Fil info
21:05Sport : Guillaume Porche, en bolide devance Clément Christen -> https://t.co/nzb0oHRXSW
21:04Cyclisme : Yates, Froome: les transformations d'un Giro -> https://t.co/Ay8WPoPhPh
20:14RT : Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
20:13Guéret : "Au point de non retour" | L'Echo https://t.co/BKLiBm7ExD via
19:47Tulle : La Manu reconstituée à l'échelle 1/500e -> https://t.co/emWX2ae3CL
18:40Indre : 1000 km pour les résidents des EHPAD -> https://t.co/xDG5N6LNFf
18:39Le Blanc : Retour en images sur Chapitre Nature -> https://t.co/GIg96myR5j
18:38Les travaux des bâtiments communaux de Saint-Sulpice-le-Dunois ont été inaugurés samedi sous l’œil du ministre de l… https://t.co/4hEXfbp2VP
17:58Périgueux : De l’information et des rencontres -> https://t.co/BnJBV3mSSZ
17:00Grignols : Trouver une solution technique autre que le comblement -> https://t.co/Qt84hICQJS
16:47Thenon : Les cheminots s’invitent au péage -> https://t.co/rAuNF80OcW
11:51RT : Un terrible orage de grêle le 8 mai a mis l’avenir de Raulhac en péril. La totalité de la récolte 2018 et probablem… https://t.co/e8BgivOY02

Négociez, il en restera peut-être quelque chose

DIALOGUE SOCIAL

Après la formation professionnelle, c’est sur le chômage que la ministre du Travail foule du pied les accords des partenaires sociaux.
Pour un texte que les syndicats de salariés trouvent déjà a minima.
« Je dirai ce qu’on retient et aussi si on considère qu’il faut aller plus loin, notamment sur le sujet de la lutte contre la précarité, dont j’avais dit dès le départ que c’était un sujet, pour nous, très important » : en marge d’un déplacement sur Erasmus des apprentis vendredi, la ministre du Travail Muriel Penicaud a douché les attentes des syndicats de salariés en annonçant qu’elle ne dirait que « dans quelques jours » ce que le gouvernement compte retenir de l’accord finalisé jeudi par les partenaires sociaux sur l’assurance chômage. Échaudés par l’annonce de la non-prise en compte de l’intégralité de l’accord signé sur la formation professionnelle, les syndicats avaient demandé des garanties.
« On ne pourra être signataire du texte que si l’Etat s’engage à respecter tous ses termes » avait ainsi prévenu Véronique Descacq de la CFDT, « on ne peut pas signer sans avoir certaines assurances » a renchéri Eric Courpotin de la CFTC.
Indemnisation des démissionnaires mais avec beaucoup de contraintes, un régime distinct de l’Unedic pour s’occuper des indépendants mais financés par l’impôt, des mesures pour « modérer le recours aux contrats courts » mais sans sanction ni contrainte avec un « bonus-malus » voulu par le gouvernement en cas d’abus dans les recours au contrat court simplement mentionné... Le texte dont le Medef a tenu la plume a donné lieu à une « appréciation assez négative » de la part de Denis Gravouil de la CGT qui n’envisage pas de le signer. L’accord « crée un nouveau droit, c’est toujours ça de pris » a en revanche apprécié Michel Beaugas de FO qui trouve le texte « équilibré » mais « a minima ».
Taxée de mépriser le dialogue social, Muriel Pénicaud a affirmé qu’il était « important » de « respecter les textes des partenaires sociaux », mais encore « plus important » de « transformer les dispositifs pour qu’à la fin, on ait moins de chômeurs ».
A.S. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.