Fil info
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE
16:36Sarlat-la-Canéda : Des artistes aux commandes -> https://t.co/nbbqHnRaXg
15:39Issoudun : La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine -> https://t.co/TthlCHu5rg
12:58 bravo a vous car c'est inadmissible
12:35 Excellente chose 👍 Bravo à vous tous pour… https://t.co/DksadP6YzP
11:26 Merci à vous d'être intervenu.
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ

Déradicalisation : un peu d’humilité pour un énième plan

JIHADISME. Prôner la prévention et affirmer que la recette miracle n’existe pas... le credo du gouvernement pour ce quatrième plan depuis les attentats de 2015.

ANNONCE
« Nul ne possède une formule magique de déradicalisation, qui fonctionnerait comme on désactive un logiciel malveillant ». Le Premier ministre a voulu faire preuve d’humilité pour la présentation du plan contre la radicalisation jihadiste hier à Lille à l’occasion d’un comité interministériel. Et pour cause. Promis par Emmanuel Macron à l’automne dernier, ce plan n’est rien moins que le quatrième depuis les attentats de 2015. Quatrième car les tentatives de riposte de l’État ont été émaillées d’échecs : échec des unités dédiées dans les prisons, de l’approche collective basée sur le volontariat dont la fermeture du centre de radicalisation de Poutourny faute de pensionnaires est un symbole, des missions confiés à des associations avec gabegie d’argent public voire détournement comme l’a dénoncé un rapport sénatorial…
Au terme de déradicalisation, Edouard Philippe préfère celui de prévention. Entouré de plusieurs ministres - dont les Sports et l’Education
- il a tenté d’attirer l’attention sur ce volet préventif. Outre des mesures de soutien à la laïcité à l’école et une « systématisation » de l’éducation à l’information (anticomplotisme...),
Edouard Philippe veut mieux contrôler l’enseignement privé hors contrat qui ne rassemble « que » 74 000 élèves mais est en fort développement : plus de 130 ouvertures durant l’année 2017.
Mieux contrôler l’enseignement privé hors contrat... sans s’en donner les moyens Pour y parvenir, il soutient une proposition de loi portée par le Sénat cette semaine. Sauf que… cette proposition ne vise qu’à mettre à jour le régime de déclaration nécessaire à l’ouverture de ces écoles, pas le remettre en cause. Ce qui a motivé le vote contre de 94 sénateurs. « Le régime déclaratif n’est pas efficient. Je préférerais un régime d’autorisation » explique ainsi le communiste Pierre Ouzoulias, un point de vue partagé par le socialiste Jacques-Bernard Magner qui ajoute «après ouverture, les possibilités d’action sont réduites ».
Edouard Philippe a également formulé l’exigence de voir « le retrait des contenus illicites sur internet en une heure » affirmant que si « les plates-formes ne coopèrent pas, la France appuiera une législation européenne ». En appui de la campagne « Stop Jihadisme » lancée en 2016, Edouard Philippe veut aussi développer un « contre-discours » à la propagande jihadiste plus ciblé et moins institutionnel, ou encore à mieux coordonner les alertes sur la radicalisation dans les structures psychiatriques.
Enfin, il a annoncé le lancement d’une mission pour étudier comment « écarter dans la fonction publique, un agent en contact avec des publics sur lesquels il est susceptible d’avoir une influence, et dont le comportement porte atteinte aux obligations de neutralité, de respect du principe de laïcité, voire comporte des risques d’engagement dans un processus de radicalisation ». Mission confiée à Gérald Darmanin qui devra rendre ses propositions d’ici fin juin.
Angélique Schaller

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.