Fil info
18:31 THESE HELPLESS, INTELLIGENT, INNOCENT BEING… https://t.co/tq79xXr3BU
18:28 C'est criminel pour ces animaux qui ne verr… https://t.co/dVuJDYXz8Q
18:10 L. Inacceptable !! la souffrance de ces an… https://t.co/wuQZ6Ct9SQ
17:59 Je ne supporte plus cette souffrance animale ! Il faut arrêter ça !
17:53Indre : [intégral) Dans la peau d’un guerrier viking -> https://t.co/LYDOC4k0zU
17:53Indre : Les Beaux Yeux exposent au Moulin Lasnier -> https://t.co/5AKhUOMm1j
17:43Eyliac : Hommage aux maquisards tombés à La Roquette -> https://t.co/O6BTJ8HMvl
17:43 C'est quoi la définition de l'inacceptable ?
17:33Dordogne : Beynac divise toujours plus -> https://t.co/yltZI9AQwg
17:31Dordogne : Une cinquantaine de communes reconnues en état de catastrophe naturelle -> https://t.co/6E4cmykmjE
16:36Sarlat-la-Canéda : Des artistes aux commandes -> https://t.co/nbbqHnRaXg
15:39Issoudun : La Rabouilleuse a nettoyé le site de sa loge, l'âme en peine -> https://t.co/TthlCHu5rg
12:58 bravo a vous car c'est inadmissible
12:35 Excellente chose 👍 Bravo à vous tous pour… https://t.co/DksadP6YzP
11:26 Merci à vous d'être intervenu.
22:44International : Gênes : derniers espoirs pour trouver des survivants -> https://t.co/X0fRad7Swd
22:40International : Tunisie : projet de loi pour l’égalité homme-femme -> https://t.co/9Vv7h9uXiF
20:47 Bravo à la Fondation. On ne sait plus quoi… https://t.co/BMEuydKenx
19:58Neuvic : Le revenu des producteurs en débat -> https://t.co/JTLNaLugAJ

Négociez, il en restera peut-être quelque chose

DIALOGUE SOCIAL

Après la formation professionnelle, c’est sur le chômage que la ministre du Travail foule du pied les accords des partenaires sociaux.
Pour un texte que les syndicats de salariés trouvent déjà a minima.
« Je dirai ce qu’on retient et aussi si on considère qu’il faut aller plus loin, notamment sur le sujet de la lutte contre la précarité, dont j’avais dit dès le départ que c’était un sujet, pour nous, très important » : en marge d’un déplacement sur Erasmus des apprentis vendredi, la ministre du Travail Muriel Penicaud a douché les attentes des syndicats de salariés en annonçant qu’elle ne dirait que « dans quelques jours » ce que le gouvernement compte retenir de l’accord finalisé jeudi par les partenaires sociaux sur l’assurance chômage. Échaudés par l’annonce de la non-prise en compte de l’intégralité de l’accord signé sur la formation professionnelle, les syndicats avaient demandé des garanties.
« On ne pourra être signataire du texte que si l’Etat s’engage à respecter tous ses termes » avait ainsi prévenu Véronique Descacq de la CFDT, « on ne peut pas signer sans avoir certaines assurances » a renchéri Eric Courpotin de la CFTC.
Indemnisation des démissionnaires mais avec beaucoup de contraintes, un régime distinct de l’Unedic pour s’occuper des indépendants mais financés par l’impôt, des mesures pour « modérer le recours aux contrats courts » mais sans sanction ni contrainte avec un « bonus-malus » voulu par le gouvernement en cas d’abus dans les recours au contrat court simplement mentionné... Le texte dont le Medef a tenu la plume a donné lieu à une « appréciation assez négative » de la part de Denis Gravouil de la CGT qui n’envisage pas de le signer. L’accord « crée un nouveau droit, c’est toujours ça de pris » a en revanche apprécié Michel Beaugas de FO qui trouve le texte « équilibré » mais « a minima ».
Taxée de mépriser le dialogue social, Muriel Pénicaud a affirmé qu’il était « important » de « respecter les textes des partenaires sociaux », mais encore « plus important » de « transformer les dispositifs pour qu’à la fin, on ait moins de chômeurs ».
A.S. avec AFP

Ajouter un commentaire

Plain text

  • Aucune balise HTML autorisée.
  • Les adresses de pages web et de courriels sont transformées en liens automatiquement.
  • Les lignes et les paragraphes vont à la ligne automatiquement.
CAPTCHA
Cette question permet de vérifier que le formulaire n'est pas soumis par un robot (spam)
Fill in the blank.