Fil info
23:18France : Carlos Tavares s’octroie un million sur le dos des ouvriers allemands ! -> https://t.co/UFmKxizjZB
23:15France : Vincent Bolloré en garde à vue pour soupçons de corruption -> https://t.co/y5A14WMOrm
21:24 Structure qui ne sert à rien, malheureusement...
21:19Assises Creuse : plaidoiries bien menées... mais pas assez https://t.co/pNMD42OiOb https://t.co/pNMD42OiOb
21:18Région : Plaidoiries bien menées... mais pas assez -> https://t.co/u1bS0wOBY5
19:24Indre : CIO en danger, les fonctionnaires alertent -> https://t.co/iiWMOKQXaB
19:22Indre : Buzançais-Loches sur la bonne voie ? -> https://t.co/VrSq9rA5Sf
19:20Bugeat : Un trail technique dont la popularité augmente -> https://t.co/xLFmVQ24wv
19:18Indre : Festival des Capables : culture et spectacle pour tous ! -> https://t.co/FGWGc4MpeO
19:01Périgueux : Maltraitants contre leur gré -> https://t.co/Jdxdv4Pn3S
19:01Corrèze : Devoir de mémoire international -> https://t.co/triMrDL3Wv
18:59Périgueux : A la découverte du groupement -> https://t.co/L6V2z4GDLZ
18:00Annesse-et-Beaulieu : Une visite auprès des victimes de l’insécurité routière -> https://t.co/8moscRPHtC
17:22Bergerac : Ciné, gastronomie, expos... le mois de mai aux couleurs de l’Italie -> https://t.co/LuwsyJdwbt
17:21Région : Le parquet de Paris ne fait pas appel du jugement -> https://t.co/rxki1m9uZ7
17:03Saint-Léon-sur-l'Isle : Une réunion publique explosive -> https://t.co/kBZhNuk4nF
17:03Saint-Léon-sur-l'Isle : Une réunion publique explosive -> https://t.co/Cl7NCP3IpN
16:10Sarlat-la-Canéda : Le 1er mai ne restez pas sur le quai -> https://t.co/dEQnDFy0ie
15:56RT : Votre mobilisation est nécessaire https://t.co/9yZASTLLyG https://t.co/G4UwLdwZzM
15:49Trélissac : Lucien Chataignier, un homme d’écoute et de vérité -> https://t.co/y1jXNRiFRl
15:43Dordogne : Quinze jours de culture occitane -> https://t.co/c5g2bN1acH
13:58Comme le député creusois d'ailleurs... ... honte à eux ! https://t.co/TJ516URyhc
13:43Dordogne : Les cheminots chahutent le député LREM de la première circonscription -> https://t.co/BIIfcPiKNc
08:21RT : Région : Le fret ou l’erreur d’aiguillage -> https://t.co/eza8X0WfD1

« Tri entre les migrants » : propos indignes de Gérard Collomb

POLITIQUE

Alors que le projet de loi Asile et Immigration suscite d’ores et déjà de vives réprobations, le ministre de l’Intérieur fait une distinction entre ceux qui pourraient être accueillis et les autres.
Déjà en délicatesse avec les associations d’aide aux migrants, les relations du ministre de l’Intérieur avec ces dernières ne risquent pas de s’arranger après le pavé dans la mare d’hier.
Gérard Collomb a en effet déclaré qu’il était « obligé de faire un tri » parmi les migrants, entre réfugiés politiques et migrants économiques. Il a ainsi tenu des propos que ne renieraient pas les plus réactionnaires : « Je ne peux pas faire en sorte que d’année en année, on ait une augmentation de manière exponentielle. » Il a en outre insisté sur « le coût » occasionné par les dispositifs d’accueil et a indiqué que « sur le mois de janvier de cette année, par rapport à janvier de l’année dernière, on a éloigné +29% de personnes ». Oubliant visiblement que derrière les chiffres qu’il se plaît à citer, ce sont des hommes, des femmes et des enfants dont il s’agit.
Commentant le recensement dans les centres d’hébergement, qui a provoqué une levée de boucliers, Gérard Collomb estime qu’« il y a aussi beaucoup de gens qui sont dans le "ni-ni" parce qu’on n’a pas fait ce qu’il fallait dans les années passées et on a stocké
des gens qui ne sont ni acceptés ici et qu’on ne peut pas éloigner non plus ».
Il a en outre tenté de se justifier en prenant l’exemple de l’Allemagne : « Si vous ne réglez pas un certain nombre de problématiques en faisant respecter la loi, en étant accueillant d’une part mais en expulsant ceux qui n’ont pas droit à être accueillis, vous avez un mouvement qui conduit à l’extrémisation des esprits. » Certains lui rétorqueront que c’est précisément le genre de politique qu’il prône qui favorise ce qu’il nomme « l’extrémisation des esprits ».
Le projet de loi Asile et Immigration, décrié jusque dans les rangs de la majorité, sera présenté le 21 février en conseil des ministres. Il prévoit notamment un doublement à 90 jours de la durée maximale de rétention (voire 135 dans certains cas) pour les étrangers en attente de leur reconduite et une réduction des délais d’appel pour les déboutés de l’asile.
A.M.

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.