9A7xtUV0
09:29RT : barrage filtrant et distribution de tracts autour du feu https://t.co/ynBYBhNMFg
09:29RT : les gaulois réfractaires sont en place. Derrière on installe palettes et journaux pour faire un feu https://t.co/jpQXJBcp95
09:29RT : il commence à y avoir du monde malgré le froid https://t.co/84CvTMtvZE
09:29RT : Des manifestants doivent arriver d'Ussel également. Et cet après-midi à 14h le rassemblement sera au rond point de Beauregard à
09:29RT : la arrive au rond point des horloges à la zone de La Montane à en opération escargot. https://t.co/RiF84QXvr6
09:23C'est aujourd'hui à ! Venez nombreux à l'auditorium de la Médiathèque Intercommunale Eric Rohmer à 18h !… https://t.co/kxLKsEMdtD
09:17Nécrologie : Bernard ! on ne t'oubliera pas https://t.co/aCtWnsWTfX https://t.co/aCtWnsWTfX
08:00🌍 Si vous ne connaissez pas , suivez et dans le parc naturel du Périgord L… https://t.co/sCUjJhthUu
07:56Région : Remise du premier prix littéraire Jacques-Lacarrière à Jean-Luc Raharimanana un fidèle des Francophonies… https://t.co/abtQtJfumk
07:53 de Noël Limoges # - : Marché de Noël, une vitrine de l’excellence locale -> https://t.co/ZQTA3C7tv2
07:50Région : SNCF, quand les élus déblaient la voie -> https://t.co/OeAQiqWX4r

Mélenchon s’empare de la question corse

LFI. Le député des Bouches-du-Rhône est favorable à la mention de la Corse dans l'article 74 de la Constitution.

POLITIQUE
Alors que la Corse s’est régulièrement invitée sur le devant de la scène politique ces derniers mois, et particulièrement ces derniers jours, le député et leader de la France insoumise s’est longuement exprimé hier sur la question.
Depuis Marseille, Jean-Luc Mélenchon a ainsi souligné que dans la période récente, « à trois reprises, une majorité a été confiée aux nationalistes ». Et que, si « le nationalisme n’est pas nouveau en Corse », le contexte politique, lui, en revanche est relativement inédit. « Une réalité » avec laquelle « il faut traiter ».
D’autant qu’à son sens ce qu’il considérait auparavant comme « des obstacles insurmontables » n’a plus lieu d’être. Au chapitre de ces « changements considérables » qui impliquent une nouvelle donne, il cite notamment le fait que le mouvement nationaliste « a renoncé à la lutte armée » et qu’il « inscrit son action dans le cadre de la République française ».
« Rencontre improbable »
Aussi Jean-Luc Mélenchon voit-il dans les élus nationalistes - qu’il s’agisse des trois députés ou des dirigeants de la collectivité - des interlocuteurs avec qui il est possible, et souhaitable, de « parler sérieusement et tranquillement ».
Prenant néanmoins soin au préalable de préciser qu’il n’est pas ici question de transiger avec « la tradition jacobine » et les principes républicains qui sont les siens et ceux de sa famille politique. Et admettant qu’il s’agit d’une « rencontre improbable ».
Une rencontre qui a initialement eu lieu de manière informelle, avant qu’elle ne soit suivie d’autres échanges et que les Insoumis n’élaborent
une « méthode de travail ». Qui consiste, en tenant compte de l’insularité, « à partir du contenu concret qu’expriment les Corses ». Car, il en convient, « si nous restons sur une discussion idéologique on ne s’en sortira pas ».
Pour le chef de file des Insoumis, le dossier corse « n’est pas le domaine réservé » du Président de la République.
« Tout le monde doit avoir un avis et une réponse. »
Et l’avis et la réponse de Jean-Luc Mélenchon en la matière sont naturellement en opposition à ce qu’a prôné Emmanuel Macron sur l’île. Notamment la mention de la Corse dans l’article 72 « qui définit le mode d’administration de toutes les collectivités ». Ce qui, craint-il, pourrait constituer « un cheval de Troie » visant à modifier le statut de l’ensemble des collectivités. L’article 74 lui semble plus approprié. Déjà un point commun avec les nationalistes.
A.M.