Fil info
06:24 Le Conseil Départemental de la Corrèze a mis le paquet d’entrée pour couvrir tout son territoire!
00:36Ce chat a pris l'habitude de lire le journal. L' pourrait faire un effort... https://t.co/SNgBZRz4N5
23:21Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/twYxAdSsmO via
22:39Super article de l', comme bien souvent d'ailleurs ! 🛫🎤🎶😎 https://t.co/GGQgIFPZOA
21:42Région : La crème de la race vers Paris. La sélection des animaux a eu lieu à https://t.co/BY18DwRcX7
21:20Région : La crème de la race vers Paris -> https://t.co/ABaltULCRS
20:10Périgueux : Des voeux à deux voix dissonantes -> https://t.co/eVILAE0fMt
18:33Châteauroux : Visite nocturne au conservatoire -> https://t.co/yrBYgC9N6s
18:32Indre : Maintien des vols vers Ajaccio, Nice et Londres -> https://t.co/l4YZu0z5b1
18:27RT : Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:27RT : Un député qui vote contre son propre amendement, une députée qui signe une tribune pour l’interdiction du… https://t.co/oEyzH77riA
18:09 Allez courage..
18:07Arnac-Pompadour : La fleur de «selle» récompensée -> https://t.co/an1e1Mle37
18:03Dordogne : « Le capitalisme est un ogre insatiable » -> https://t.co/jEjjS0J7tf
17:57Dordogne : Après l’incendie, le laboratoire se reconstruit petit à petit -> https://t.co/okrcmV2bG1
17:12Après Clandestino en 2017, le festival Check In Party réinvestira cet été l’aérodrome de Saint-Laurent pour trois j… https://t.co/vJ6vQ9fGVU
16:43Le Blanc : Le pôle dentisterie de l’hôpital étoffe son offre de soins -> https://t.co/MnW36zw1eN
16:42Carsac-Aillac : Un pôle médical en projet -> https://t.co/kphknlfHHW
16:42Argenton-sur-Creuse : Deux événements d’importance à l’agenda du Moto-Club -> https://t.co/yt4PY9EeA4
16:41Aigurande : Bingo géant in english please ! -> https://t.co/HWyBVeusx6
16:39Dordogne : La Maison de l’emploi privée de ses emplois ? -> https://t.co/mwQ5m9fRbm
16:35Indre : Les rendez-vous sportifs du week-end -> https://t.co/ReGaTxOnnM
16:04Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! | L'Echo https://t.co/naFx0Ks6L1 via
15:57Corrèze : La fibre optique : c'est parti ! -> https://t.co/54JYA9EfjU
15:45Périgueux : Un nouveau trimestre aux accents éclectiques au Sans Réserve -> https://t.co/SBjZX1QGZT
15:44Périgueux : Concertation avec le personnel -> https://t.co/4PiDGj375E
15:38RT : Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0
15:32Atelier chant avec une centaine de jeunes d' à l' Sophie Dessus avec et le… https://t.co/HiPInEJgs0

Asile : des voix toujours plus nombreuses contre le projet de loi

ÉTRANGERS

Associations, syndicats, professionnels, avocats et certains députés jusque dans les rangs LREM dénoncent le caractère coercitif du texte qui sera présenté en conseil des ministres le 21 février.
« Inique », « logique productiviste », « atteinte aux droits des demandeurs d’asile » et impossibilité d’accomplir convenablement les missions qui leur sont dévolues...
Les 434 agents de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) et leurs syndicats (Unsa, FO et CGT) étaient en grève hier afin de dénoncer
le projet de loi Asile et Immigration qui sera présenté en conseil des ministres le 21 février.
La CNDA juge les recours des demandeurs d’asile déboutés à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides).
Les avocats qui y officient via l’association Elena ont fait de même afin de protester contre un texte « qui n’a pour objectif que de réduire les droits des réfugiés et, notamment, leurs droits à une défense digne ».
« Procédures expéditives »
Jour après jour, le nombre de voix dénonçant « un durcissement » de la politique migratoire ne cesse d’enfler. A l’instar de Philippe Martinez,
secrétaire général de la CGT, qui a exhorté hier le gouvernement « à reculer » sur ce dossier. Depuis Montreuil, lors d’une conférence de presse sur le mouvement de travailleurs sans-papiers qui réclament leur régularisation, Patricia Téjas du collectif CGT migrants a indiqué que la confédération entend actionner « tous les leviers » à sa disposition pour « faire bouger l’écriture de ce projet de loi ». Ce qui se traduira par « des interpellations directes » auprès des rédacteurs du texte, des institutions et du Parlement, mais aussi « par la lutte ».
Les dix-sept associations réunies au sein de la CFDA (Coordination française du droit d’asile) ont elles aussi exprimé mardi leur préoccupation
quant à « une nette dégradation » de la procédure et de l’accueil en matière d’asile, ainsi que sur les intentions du gouvernement.
Dans lesquelles elles voient une augmentation des « chausse-trappes pour dissuader les demandes et recourir à des procédures expéditives ».
De leur côté, une trentaine de députés LREM, en désaccord avec une proposition de loi sur le placement en rétention des demandeurs
d’asile « dublinés », formuleront des amendements mais sans les mettre au vote. Des voix discordantes, au sein de la majorité, mais pas trop quand même.
A.M. avec AFP