Fil info
20:23Saint-Bonnet-les-Tours-de-Merle : Le conseil scientifique de «Nuage Vert» de passage dans le village -> https://t.co/2Swb7VZzE1
20:16Beaulieu-sur-Dordogne : Une histoire de vendange -> https://t.co/4YrpFN1vPF
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Les zadistes présentés comme des hors-la loi et expulsés

NUCLÉAIRE. Comme Notre-Dame des Landes, le projet Cigéo suscite des critiques. Comme NDDL, il ne fait l’objet d’aucune étude alternative. Mais à Bure, les zadistes sont expulsés.

BURE
« Pas question de laisser s’installer des zones de non-droit » : l’argument a été dit par le ministre de l’Intérieur Gérard Collomb et le secrétaire d’État chargé des relations avec le Parlement Christophe Castaner pour justifier l’intervention, hier, de 500 gendarmes pour évacuer le bois Lejuc, zone retenue par l’Andra (Agence nationale pour la gestion des déchets radioactifs) pour installer les cheminées d’aération du projet Cigéo. Une manière de voir les zadistes qui leur dénie la dimension politique de leur occupation et oublie que sans eux les travaux de construction de l’aéroport de Notre-Dame des Landes auraient débuté, aéroport qui a depuis été abandonné par le gouvernement.
Or, qu’est-ce Cigéo ? Un projet d’enfouissement des déchets radioactifs à 500 mètres sous terre. « Scientifiquement, la meilleure des solutions », assène Christophe Castaner. Bien malin puisque même l’Institut de radioprotection et de sûreté nucléaire - IRSN, expert public du risque nucléaire - n’est pas en capacité de le faire. Son directeur Jean-Christophe Niel était hier auditionné par les députés de la Commission d’enquête sur la sûreté et la sécurité des installations nucléaires qui ne se sont pas privés de l’interroger sur le sujet. Il a ainsi reconnu
qu’il n’a pas du tout travaillé sur des options alternatives comme le stockage à sec ou en piscine, tout en le regrettant et en se disant « disposé
à y travailler d’un point de vue technique ». Encore faut-il qu’on le lui demande.
S’il refuse de se prononcer clairement sur le projet Cigéo « qui n’en est encore qu’à la phase très en amont des options de sûreté », il reconnaît que son institut a d’ores et déjà « identifié des questions à traiter plus avant » comme la surveillance en exploitation, la capacité d’intervention
en cas de contamination ou les modalités de maîtrise d’un incendie dans le stockage, dangereux de par la présence de déchets bitumineux.
Jean-Christophe Niel se prépare surtout à examiner la demande d’autorisation de création du centre de stockage que l’Andra a annoncé pour 2019. Et de préciser qu’il ne se « contente pas des données de l’Andra » mais utilise ses « propres moyens de calcul », mentionnant même l’existence dans le Sud de la France d’un tunnel ferroviaire du XIXe siècle utilisé pour réaliser des expériences indépendantes car proposant les mêmes caractéristiques géologiques que le site de Bure en Moselle où devrait s’installer Cigéo.
Angélique Schaller