Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
21:36Assises de la Creuse. Une amitié d’enfance qui se brise. Un réfectoire qui renvoie à sa propre solitude... Debout a… https://t.co/B0mZ92DWiN
21:34Région : Des témoignages d’amitiés aux paroles d’experts... -> https://t.co/rqUUQrw0rW

Négociez, il en restera peut-être quelque chose

DIALOGUE SOCIAL

Après la formation professionnelle, c’est sur le chômage que la ministre du Travail foule du pied les accords des partenaires sociaux.
Pour un texte que les syndicats de salariés trouvent déjà a minima.
« Je dirai ce qu’on retient et aussi si on considère qu’il faut aller plus loin, notamment sur le sujet de la lutte contre la précarité, dont j’avais dit dès le départ que c’était un sujet, pour nous, très important » : en marge d’un déplacement sur Erasmus des apprentis vendredi, la ministre du Travail Muriel Penicaud a douché les attentes des syndicats de salariés en annonçant qu’elle ne dirait que « dans quelques jours » ce que le gouvernement compte retenir de l’accord finalisé jeudi par les partenaires sociaux sur l’assurance chômage. Échaudés par l’annonce de la non-prise en compte de l’intégralité de l’accord signé sur la formation professionnelle, les syndicats avaient demandé des garanties.
« On ne pourra être signataire du texte que si l’Etat s’engage à respecter tous ses termes » avait ainsi prévenu Véronique Descacq de la CFDT, « on ne peut pas signer sans avoir certaines assurances » a renchéri Eric Courpotin de la CFTC.
Indemnisation des démissionnaires mais avec beaucoup de contraintes, un régime distinct de l’Unedic pour s’occuper des indépendants mais financés par l’impôt, des mesures pour « modérer le recours aux contrats courts » mais sans sanction ni contrainte avec un « bonus-malus » voulu par le gouvernement en cas d’abus dans les recours au contrat court simplement mentionné... Le texte dont le Medef a tenu la plume a donné lieu à une « appréciation assez négative » de la part de Denis Gravouil de la CGT qui n’envisage pas de le signer. L’accord « crée un nouveau droit, c’est toujours ça de pris » a en revanche apprécié Michel Beaugas de FO qui trouve le texte « équilibré » mais « a minima ».
Taxée de mépriser le dialogue social, Muriel Pénicaud a affirmé qu’il était « important » de « respecter les textes des partenaires sociaux », mais encore « plus important » de « transformer les dispositifs pour qu’à la fin, on ait moins de chômeurs ».
A.S. avec AFP