Fil info
19:36Région : Pas de justice environnementale sans justice sociale -> https://t.co/UA5mJQ5Xuy
19:04Châteauroux : Une centaine de marcheurs pour le climat -> https://t.co/HZfjdm59wj
19:03Indre : Téléthon : 47 055 euros récoltés dans l’Indre au 36 37 -> https://t.co/8ZjSgzVifY
19:02Indre : Gilets jaunes : 500 sous la pluie -> https://t.co/BnP7ygfor3
18:43# # - -Vienne : Un espace dédié à la jeunesse -> https://t.co/zvhtWrDsQz
18:42Brive-la-Gaillarde : Une avenue à côté de la plaque pour la LDH | L'Echo https://t.co/iZEN0mUs2L via
18:42Corrèze : Des chutes d'eau extraordinaires au barrage du Chastang | L'Echo https://t.co/LaGqDYxpkx via
18:38# # - -Vienne : Un Téléthon marqué par la pluie et les mouvements sociaux -> https://t.co/rGqDu5mjBP
18:11Périgueux : La saison des truffes est ouverte -> https://t.co/d90ExcPOij
18:07Dordogne : La voiture de Jacqueline Dubois et celle de son époux incendiées -> https://t.co/AiizANR4TZ
18:07La Sainte-Barbe du centre de secours Maurice-Lebon à Guéret était l’occasion, outre la passation de commandement en… https://t.co/dMQzMy3oc5
18:01Dordogne : Les Gilets jaunes demandent à être enfin entendus -> https://t.co/HAF2OIwRUr
18:00Dordogne : Ils ont marché pour le climat -> https://t.co/w41a9zDeLV
17:57Sarlat-la-Canéda : La fin d’une époque pour Majuscule -> https://t.co/dTt7fRn2UJ
17:23France : Ligne Limoges-Ussel -> https://t.co/SJWMWJo3Uf
17:20# # - -Vienne : Des Gilets jaunes dans l’attente -> https://t.co/2Qab5JramC
17:09Région : La gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/Q30Xdy1YCS
17:00Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/jacK0BRELN via
16:59Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/4prmNAbd6v via
16:57Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» | L'Echo https://t.co/1D2y4CGXUG via
16:56Région : Marche pour le climat: la gare de Limoges «bouclée» -> https://t.co/N3tyxfvUeh
16:47 ça vous dirait de soutenir un projet agricole et ? - > https://t.co/6A6WjbdUC2
14:37Dordogne : Le PCF au cœur des luttes -> https://t.co/H9VcVEashq

SNCF : le gouvernement sous le feu des critiques

RÉFORME

Absence de projet industriel pour la SNCF et appel à de « réelles négociations » : fondation Jaurès et association des usagers franciliens ont donné de la voix dans des propos qui sont loin de donner l’avantage
au gouvernement.
Alors que les salariés de la SNCF sont en grève, que des manifestations sont organisées pour défendre le service public du train et que les parlementaires de gauche ferraillent à l’Assemblée dans la commission des lois qui examine les amendements, hier, deux nouvelles voix sont venues alimenter le débat.
Celle de Jean-Pierre Yonnet, directeur d’Orseu, cabinet de conseil aux IRP, qui a rédigé une note pour la fondation Jaurès. Une note qui dénonce l’« absence de vision d’ensemble » du rapport Spinetta qui a servi de base à la réforme du gouvernement, rapport qui « se contente d’analyser la rentabilité du réseau ligne par ligne ». Mais note qui, surtout, attire l’attention sur le financement. Si la dette est « essentielle », « plus importante encore est la question des financements futurs », notamment pour permettre à la SNCF de remporter les appels d’offres dans le cadre de l’ouverture à la concurrence.
Or, Jean-Pierre Yonnet déplore ne lire « aucun projet industriel » dans le projet du gouvernement, mais une « vision fondée sur le passé qui semble acter un démantèlement inéluctable de SNCF Mobilités, l’État conservant la maîtrise de SNCF Réseau et gérant une réserve d’indiens au fur et à mesure que Mobilités se fait manger par petit bout ».
L’association des usagers d’Ile de France - 70 % des usagers de la SNCF - a aussi donné de la voie via un communiqué pour appeler à « de réelles négociations, en sortant d’une logique de surenchère ». Si elle se dit favorable à l’ouverture à la concurrence, elle refuse en revanche de prendre partie sur la question du statut et écrit clairement que la « politique gouvernementale qui n’est pas à la hauteur des enjeux » et qu’elle considère « comme les syndicats, qu’une reprise rapide de la dette ferroviaire est indispensable pour permettre une baisse du niveau des péages, un renforcement de l’offre ferroviaire et des investissements plus importants et plus rapides ».
A.S.