Fil info
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Un train d’ordonnances pour le rail

TRANSPORTS. Afin d’escamoter le débat et éviter la fronde sociale, le gouvernement voudrait recourir à une méthode expéditive pour imposer sa réforme ferroviaire.

SNCF
Après le code du travail, la SNCF! Une grande partie de la réforme ferroviaire pourrait être adoptée par ordonnances. L’information, révélée jeudi par le quotidien «les Echos», a été confirmée par le secrétaire d’Etat aux Relations avec le Parlement, Christophe Castaner qui a indiqué sur BFMTV et RMC que le recours aux ordonnances était une «possibilité » pour réformer la SNCF, jugeant qu’ «il faut aller vite» sur ce dossier. Le Premier ministre Edouard Philippe doit annoncer lundi 26 février la méthode retenue ainsi que le calendrier.
La voie des ordonnances semble tenir la corde.
Selon les Echos, le gouvernement pourrait regrouper l’essentiel des sujets via cette méthode. A savoir, les modalités de la mise en concurrence du rail français, les transferts de personnels dans les sociétés privées en cas de perte de «marché» par la SNCF, la fin du statut des cheminots... Le seul moment où le parlement pourra s’exprimer sera durant l’examen du projet de loi pour habiliter le gouvernement à procéder par ordonnances.
Exactement comme pour le code du travail où le débat démocratique fut confisqué.
Grève en vue le 22 mars
Vent debout contre les mesures du rapport Spinetta, la CGT Cheminots et Sud-Rail ont déjà prévu de manifester le 22 mars. Jeudi, la CFDT-Cheminots, quatrième syndicat à la SNCF, devait proposer à l’intersyndicale qui se réunissait dans la soirée, de déposer un «préavis
de grève reconductible» pour s’opposer à l’éventualité d’une réforme du ferroviaire par ordonnances.
Ce syndicat dit «modéré» voit désormais rouge et parle d’une «provocation inutile au moment même où le devenir du système ferroviaire est interrogé». «En recourant à cette méthode, c’est l’avenir du système ferroviaire, du personnel, de la sécurité, de la qualité du service public rendu aux usagers et notamment la desserte des territoires qui seraient ainsi soustraits à un indispensable débat», ajoute-elle dans un communiqué. Elle dit refuser que «le débat, la concertation et la négociation soient confisqués aux cheminots, aux citoyens et aux parlementaires» et affirme que «cette attaque sans précédent nécessite une réaction immédiate».
Le recours aux ordonnances ne passe pas non plus pour le président LR du Sénat, Gérard Larcher qui s’est insurgé jeudi y voyant «un déni de démocratie parlementaire». «Les ordonnances sont faites pour répondre à des situations particulières.
Si le Parlement n’est pas sollicité pour débattre d’un sujet aussi important pour l’aménagement du territoire, il y aura un déni de démocratie
parlementaire. Je le dis clairement, on nous entendra sur ce sujet», a déclaré le président de la Chambre haute sur France Inter.
F.V avec AFP