Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW

Droits de l’homme : défaillances des Etats et sursauts citoyens

AMNESTY

L’ONG publie son rapport annuel sur l’état des droits humains dans le monde. Y compris en France où elle déplore des actes pas à la hauteur des discours électoraux d’Emmanuel Macron. Notamment pour les migrants et les réfugiés.
Amnesty international publie aujourd’hui son rapport annuel sur l’état des droits humains dans le monde. Comme chaque année. Et le « cru » 2018 est à double facette. Côté sombre, l’ONG ne peut que constater que « des dirigeants de premier plan ont multiplié des discours de haine pour attiser les peurs et diviser ». Mais le rapport met également en avant les sursauts citoyens, « les centaines de milliers de personnes qui se sont mobilisées partout dans le monde » et l'ONG souligne qu'elles ont été parfois payantes : « levée de l’interdiction totale de l’avortement au Chili, avancée vers l’égalité face au mariage à Taiwan, victoire contre les expulsions forcées au Nigéria... »
Passant au crible 159 pays, l’ONG a examiné le cas de la France. S’il précise que le bilan « n’est pas comparé avec celui de pays évoqués précédemment », il le trouve néanmoins « inquiétant ». « Emmanuel Macron a porté des messages forts en faveur des droits humains durant sa campagne. Plus de sept mois après son entrée en fonction, force est de constater que la mise en oeuvre concrète est loin d’être convaincante » synthétise Cécile Coudriou, présidente d’Amnesty international France.
Parmi les sujets de préoccupations figure évidemment le sort réservé aux migrants et aux réfugiés (lire page suivante). Et de pointer les 28 000 personnes interceptées dans les Alpes-Maritimes dont 95 % ont été renvoyés en Italie, le sort réservé aux Afghans parfois renvoyés dans leur pays avec « une violation du principe de non-refoulement » en cas de dangers potentiels dans le pays d’origine.
Le rapport s’attarde particulièrement sur le cas de Calais, sur les « mesures punitives » des autorités à l’encontre des migrants ou les attaques à l’endroit de ceux qui les aident. Ce dernier sujet de la criminalisation de l’aide aux migrants les inquiète particulièrement.
A.S.