Fil info
20:08Périgueux : Des petites voitures pour apaiser le passage à l’hôpital -> https://t.co/ztOxC0MiAL
20:02Coulounieix-Chamiers : Un marché bio chez Emmaüs -> https://t.co/2ip0ThVUlP
19:40RT : Ces chiffres de l'OCDE sur les 15-34 ans résument tout le mal français.
18:47Région : Vaste chantier, oui mais... -> https://t.co/PEDFJDvVvu
18:32Sainte-Féréole : La Nuit de la bourrée en Limousin c’est samedi ! -> https://t.co/XJBhLEGM2C
18:15# # - -Vienne : La face sombre du Brésil et la vitalité des luttes -> https://t.co/sNu40manf1
17:18Indre : Gilets jaunes : déjà deux mille personnes inscrites pour le 2 février -> https://t.co/Vb2spLO9xe
17:04Sarlat-la-Canéda : Installation du NRO de Sarlat -> https://t.co/5K9nBd29Ry
17:00# # - -Vienne : Expulsions du territoire : René Bokoul doit rester en France ! -> https://t.co/8JvbCDawIu
16:18RT : On ne parle pas assez des bienfaits du calva 😃 https://t.co/19MoJ7qVeH
16:18RT : Petite balade à Montmartre sous la neige ce matin quand soudain magnifique rencontre avec ce chanteur... avec cette… https://t.co/bZ9DxrrmnF
16:04# # - -Vienne : Rocío Márquez : pur flamenco -> https://t.co/4KedhmzEy0
15:49Périgueux : 1 000 euros récoltés au profit des clowns hospitaliers -> https://t.co/QUffOt5vYY
11:51 Dupuytren 2 et ils fermeront bientôt St-Junien et St-Yrieix !!! Complètement à côté de la plaque !!!
11:43Pour ne prendre aucun risque sur la neige aujourd’hui, l’atelier “comprendre comment mon enfant se sent aimé” animé… https://t.co/tyIN7407KI
11:11Bergerac : Six mois de travaux et un accueil de la mairie entièrement repensé -> https://t.co/UCNI92L8W5
09:14Sport : Lucas Pouille en 1/2 finale de l'open d'Australie -> https://t.co/EiKadoldBD
08:32 il faut améliorer le cheminement des visiteurs et malades qui viennent à la journée c'est h… https://t.co/1BzdlWBdiu
08:30 # - -Vienne : Les Steva ne sont guère enthousiastes -> https://t.co/1QerQipBbz
08:28RT : Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO
08:23Région : Le CHU Dupuytren 2 ouvre en mars -> https://t.co/047eEyCcvO

SNCF : le gouvernement sous le feu des critiques

RÉFORME

Absence de projet industriel pour la SNCF et appel à de « réelles négociations » : fondation Jaurès et association des usagers franciliens ont donné de la voix dans des propos qui sont loin de donner l’avantage
au gouvernement.
Alors que les salariés de la SNCF sont en grève, que des manifestations sont organisées pour défendre le service public du train et que les parlementaires de gauche ferraillent à l’Assemblée dans la commission des lois qui examine les amendements, hier, deux nouvelles voix sont venues alimenter le débat.
Celle de Jean-Pierre Yonnet, directeur d’Orseu, cabinet de conseil aux IRP, qui a rédigé une note pour la fondation Jaurès. Une note qui dénonce l’« absence de vision d’ensemble » du rapport Spinetta qui a servi de base à la réforme du gouvernement, rapport qui « se contente d’analyser la rentabilité du réseau ligne par ligne ». Mais note qui, surtout, attire l’attention sur le financement. Si la dette est « essentielle », « plus importante encore est la question des financements futurs », notamment pour permettre à la SNCF de remporter les appels d’offres dans le cadre de l’ouverture à la concurrence.
Or, Jean-Pierre Yonnet déplore ne lire « aucun projet industriel » dans le projet du gouvernement, mais une « vision fondée sur le passé qui semble acter un démantèlement inéluctable de SNCF Mobilités, l’État conservant la maîtrise de SNCF Réseau et gérant une réserve d’indiens au fur et à mesure que Mobilités se fait manger par petit bout ».
L’association des usagers d’Ile de France - 70 % des usagers de la SNCF - a aussi donné de la voie via un communiqué pour appeler à « de réelles négociations, en sortant d’une logique de surenchère ». Si elle se dit favorable à l’ouverture à la concurrence, elle refuse en revanche de prendre partie sur la question du statut et écrit clairement que la « politique gouvernementale qui n’est pas à la hauteur des enjeux » et qu’elle considère « comme les syndicats, qu’une reprise rapide de la dette ferroviaire est indispensable pour permettre une baisse du niveau des péages, un renforcement de l’offre ferroviaire et des investissements plus importants et plus rapides ».
A.S.