Fil info
14:48RT : Les filles ont prises leur photo de groupes https://t.co/t9iIllnyXx
08:34 Quelle mascarade ...trois pékins de gauche ont appelé au secours les partis de gauche et que… https://t.co/nQRzli9szR
08:29RT : Rachat collectif du Magasin Général de Tarnac! Contribuez à ce projet sur https://t.co/dwuSJvzThN
08:08Bergerac : Rencontres catholiques de lycéens dans une église en crise -> https://t.co/AP8mUm3qrK
08:00➡🔎 A l'assaut d' dans sur avec et Alexandra Kassar. La découverte d'un magnifi… https://t.co/d4KKxqAMmf
21:08RT : ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:43Région : 17 octobre 1961 : massacre à Paris -> https://t.co/BOsHaQssov
18:35ça pousse bien à Saint-Laurent-sur-Gorre, dans le bois, comme dans le jardin. Mais les gendarmes ont interpellé les… https://t.co/tO6LhezHJL
18:12Indre : Alerte sur les retraites, les syndicats appellent à manifester -> https://t.co/G374biUkHI
18:11Dordogne : Un an de prison ferme pour maltraitance sur un très jeune garçon -> https://t.co/Q4zPDNK0ki
18:10Indre : Lisztomanias : cap sur l’Orient -> https://t.co/lK3PQkghtf
18:03A nos lecteurs : Une coupure de courant intervenue lundi à Presstalis a entraîné la non présence de L’Echo chez le… https://t.co/DxxR2Au9Is
17:51Beynac-et-Cazenac : Beynac : une visite de la déviation perturbée par les opposants -> https://t.co/QWc0gGpC2z
17:36# # - -Vienne : «Love» ou «ma vie est un film» -> https://t.co/Fk1a4rY0WJ
17:33Dordogne : Sinfonia se décline en saison -> https://t.co/LHi62MOGx5
17:32# # - -Vienne : Quand des élèves nettoient la planète -> https://t.co/iXaw9oAL9n
17:26Réforme des lycées : grandes inquiétudes à Valadon à Limoges. Lire communiqué https://t.co/MxEsb5BBTn
17:15Sarlat-la-Canéda : Les Sea Girls : la Revue, un pur divertissement -> https://t.co/tiGCEkXrth
17:13Ribérac : Deux ans d’arts pour la jeunesse -> https://t.co/ejwOXdDNKK
16:46# # - -Vienne : Un cross solidaire pour les enfants du Tchad -> https://t.co/NUVVCUb6HG
15:49Bassillac : Le 9e art a rendez-vous à Bassillac -> https://t.co/IwBPhnMUXD

Asile : des voix toujours plus nombreuses contre le projet de loi

ÉTRANGERS

Associations, syndicats, professionnels, avocats et certains députés jusque dans les rangs LREM dénoncent le caractère coercitif du texte qui sera présenté en conseil des ministres le 21 février.
« Inique », « logique productiviste », « atteinte aux droits des demandeurs d’asile » et impossibilité d’accomplir convenablement les missions qui leur sont dévolues...
Les 434 agents de la Cour nationale du droit d’asile (CNDA) et leurs syndicats (Unsa, FO et CGT) étaient en grève hier afin de dénoncer
le projet de loi Asile et Immigration qui sera présenté en conseil des ministres le 21 février.
La CNDA juge les recours des demandeurs d’asile déboutés à l’Ofpra (Office français de protection des réfugiés et apatrides).
Les avocats qui y officient via l’association Elena ont fait de même afin de protester contre un texte « qui n’a pour objectif que de réduire les droits des réfugiés et, notamment, leurs droits à une défense digne ».
« Procédures expéditives »
Jour après jour, le nombre de voix dénonçant « un durcissement » de la politique migratoire ne cesse d’enfler. A l’instar de Philippe Martinez,
secrétaire général de la CGT, qui a exhorté hier le gouvernement « à reculer » sur ce dossier. Depuis Montreuil, lors d’une conférence de presse sur le mouvement de travailleurs sans-papiers qui réclament leur régularisation, Patricia Téjas du collectif CGT migrants a indiqué que la confédération entend actionner « tous les leviers » à sa disposition pour « faire bouger l’écriture de ce projet de loi ». Ce qui se traduira par « des interpellations directes » auprès des rédacteurs du texte, des institutions et du Parlement, mais aussi « par la lutte ».
Les dix-sept associations réunies au sein de la CFDA (Coordination française du droit d’asile) ont elles aussi exprimé mardi leur préoccupation
quant à « une nette dégradation » de la procédure et de l’accueil en matière d’asile, ainsi que sur les intentions du gouvernement.
Dans lesquelles elles voient une augmentation des « chausse-trappes pour dissuader les demandes et recourir à des procédures expéditives ».
De leur côté, une trentaine de députés LREM, en désaccord avec une proposition de loi sur le placement en rétention des demandeurs
d’asile « dublinés », formuleront des amendements mais sans les mettre au vote. Des voix discordantes, au sein de la majorité, mais pas trop quand même.
A.M. avec AFP