Fil info
19:17Dordogne : Radio Vallée Vézère lance un appel aux dons pour sa survie -> https://t.co/cIkF4e02f2
19:16Dordogne : Sarlat à l’heure du 7e art -> https://t.co/9tYXZ0u5BF
18:52Indre : Trois jours de fête et de partage autour des arts et de la culture -> https://t.co/4dKcbwvm2q
18:51Indre : Santé : un référendum d'initiative locale en janvier -> https://t.co/aGWxifLuEP
18:50Indre : Redonner des couleurs aux idéaux communistes -> https://t.co/mQXSjCmdZk
18:48Châteauroux : Un temps de partage en musique -> https://t.co/s92abKZKih
18:02# # - -sur-Gartempe : Les Bandafolies c’est reparti -> https://t.co/x4lhxRI6zR
18:00# # - -Junien : Quelques secrets de fabrication des gants de luxe Agnelle -> https://t.co/dm7qgkpiu3
17:28Secours Populaire : les enfants creusois se mobilisent pour les enfants d'Haïti https://t.co/XEAP9d9t0h
16:26Sarlat-la-Canéda : Concert Arthur H, un « amour de chien fou » -> https://t.co/uO8A7f0BD1
16:06Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front | L'Echo https://t.co/tPXuXizLhG via
15:41Périgueux : Un programme ambitieux en faveur du logement social -> https://t.co/8hIv15CfPA
11:55Bergerac : Germaine de La Valette Monbrun, infirmière tombée au front -> https://t.co/kqVfcpbUNs
10:09RT : Nouvelle AG des . On fait le point sur l'avancée des procédures en cours. Nous décidons ce jour de poursuivre l… https://t.co/beesvl7sjd
09:46RT : Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV
09:13Dans notre édition aujourd'hui : - Centenaire 14-18 : les communes invitées à sonner les cloches de l'armistice - L… https://t.co/btkBoljzOe
09:04Un événement sismique de magnitude 3,2 sur l'échelle de Richter a été ressenti dans l'Ouest Creusois à 4h12 du mat… https://t.co/Kupx5hHaVV

Négociez, il en restera peut-être quelque chose

DIALOGUE SOCIAL

Après la formation professionnelle, c’est sur le chômage que la ministre du Travail foule du pied les accords des partenaires sociaux.
Pour un texte que les syndicats de salariés trouvent déjà a minima.
« Je dirai ce qu’on retient et aussi si on considère qu’il faut aller plus loin, notamment sur le sujet de la lutte contre la précarité, dont j’avais dit dès le départ que c’était un sujet, pour nous, très important » : en marge d’un déplacement sur Erasmus des apprentis vendredi, la ministre du Travail Muriel Penicaud a douché les attentes des syndicats de salariés en annonçant qu’elle ne dirait que « dans quelques jours » ce que le gouvernement compte retenir de l’accord finalisé jeudi par les partenaires sociaux sur l’assurance chômage. Échaudés par l’annonce de la non-prise en compte de l’intégralité de l’accord signé sur la formation professionnelle, les syndicats avaient demandé des garanties.
« On ne pourra être signataire du texte que si l’Etat s’engage à respecter tous ses termes » avait ainsi prévenu Véronique Descacq de la CFDT, « on ne peut pas signer sans avoir certaines assurances » a renchéri Eric Courpotin de la CFTC.
Indemnisation des démissionnaires mais avec beaucoup de contraintes, un régime distinct de l’Unedic pour s’occuper des indépendants mais financés par l’impôt, des mesures pour « modérer le recours aux contrats courts » mais sans sanction ni contrainte avec un « bonus-malus » voulu par le gouvernement en cas d’abus dans les recours au contrat court simplement mentionné... Le texte dont le Medef a tenu la plume a donné lieu à une « appréciation assez négative » de la part de Denis Gravouil de la CGT qui n’envisage pas de le signer. L’accord « crée un nouveau droit, c’est toujours ça de pris » a en revanche apprécié Michel Beaugas de FO qui trouve le texte « équilibré » mais « a minima ».
Taxée de mépriser le dialogue social, Muriel Pénicaud a affirmé qu’il était « important » de « respecter les textes des partenaires sociaux », mais encore « plus important » de « transformer les dispositifs pour qu’à la fin, on ait moins de chômeurs ».
A.S. avec AFP