Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

L'affaire Seznec relancée après la découverte de deux os humains

ÉNIGME JUDICIAIRE. Sans preuves, Guillaume Seznec avait été condamné au bagne à perpétuité en 1924 pour le meurtre de Pierre Quémeneur, conseiller général du Finistère. L'enquête pourrait être rouverte sous peu.

MORLAIX (29)
Près d'un siècle après la disparition de Pierre Quémeneur, la découverte de deux os humains, lors de fouilles dans l'ancienne maison de la famille Seznec à Morlaix (Finistère), a relancé une des plus retentissantes énigmes judiciaires en France.
Sans preuves et sans aveux, Guillaume Seznec a été condamné en 1924 au bagne à perpétuité pour le meurtre un an plus tôt de Pierre Quémeneur, conseiller général du Finistère avec lequel il était associé en affaires, ainsi que pour des faux en écriture. Mais le corps de Quémeneur n'a jamais été retrouvé.
C'est pour tenter d'élucider cette énigme qu'un ancien avocat de la famille, Denis Langlois, et l'auteur d'un livre sur l'affaire, Bertrand Vilain, ont lancé des fouilles « privées » dans l'ancienne maison des Seznec où l'élu aurait en fait été tué involontairement par l'épouse du condamné, selon eux.
Les fouilles effectuées dans un ancien cellier ont livré un premier résultat samedi : un os humain a été découvert, « peut-être une tête de fémur
», selon le procureur de Brest Philippe Récappé. « Une photo en a été prise » et « a été transmise au médecin légiste », a assuré le procureur. Un autre fragment d'os a été retrouvé hier, cette fois par les enquêteurs de la police qui ont pris le relais après les premières découvertes. La PJ de Rennes a été saisie de l'enquête.
Avant de repartir vers 16h hier, les enquêteurs ont mis des scellés sur la maison avec les mentions : « lieu de recherche des causes de la mort » et « découverte de deux fragments d'os et une pipe ». « Il y aura d'autres choses. On s'attendait à faire des découvertes à un mètre de profondeur et on trouve à la surface », a déclaré à l'AFP Bertrand Vilain, qui est l'un des initiateurs des fouilles. « On avait une information solide, un témoignage précieux. On n'a pas creusé au hasard ».
Ces nouvelles recherches sont motivées par la révélation, dans un ouvrage de Denis Langlois paru en 2015, du témoignage inédit d'un des enfants du couple Seznec, âgé de 11 ans au moment des faits. Il a été enregistré en 1978 par l'un de ses neveux. En ce jour ensoleillé de mai 1923, « Petit-Guillaume » raconte avoir entendu sa mère repousser les avances d'un certain « Pierre », puis avoir vu Quémeneur par terre et sa mère debout devant lui. « Je crois qu'elle a dû se défendre et le frapper à la tête », racontait-t-il, selon le récit qu'en a fait Denis Langlois dans « Pour en finir avec l'affaire Seznec ».
Mort en 1982, « Petit-Guillaume » a livré ce témoignage au soir de sa vie. Quant à Denis Langlois, il l'a conservé pendant plus de 35 ans.
« L'hypothèse sur laquelle nous travaillons c'est que Pierre Quémeneur aurait tenté d'abuser » de l'épouse de Seznec qui « se serait défendue
en le frappant avec un candélabre », a expliqué dimanche à l'AFP Bertrand Vilain.
Si les nouvelles fouilles corroborent le témoignage de « Petit-Guillaume », une procédure de révision du procès de Seznec devrait être mise en route. Depuis 1924, quatorze demandes en révision du procès ont été rejetées, la dernière en 2006. AFP